. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La vision du Président de la République dans le programme "Mes engagements porte sur le renforcement de la démocratie et de la liberté d’expression et d’opinion (porte-parole du gouvernement)

Vendredi 20 Décembre 2019 - 08:05

La vision du Président de la République dans le programme "Mes engagements porte sur le renforcement de la démocratie et de la liberté d’expression et d’opinion (porte-parole du gouvernement)
Les résultats du conseil des
ministres, réuni jeudi à Nouakchott, ont été commentés, dans
l’après-midi, par des membres du gouvernement, lors d’une rencontre
avec la presse conjointe.

Il s’agit des ministres des ministres de l’équipement et des
transports, par intérim porte-parole du gouvernement, des finances, de
l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, du
développement rural et de l’emploi, de la jeunesse et des sports.
Intervenant le premier, le ministre de l’équipement et des
transports, par intérim porte-parole du gouvernement, M. Mohamed Ahmed
M’Haïmid, a précisé que la vision du Président de la République
exprimée dans le programme ‘’Mes engagements’’ porte sur le renforcement de la
démocratie et de la liberté d’expression et d’opinion et que le
gouvernement mauritanien n’empêchera n’importe qui d’exercer ce
droit.

En réponse à une question au sujet des présumées instructions données
par la HAPA interdisant aux médias la couverture de la conférence de
presse de l’ancien Président de la République, le ministre a indiqué
que cette vision n’interdira à personne de tenir une conférence de
presse et exprimer son opinion.
Il a ajouté que la haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel a publié aujourd’hui un communiqué dans lequel elle a
démenti avoir donné de telles instructions parce que cela est
contraire à la vision de Son Excellence le Président de la République,
vision matérialisée par la préservation et la concrétisation des
principes démocratiques.

Le porte-parole par intérim du gouvernement a, enfin, précisé que le
Conseil des Ministre a examiné et adopté des projets de décrets et
communications dont un projet de décret fixant la base de calcul du
taux de change de référence (chancellerie) et l’indemnité
différentielle des personnels diplomatiques et consulaires et un
second portant approbation et déclarant d’utilité publique le Schéma
Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU) de la ville de
Nouakchott ainsi que trois communications dont la première est
relative à l’état d’avancement du plan d’action du secteur des
Finances, la seconde au plan d’action du secteur de développement
rural et la troisième sur l’initiative « Mon projet mon avenir »,
création de microprojets au profit des jeunes, présentée par le
ministre de l’emploi, de la jeunesse et des sports.

Pour sa part, le ministre du développement rural, M. Dy Ould Zein, a
précisé dans son commentaire sur la communication qu’il a présentée
devant le conseil des ministres que le programme du Président de la
République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, comporte un
plan de suivi qui stipule que chaque département présente ses
réalisations tous les trois mois.
Au sujet de son département, le ministre a précisé qu’un programme a
été mis en œuvre pour la viabilisation de 5700hectares dans un bref
délai au niveau du Trarza et au Brakna ainsi que l’élaboration d’un
plan pour l’aménagement de 5000hectares dans les wilayas du Gorgol,
du Guidimakha, du Trarza et du Brakna.
Le ministre a également précisé que l’engagement du Président de la
République pour l’aménagement annuel de 5000 hectares a été dépassé
de 700 hectares.

Au sujet du lac de R’Kiz, le ministre a précisé que les travaux ont
atteint 30% alors qu’ils étaient à 18% et qu’au niveau des affluents
Laweija et Gouqui les travaux sont en cours, notant que son
département a élaboré un programme d’entretien des affluents,
notamment ceux destinés à la campagne d’été.
Parlant des barrages, le ministre a révélé que l’année 2020 verra la
réalisation de74 barrages ce qui permettra l’exploitation de
6000hectares dans les cultures sous-pluies, notant que le Président de
la République avait donné l’engagement de la construction annuelle de
12 barrages.
S’agissant des oasis, M. Dy Ould Zein, a annoncé le lancement d’un
programme de réalisation de 2000 hectares de palmiers dattiers sur
quatre ans et que les travaux ont déjà commencé au niveau de 30 oasis
à Chinguetti.

