. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Ould Jiddou et Ould Weddady promettent de passer à la vitesse supérieure

Mercredi 5 Juin 2019 - 08:44

Cheikh Jiddou n’entend pas baisser les bras. Au lendemain de sa sortie de prison, après avoir bénéficié d’une liberté provisoire au même titre que son codétenu Abderrahmane Ould Weddady, il projette de poursuivre son combat.

Sur sa page facebook, Cheikh Ould Jiddou réaffirme, ce mardi 4 juin, sa détermination et martèle que « notre combat vient de commencer en réalité et ce n’est pas une «liberté provisoire » insignifiante qui va nous en dissuader. Nous passons à la vitesse supérieure dès jeudi inchallah », a-t-il tonné.
 

Détenus depuis plus de deux mois pour «dénonciation calomnieuse» envers le président Mohamed Ould Abdel Aziz , les deux blogueurs avaient été remis lundi en liberté provisoire, sur un arrêt de la chambre d'accusation» à laquelle le dossier avait été transmis par un juge d'instruction, a affirmé Brahim Ould Ebetty, l'un de leurs avocats qui enchaîne: «A défaut d'un non-lieu que nous continuerons à réclamer, nous allons demander qu'ils soient jugés».

Selon lui, «la justice a voulu se débarrasser d'un dossier encombrant, objet de condamnations de par le monde et qui pèse lourd contre elle».
 

Amnesty International et une trentaine d'ONG actives en Mauritanie ont appelé lundi les six candidats à la présidentielle à signer un manifeste contenant 12 engagements en faveur des droits humains, et notamment de combattre l'esclavage et les violences faites aux femmes, mais aussi de promouvoir la liberté d'expression.

Les avocats des deux blogueurs, Mes Brahim Ould Ebetty et Henri Thulliez, avaient annoncé le 21 mai dernier, la saisie du Groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire. Les prévenus reprenaient depuis plusieurs mois sur Facebook des informations de la presse étrangère «relatives au potentiel gel d'un compte bancaire par les autorités de Dubaï qui appartiendrait au chef de l’État», rappelaient les avocats.
 

Auparavant, Ould Jiddou avait en son «nom personnel et au nom de Abderrahmane Weddady,  à remercier toutes les personnes, avocats, partis et acteurs politiques, parlementaires, organes de presse, organismes et organisations nationales et internationales qui nous ont témoigné leur solidarité pendant notre arrestation puis incarcération toutes les deux illégales et illégitimes. Qu’elles trouvent ici toute notre gratitude… », a-t-il mentionné.

source lecalame

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Décembre 2019 - 13:53 RFD: Communiqué de presse

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche