. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Suspendu lundi à la demande d'avocats en grève, le procès de l'ex-prêtre Bernard Preynat, dont les agissements pédophiles passés sous silence par l’Église ont déclenché l'affaire Barbarin, a débuté mardi à Lyon. "L'audience reprend", a annoncé la pr

Mardi 14 Janvier 2020 - 08:45

Le président iranien Hassan Rohani a assuré mardi que son pays devait "punir" tous les responsables de la catastrophe aérienne du Boeing ukrainien, abattu par erreur par un missile iranien le 8 janvier près de Téhéran, tuant les 176 passagers à bord.

"Pour notre peuple, il est très important dans cet accident que quiconque a été fautif ou négligent à tout niveau" soit poursuivi en justice, a-t-il dit dans un discours télévisé, précisant que "tous ceux qui devraient être punis doivent être punis".

"Le système judiciaire doit former un tribunal spécial avec des juges de haut-rang et des douzaines d'experts (...) le monde entier va regarder", a poursuivi M. Rohani.

Après avoir démenti l'hypothèse selon laquelle l'avion d'Ukraine International Airlines ait pu être abattu par un missile iranien, les forces armées iraniennes ont reconnu samedi matin leur responsabilité dans ce drame, évoquant une "erreur humaine".

Parmi les 176 victimes de la catastrophe se trouvaient en majorité des Iraniens et des Canadiens. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a assuré lundi que "justice sera faite", et l'ensemble des pays touchés par le drame --le Canada, le Royaume-Uni, l'Ukraine, la Suède et l'Afghanistan-- font pression pour que l'Iran mène une enquête transparente.

AFP / STRUne manifestante iranienne brandit un panneau sur lequel il est écrit "Votre erreur était non voulue mais votre mensonge était intentionnel", le 11 janvier 2020 à Téhéran

L'annonce de la responsabilité des forces armées a créé un choc en Iran et une vague d'indignation.

Lundi, selon des vidéos ciculant sur les réseaux sociaux, des Iraniens sont descendu dans les rues pour la troisième journée consécutive et semblaient scander des slogans contre les autorités.

AFP

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Banque Populaire de Mauritanie

Banque Populaire de Mauritanie


Rubriques à la une

Recherche