Au plan de l’élevage, le ministre annoncé un programme de
constructions de 70 puits artésiens dont 17 en cours de réalisation
au niveau des wilayas des deux Hodhs, de l’Assaba, du Tagant, du
Brakna, du Gorgol, du Guidimakha et du Trarza, notant la mise en
œuvre d’un programme de réalisation de marchés de bétail et de la
construction de deux installations de repos pour le bétail.
Pour sa part, le ministre des finances, Mohamed Lemine Ould Dhehby, a
précisé que le décret fixant la base de calcul du taux de change de
référence (chancellerie) et l’indemnité différentielle des personnels
diplomatiques et consulaires vise la réduction de l’écart entre le
taux de change de référence et celui en cours par la fixation du taux
de référence au seuil de 42 Ouguiyas MRU pour un Euro au lieu de 32
MRU et de 36 MRU contre un dollar au lieu de 26 MRU.

Il a ajouté que cette actualisation va contribuer au renforcement de
la transparence et de l’inclusion budgétaire en démontant le niveau
réel des dépenses de nos missions diplomatiques, nos étudiants
stagiaires, nos institutions et instituts d’enseignement et de culture
à l’étranger.

Le ministre a souligné également que les allocations des missions
diplomatiques dans la loi de finances pour l'année 2020 ont été
augmentées pour couvrir le coût du nouveau seuil de change de
référence, et la valeur de la prime différentielle pour les employés
des missions diplomatiques a été augmentée afin d'assurer la stabilité
du niveau des salaires pour cette catégorie en devises fortes.
Parlant de l’état d’avancement du plan d’action du département des
Finances, le ministre a précisé que son département a élaboré un plan
quinquennal composé de 10 axes dont la gestion optimale des finances
publiques, l’amélioration des recettes, la mobilisation des
importations et l’instauration de la justice fiscale, le renforcement
de l’acceptation des impôts, la rationalisation des allocations
budgétaires, l’amélioration de la qualité des dépenses, la
pérennisation de la dette publique à moyen et long terme,
l’amélioration du flux de liquidité, la modernisation de
l'administration, la redéfinition des fonctions du ministère des
finances, l’adaptation de ses structures, l’intégration des systèmes
d'informatisation pour la gestion des finances publiques, le
renforcement et la professionnalisation des fonctions de contrôle du
ministère des finances et le développement du processus de maitrise
des registres.

Lui succédant, la ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de
l’aménagement, Mme Khadija Cheikh Bouka, a précisé au sujet du projet
de décret portant approbation et déclarant d’utilité publique le
Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU) de la ville de
Nouakchott, que ce schéma constitue une modalité garantissant la
performance des procédures prises par les différents intervenants
dans le domaine urbain et l’amélioration des conditions de vie des
populations.

Elle a ajouté que ce plan d’actions vise à traduire dans les faits
l’engagement concernant la mise en place « d’une politique qui fera de
nos villes des moteurs de développement économique, à travers le
renforcement de la planification urbaine et la création d’un programme
spécial de financement des infrastructures urbaines.
‘’Ce plan délimite le périmètre urbain de Nouakchott à l’horizon 2040;
indique les zones préférentielles d’extension de la ville ; définit le
tracé des infrastructures de réseaux (eau, électricité,
assainissement, télécommunications, transport, etc ; définit la
localisation des équipements publics structurants; et indique les
vocations des différentes zones’’, a-t-elle conclu.

Quant au ministre de l’emploi, de la jeunesse et des sports, Dr.
Taleb Ould Sid’Ahmed, il a commenté la communication relative à
l’initiative « Mon projet mon avenir », création de microprojets au
profit des jeunes.
Il a précisé que les difficultés de bénéficier d’accessibilité aux
financements liées surtout au taux élevé d’intérêt et des garanties
exigées constituent des freins pour les jeunes qui désirent réaliser
des petites entreprises.

Le ministre a ajouté que le gouvernement avait décidé, à partir de
janvier prochain, de lancer une initiative « Mon projet mon avenir »,
qui est un concours sur tout le territoire national, ouvert à tous les
jeunes mauritaniens, et à tous ceux qui ont un projet pouvant créer
une œuvre ou une idée qu'ils souhaitent développer sur le terrain.
Il a expliqué que 500 des projets gagnants seront financés et qu’un
projet relevant de la caisse de dépôt et de développement se chargera
la phase exécutoire de l’opération

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche