. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le contenu local en Mauritanie

Jeudi 8 Février 2024 - 12:22

Ahmed Dahi
Ahmed Dahi

Comme l’a affirmé l’éminent ancien ministre ivoirien et ancien directeur du crédit Suisse, monsieur Tidjane Thiam devant la 20e édition du forum économique international de OCDE sur l'Afrique, « il n'y a pas d'économie prospère sans entreprises nationales fortes » 

  La Mauritanie, riche en ressources naturelles et énergétiques, doit s'atteler à résoudre la dichotomie entre l’abondance des matières premières et la fragilité des ressources locales. Afin de lutter contre la malédiction des matières premières, il faut développer une structure industrielle locale viable. 
 

 Dans cette optique, les autorités compétentes préparent une nouvelle loi sur le « contenu local » dont la mise en œuvre nécessitera l'engagement de tous. Car les intérêts des investisseurs étrangers et ceux des nationaux peuvent sembler être difficilement conciliables. Pour cela un dialogue constant portant sur le développement des partenariats locaux et les compétences locales doit être instauré dans le respect des normes et des règlementations, tout en favorisant la formation. Dans le cadre de cette mesure protectionniste, il faut à tout prix garder un équilibre entre le développement local et l’attractivité d’investissements pour ne pas sombrer dans l’excès. 
 

Transfert des connaissances
 

 Le contenu local communément appelé le « local content » est un terme qui met l'accent sur le développement de l’industrie locale et des compétences locales en les faisant participer aux activités des industries extractives. En d’autres termes, favoriser tout ce qui peut être réalisé ou fourni par des acteurs locaux plutôt que par des entités étrangères. Afin de privilégier les compétences locales par rapport aux étrangères. Cela stimule l'économie en favorisant la production sur place et crée des opportunités d'affaires générant ainsi des emplois et développant les compétences.
 

 Ce terme est apparu dans les années 1970 au Royaume-Uni, alors fortement dépendant des investissements américains pour exploiter ses gisements pétroliers en Mer du Nord. En appliquant le local content, la Grande-Bretagne a stimulé ses entreprises, les faisant évoluer pour produire l'ensemble des équipements nécessaires à l'exploitation des champs pétroliers. Depuis, ce concept s'est répandu dans de nombreux pays miniers et pétroliers, initialement en Amérique du Sud, puis en Afrique.
 

  Le développement des compétences locales en Mauritanie passe notamment par le transfert de connaissances des entreprises étrangères aux travailleurs et entreprises locaux. Cela élève le niveau de compétence créant une main-d'œuvre locale qualifiée. En outre, le local content encourage le soutien aux petites entreprises mauritaniennes via des programmes d'incubation et des facilités d'accès aux financements. En mettant l'accent sur les formations liées aux besoins du marché du travail local, ce qui influence positivement le système éducatif. Les entreprises sont encouragées à s'engager dans des projets de responsabilité sociale d'entreprise, améliorant le bien-être des communautés environnantes. 
 

 Le respect des normes internationales pour se conformer aux exigences du local content ?
 

 Les multinationales opérant en Mauritanie mettent en avant le fait que la grande majorité des entreprises mauritaniennes ne respectent pas les normes internationales justifiant ainsi le recours aux fournisseurs de biens et services étrangers. 

Pour se conformer aux exigences et pour ne pas léser les investisseurs internationaux et autres partenaires, nos entreprises doivent respecter certaines normes et y travailler dès à présent. Cela passe par la sensibilisation et la formation pour permettre cette remise à niveau de nos entreprises locales.

 Les entreprises mauritaniennes sont tenues de respecter les normes internationales ci-après pour se conformer aux exigences de local content, entre autres celle qui suivent et qui sont les plus importantes :  

-  Les normes de Sécurité la norme ISO 45001 qui concerne la gestion de la santé et de la sécurité au travail. 

 -  Les normes de Qualité ISO 9001 relatives à la gestion de la qualité. 

 -  Les normes Environnementales : ISO 14001 pour garantir que les opérations respectent l’impact environnemental. 

 -  Les Normes de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), les Normes de Transparence et de Gouvernance, les Normes du Travail comme édictées par l'Organisation internationale du Travail (OIT). 

Le respect de ces normes internationales contribue non seulement à la conformité réglementaire, mais renforce également la crédibilité et la compétitivité des entreprises mauritaniennes sur la scène mondiale tout en soutenant leurs efforts en matière de local content.

 L’autorité qui aura pour fonction le contrôle et le suivi des politiques de contenu local aura un rôle crucial car elle veillera à l’application des textes de loi ainsi qu’à leur application. 
 

 Pour rassurer les investisseurs, des incitations fiscales peuvent être envisagées, en contrepartie de la création d’emplois et d’une meilleure collaboration avec les entreprises locales comme cela s’est fait en Algérie, au Maroc et au Benin entre autres. 

 Pour la mise en place d'une stratégie nationale de local content, nous pouvons nous imprégner de la règlementation de l’Union Africaine relative à « la vision du régime minier de l’Afrique de l’ouest » qui prend en considération une approche globale et détaillée envisageant comment réaliser le développement du continent grâce à la création de valeur ajoutée au niveau local, en mettant l'accent sur une utilisation stratégique des ressources minières en Afrique.
 

 Au niveau national, les consultations et coordinations entre les secteurs public et privé, les acteurs locaux et les experts sont nécessaires pour garantir une mise en œuvre inclusive. L'espoir réside dans une stratégie bien exécutée, favorisant la pérennité des entreprises, la création d'emplois et le développement des compétences locales, catalysant ainsi l'économie globale de la Mauritanie. 

 Devrait-on étendre la stratégie nationale du contenu local à d'autres domaines économiques tels que les télécoms ?

 

Ahmed Ould DAHI

Entrepreneur Mauritanien 

 

REFERENCES:

 -  Local Content Requirements: A Global Problem: De Gary Clyde Hufbauer, Jeffrey J Schott, Cathleen Cimino-Isaacs- 2013

 -  Contenu local, effets structurants : concepts, attentes et réalités par Dr. Inès Féviliyé- 2015 Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED)

 -  Les normes internationales ISO

https://www.iso.org/fr/home.html 

 -  Les enjeux du "local content" en Afrique, par Hugues de La Forge, associé au cabinet Jeantet, Garance Samuel- La jeunesse et Soraya Salem- 2016 La tribune

 -  Local Content Policies in Resource-rich Countries: Yelena Kalyuzhnova- 2016

 -  Local Content Strengthening the Local Economy and Workforce: Natural resource government institute- 2015

 -  https://petrole-mines-energies.gov.mr/fr/node/377  Ministère du Pétrole, des Mines et de l'Energie de Mauritanie. 

 -  African Union – Vision du Régime Minier de l’Afrique 2009 

lecalame

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 20:27 Une affaire de politesse

Mardi 27 Février 2024 - 16:17 La doxa toxique

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche