. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Echos du Brakna

Jeudi 23 Février 2017 - 11:44

Mbagne : « Nida’a El Watan organise un meeting
 

Le Parti Nida’a El Watan, présidé par M. Daoud Ould  Ahmed Aïcha, était ce samedi 11 février 2017, l’hôte de la ville de Mbagne, 1ère sortie de cette formation politique qui a vu le jour en décembre dernier.  Le président du parti était accompagné d’une forte délégation comprenant notamment MM. Siddatt O/ Sneïba (Secrétaire général), Mme Khady M/ Meynouh (Responsable des femmes), Amadou Abou Diallo (Vice-président du Conseil National), Moulaye Ahmed O/ Moulaye Chérif (Secrétaire à la jeunesse), Dedde O/ Ahmed (Responsable à la communication), Gharry O/ Cheiguer (Responsable suivi et contrôle).
 

C’est sur invitation de MM. Cheikh O/ Ethneyn et Cheibany O/ Youba, deux opérateurs politiques de la commune d’Edebaye Hijjaj, dissidents de l’UPR que ce jeune parti est venu tâter le terrain et éventuellement envisager de présenter des candidats aux prochaines consultations (dixit O/ Youba).

Ouvrant le ballet des joutes oratoires, Mme Khady M/ Meynouh a prononcé son allocution en pulaar (avec l’appui d’Amadou Abou) invitant « les femmes à se réveiller pour prendre leurs destins en main et contribuer ainsi au développement de leur pays ».
 

Après le mot de bienvenue des initiateurs du meeting, le Président Daoud O/ Ahmed Aïcha a d’abord remercié les populations de Mbagne « pour la chaleur de l’accueil » avant de rappeler « l’engagement de son parti à soutenir et à accompagner les citoyens dans leurs luttes pour leurs droits ». « Nous n’avons pas d’argent à distribuer mais nous sommes déterminés à poser les problèmes des citoyens auprès des plus hautes instances du pays » ! a-t-il lancé. Avant de terminer, Ould Ahmed Aîcha n’a pas dérogé à la règle des politiciens qui consiste à enfoncer des portes ouvertes en rappelant à leurs interlocuteurs ce qu’ils ne savent pas mieux qu’eux : « Votre milieu vit dans l’extrême pauvreté alors que les potentialités hydro-agricoles existent et doivent être mises en valeur ; l’école et la santé se portent mal ! », a-t-il martelé comme pour apprivoiser cette paysannerie qui ne sait plus à quel saint se vouer pour venir à bout de ses peines.
 

Brakna : Caravane des femmes parlementaires
 

Le réseau des femmes parlementaires mauritaniennes a entamé ce samedi 11 février 2017à Aleg, une caravane de sensibilisation au profit de leurs sœurs au niveau des 4 wilayas du sud (Brakna, Trarza, Gorgol et Guidimakha).

Présidée par la députée Mariame Baba Sy, cette délégation comprend Mmes Yaye Ndaw Coulibaly et Eslemhoum M/ Abdel Malik (Sénatrices), Les députés Salma M/ Amar Cheïn (SG), Aminata Niang (Responsable Renforcement des capacités), Aminettou M/ Eleyya (chargée de communication), Hapsa Kane (Chargée de l’organisation) et Nouha M/ Saleck.
 

Cette caravane, qui s’étalera jusqu’au 21 février, a pour objet de faire un plaidoyer pour les droits des femmes en général, leur droit à l’accès à la terre en particulier en plus du cadre juridique régissant ces droits. Les parlementaires ont tenu des réunions avec leurs sœurs des cinq mouqata’a de la Wilaya pour les imprégner du contenu des textes en vigueur dans ce domaine.

 

Thialgou/Boghé : Une délégation d’Arémau visite Thialgou
 

L’Association AREMAU est une association française jumelée depuis 2006 avec Thialgou, commune de Boghé (Wilaya du Brakna). AREMAU signifie Amitié, réciprocité, échange avec la Mauritanie. Elle est composée d’adhérents administrés par un Conseil d’administration de 15 membres élus par l’Assemblée générale annuelle. Elle est présidée par M. Etienne Rivoire. Son Président d’honneur est M. Bâ Abou, ressortissant du village, inspecteur d’enseignement fondamental.
 

Notons que l’association effectue des missions humanitaires chaque fois que des projets sont envisagés ou en cours de réalisation. Nouakchott, Thialgou, Atar sont à ce jour ses pôles d’actions.

Signalons que le représentant local pour le suivi des réalisations est M. Lam Aliou qui nous a confirmé que la commune de Boghé est le maître d’ouvrage et participe à hauteur de 10% dans le cadre de l’exécution des travaux. Le coût de ces réalisations et son fonctionnement sont financés principalement par l’Association et occasionnellement par des subventions.
 

L’Association est à but non lucratif. Elle fait essentiellement appel au bénévolat. Dans le cadre de ce jumelage, une mission d’AREMAU a effectué une visite à Thialgou du 18 au 21 février 2017. Elle est arrivée aux environs de 12 heures le samedi. Elle a été accueillie chaleureusement à l’école par le 1er Adjoint au Maire de Boghé, M. Lam Aliou entouré par des notabilités du village ainsi que des femmes et jeunes. Après cet accueil, la délégation a présidé une cérémonie de réception à l’école. Il s’agit de nouveaux locaux : un bureau pour le directeur et une salle de maîtres. Le soir, aux alentours de 18 heures, la délégation d’AREMAU a visité le poste de santé de Thialgou. A la rentrée du poste, elle a été accueillie par l’infirmier Harouna Abdoul Kelly et une accoucheuse Aminata Bocar Ball et quelques personnalités du village. Dans le domaine médical et pour la santé, AREMAU œuvre à valoriser et améliorer le fonctionnement des centres de santé. Dans le cadre de la fourniture de matériel paramédical, l’ONG a fourni un matériel qui se compose d’aiguilles, pansements, des dents, des perfuseurs et des seringues.
 

Notons que le matériel médical qui concerne l’orthopédie sera mis à la disposition du centre orthopédique de l’hôpital de Nouakchott.

Les réalisations d’AREMAU au niveau de Thialgou sont importantes : 6 salles de classes, un bloc de 6 latrines, un bureau pour le directeur, une salle de maîtres, un local pour la bibliothèque. Par ailleurs  AREMAU travaille à l’amélioration des moyens d’irrigation pour les cultures maraîchères (puits), fourniture de machines à coudre pour la coopérative des femmes, parrainage pour créer une palmeraie. Pour les projets en perspective, AREMAU prévoit une clôture pour l’école et la construction de deux salles pour le jardin d’enfants et enfin la formation de 10 bibliothécaires ressortissants du village.
 

Brahim O/ Ely Salem

source lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Août 2017 - 02:44 Les morts n’ont pas pu voter…

chroniques VLN | énergie/mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG/associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats/Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Pendant ce temps...

Recherche