. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le candidat Sidi Mohamed Ould Boubacar Ould Boussalef vote au bureau N° 4 à l'école l'Imam Chafii dans la moughataa de Tevragh Zeina

Samedi 22 Juin 2019 - 14:09

Le candidat Sidi Mohamed Ould Boubacar Ould Boussalef vote au bureau N° 4 à l'école l'Imam Chafii dans la moughataa de Tevragh Zeina
Le candidat aux élections présidentielles Sidi Mohamed Ould Boubacar Ould Boussalef a voté, samedi matin au bureau N°4 à l'école l'Imam Chafii dans la moughataa de Tevragh Zeina, dans le cadre du premier tour des élections présidentielles de 2019.

A son arrivée, le candidat a présenté au président du bureau de vote sa carte d'identité nationale et sa carte d'électeur avant de recevoir les bulletins de vote et d'accomplie son devoir électoral.

A sa sortie du bureau de vote, le candidat a fait la déclaration suivante à l'AMI:

" Tout le monde sait que ce processus électoral a été entaché de nombreuses irrégularités depuis son début dont le fait que la composition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) reste jusqu'à présent contraire à la loi et comporte un grand déséquilibre, la non convocation d'observateurs étrangers, l'octroi d'un marché essentiel dans ce processus à une personne influente soutenant le candidat du régime et la nomination des présidents des bureaux de vote sans transparence et suite à l'intervention flagrante de certaines personnes influentes. Ce sont là autant de choses qui ont entaché le processus électoral depuis son début".

Il a ajouté qu'en tant que candidat, il a oeuvré, comme c'est le cas des autres candidats, à ce qu'ils soient représentés dans tous les bureaux de vote sur toute l'étendue du territoire national, espérant que les autorités répondront aux appels répétés d'assurer la transparence pour la réalisation des aspirations du peuple mauritanien à des élections transparentes et honnêtes.

Le candidat a noté que les indices dont ils disposent ne poussent pas à l'optimisme, soulignant qu'aujourd'hui, par exemple, certains représentants des candidats de l'opposition dans certains bureaux ont été empêchés d'accéder à ces bureaux sous la pression de certaines personnes influentes, précisant que la CENI, malheureusement, "s'est montrée faible devant cette pression, appelant à revoir cette position et à un déroulement des élections dans la transparence.

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche