. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Nouvelle escalade au sein de l’UFP

Vendredi 27 Septembre 2019 - 16:15

Un groupe de dirigeants du parti Union des forces pour le progrès (UFP) ont critiqué les mesures punitives prises récemment à l’encontre de trois personnalités du parti: les députés Kadiata Malick Diallo, Sidna Ould Mohamed et Youssouf Ould Mohamed Issa.

Une déclaration publiée par le groupe opposé à la direction actuelle du parti se définit comme suit:


Nous, cadres et dirigeants des fédérations de l’UFP de Nouakchott, signataires de la présente déclaration, alertés par les dernières mesures de sanction que le Parti vient de prendre à l’encontre de nos camarades, l’honorable député Kadiata Malick Diallo, Sidna Ould Mohamed et Youssouf Ould Mohamed Issa, et par les attaques publiques officielles du Parti, largement médiatisés, contre certains de nos dirigeants, affirmons que :

Ces sanctions ne viennent que confirmer la politique de fuite en avant et la dérive du Parti. Elles ne sont que le couronnement de l’œuvre de destruction du Parti, commencé depuis le boycott des élections de 2013 et au cours desquelles on a carrément abandonné nos bases à d’autres formations politiques en leur disant qu’elles peuvent se présenter sous les couleurs d’autres partis.

Une sanction beaucoup plus lourde avait déjà été infligée, celle du communiqué de presse, traitant des camarades dirigeants du parti de traitres, pour avoir tout simplement appelé à faire un diagnostic objectif de la situation du Parti, suite à notre résultat catastrophique de la dernière élection présidentielle.

L’appel de ces camarades, avait été fait, après que le Président du Parti se soit lançé publiquement, et en solitaire, dans des postures ridicules du candidat cible principal du pouvoir, auquel un résultat préfabriqué a été spécialement et mécaniquement attribué, et ait adopté et mis en œuvre une nouvelle tactique sans réunir les instances attitrées du Parti, ni même le Comité Permanent chargé d’assurer la Permanence.

Pire encore, sans tirer les leçons et les conclusions qui découlent de cet échec, on se lance dans l’organisation accélérée d’un congrès qui sera contrôlé fatalement, de bout en bout, par ceux-là mêmes qui ont planifié et mis en œuvre l’entreprise de destruction du Parti.

 

Nous soussignés, signataires de la présente déclaration, nous lançons un appel à l’ensemble des militants et cadres de Nouakchott et de tout le Parti, pour :

– Qu’ils se dressent contre ces sanctions injustes prises par une direction qui a perdu toute légitimité dans la prise de telles mesures ;

– Qu’ils refusent de se prêter à cette mascarade de l’organisation accélérée d’un congrés, sous les commandes des principaux responsables de notre situation catastrophique actuelle, malgré les promesses démagogiques de la restauration de la ligne de démocratie et de progrès du Parti, sans autocritique préalable et reconnaissance de leurs fautes, notamment la déviation de la ligne ;

– Qu’ils s’opposent à l’organisation de tout congrès, quel qu’il soit, sous l’égide de ceux qui refusent de tirer les leçons et les conclusions qui découlent tant au plan collectif qu’individuel de l’échec que nous venons de subir et qui vient couronner l’œuvre de destruction du Parti commencée depuis six (6) ans ;

– Qu’ils dénoncent avec force le mépris inqualifiable à l’égard de la démocratie et de l’ensemble des militants, qu’il y’a dans l’empressement des responsables de la situation du Parti, couronné par notre dernier échec retentissant, à vouloir organiser, en 3 mois, un congrès sous leur direction, tout en prenant le soin d’exclure ceux qui avaient appelé à identifier les causes véritables de notre échec, et à situer les responsabilités pour mieux reconstruire le Parti.

Les signataires

Yatéra Ladji, secrétaire fédéral du parti Nouakchott Ouest

Sidna Ould Mohamed, secrétaire fédéral Nouakchott Nord

Mohamed Ould Imigine, secrétaire général de la section de Toujounine

Beyatt Ould El Moctar, secrétaire général de la section de Teyarett

Youssouf Mohamed Issa, secrétaire général de la section du Ksar

Gueye Moussa Malal, secrétaire général de la section de Sebkha

Taleb Khayar Ould Abdallahi, responsable des jeunes au niveau de la Confédération de Nouakchott

selione.com

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche