. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Faits divers

Mercredi 14 Septembre 2022 - 18:38

La bande « fifty-fifty »
 

La zone Sud de la ville et surtout Riyad ont connu tout dernièrement une recrudescence de la criminalité relançant le climat d'insécurité dans plusieurs quartiers. Des dizaines de plaintes et déclarations ont été déposées en plusieurs commissariats de police de la moughataa. La Direction régionale de la police de Nouakchott-Sud a aussitôt mis la BRB locale aux trousses des malfaiteurs. Après quelques jours d'investigations, une piste a conduit vers un suspect. Il est épinglé le même jour. Il s'agit d'un repris de justice fiché qui tente cependant de mener les enquêteurs en bateau pour sauver ses complices. On finit cependant par découvrir son lien avec une demoiselle dépravée qui a déjà séjourné elle aussi en prison. Arrêtée à son tour, elle avoue faire partie d'une bande de quatre membres: deux hommes et deux femmes. Ce réseau cumulait braquages, vols, prostitution, trafic de drogues et d'alcools. La police découvre dans leur repaire de grandes quantités de bouteilles de whisky, haschich et comprimés de stupéfiants. Les motos et armes blanches qu'ils utilisaient lors de leurs opérations ont été également saisies. Tous les membres de ce gang ont été déférés et écroués.

.

La bande de Dar ElBeïdha
 

Comme tout le monde le sait, Dar El Beïdha constitue une zone où le taux du crime a toujours été très élevé. Les violons du commissariat El Mina 3 n'ont jamais désempli. Au tribunal régional de Nouakchott-Sud, c'est toujours ce commissariat qui bat le record des déferrements quotidiens...

Ces quartiers périphériques ont vécu au cours des trois semaines passées une véritable psychose due à de nombreux braquages, agressions, cambriolages et viols subis quotidiennement. Les agents de recherche dudit commissariat sont aussitôt entrés en action pour traquer les auteurs de ces crimes. Une bande de quatre récidivistes fraîchement sortis de prison a été ainsi épinglée. Des dizaines de machettes, coupe-coupes, poignards, tournevis et autres objets tranchants ont été saisies ainsi qu’un gros butin. Plusieurs de leurs victimes se sont présentées au commissariat pour être confrontés avec eux. Les quatre lascars ont été déférés et écroués.

 

Le duo criminel armé
 

Au quartier « Axe Aziz » de Toujounine, une famille a reçu la visite de cambrioleurs il y a deux semaines. Ces voyous ont emporté une grosse somme d'argent et un fusil AK 47.Une autre famille a été elle aussi « visitée » dans autre quartier de la zone, perdant également beaucoup d'argent et un écran de télévision numérique. Même topo, un peu plus tard, en divers autres domiciles du coin…

Des plaintes et déclarations ont été déposées en plusieurs commissariats de police de Nouakchott Nord. La police judiciaire de Toujounine 3 a pris les choses en main. Après avoir relevé les nombreuses similitudes entre toutes ces affaires, ses agents ont mis la main sur deux suspects : deux jeunes récidivistes bien connus des fichiers. Ils ont avoué avoir perpétré la plupart de ces cambriolages. Au cours de la perquisition de leur domicile, le fusil a été retrouvé intact avec un chargeur contenant douze balles. Deux téléviseurs et des sommes d'argent ont été aussi récupérés.

 

                                       Mosy

lecalame

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2022 - 13:34 Faits Divers

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche