. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Biram propose le 27 novembre journée de deuil des martyrs

Lundi 25 Novembre 2019 - 18:12

Biram propose le 27 novembre journée de deuil des martyrs

Biram estime que la Mauritanie ne pourra pas retrouver ses marques tant que les ayants droit (les veuves, les orphelins, les rescapés) n’ont pas  connu la vérité sur les circonstances réelles ayant entraîné des exactions extrajudiciaires lors des années de plomb de soldats négro-mauritaniens.
 

Pourquoi  ils ont été tués ? Qui sont les bourreaux ? Les  commanditaires ? Où sont-ils enterrés  afin que des sépultures soient dressées en l’honneur des martyrs? Le président de IRA Mauritanie et député répondait, ce dimanche 24 novembre, à Nouadhibou, lors d’une rencontre avec les cadres, citoyens et représentants d’association  à une question d’un orphelin.
Sur la lancée, le leader abolitionniste a promis de continuer à défendre toujours le dossier du passif humanitaire partout où besoin se fera. Il a demandé à ce qu’un processus  soit enclenché pour faire du 27 novembre une journée de deuil des martyrs, en guise de célébration de l’exécution de 28 soldats négro-mauritaniens la veille du 28 novembre 1990.

Biram considère que les échanges directs qu’il a menés avec les autorités montrent que « ce problème n’est pas encore réglé ».
Au cours de cette rencontre de trois tours d’horloge, le président de IRA Mauritanie a abordé des questions de l’heure notamment les problèmes de l’éducation, de la pêche, de la santé à Nouadhibou, de l’accès à l’eau, les coupures récurrentes d’électricité. Les intervenants ont posé à la délégation les difficultés auxquels ils font face. En réponse à une sollicitation d’une ex employée de la société chinoise Poly Hondong licenciée abusivement, Biram projette de mettre à la disposition des  employés congédiés un avocat afin qu’ils puissent recouvrer leurs droits .

Il a expliqué à l’assistance le but de sa tournée qui est destiné à « recueillir et proposer des solutions aux problèmes de blocage qui persistent au sein de l’administration, des services sociaux ou les entreprises". Des informations seront ainsi recueillies et des rapports seront  rédigés à cet effet.
Au cours de la matinée, le président de IRA Mauritanie et sa délégation ont rencontré l’Administrateur directeur général de la SNIM et des syndicalistes. Ce lundi, ils rencontreront le chef de l’exécutif régional, le maire de Nouadhibou et d’autres responsables régionaux.

lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche