. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Importations de produits pétroliers : IFC octroie deux prêts d’un montant de 60 millions de dollars à Addax Energy pour soutenir l'activité économique en Afrique de l'Ouest.

Vendredi 21 Mai 2021 - 20:35

Si l’on en croit un communiqué, la Société financière internationale (IFC) a participé au financement de deux facilités de crédit au profit de la société Addax Energy S.A. Cela a été structuré par la Société Générale, selon la même source. L’objectif est de soutenir les importations de produits pétroliers indispensables au maintien de l’activité économique dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest.


« Un prêt de 20 millions de dollars d'IFC, dans le cadre d’une opération régionale d’un montant total de 230 millions de dollars, aidera Addax à financer l'importation de produits pétroliers au Bénin, en Côte d'Ivoire, au Sénégal et en Sierra Leone, ainsi que leur distribution au Burkina Faso, en Gambie, en Guinée, au Mali et au Niger », lit-on dans le communiqué.

Il a été aussi convenu d’un commun accord d’un autre financement de 40 millions de dollars d'IFC. C’est dans le cadre d’une deuxième opération, également structurée par la Société Générale pour Addax.

Le prêt « financera la totalité des importations et le transport de produits pétroliers de la Mauritanie pour les années 2021 et 2022 », renseigne le communiqué de la société. « Addax est la branche commerciale d'Oryx Energies S.A., l'un des plus grands fournisseurs indépendants de produits et services pétroliers et gaziers en Afrique », nous rappelle-t-on.

 « Nous sommes heureux et fiers de la confiance et du soutien accordés par IFC », a déclaré Stephen Paris, directeur administratif et financier d'Oryx Energies S.A. « Nos installations en Afrique de l'Ouest et en Mauritanie jouent un rôle clé pour assurer un approvisionnement compétitif et régulier en produits énergétiques et pétroliers essentiels à nos marchés dans la région. Grâce au soutien de nos partenaires bancaires, ces financements ont permis d’éviter toute rupture dans la chaîne d'approvisionnement énergétique, contribuant à la résilience des économies ouest-africaines durant la pandémie. »

« Le dynamisme de l'activité économique repose sur un approvisionnement régulier en énergie. Le soutien d'IFC à ces deux facilités de crédit permettra aux entreprises et aux consommateurs d'Afrique de l'Ouest de disposer de carburant lorsqu’ils en ont besoin. Ces investissements arrivent aussi à point nommé alors que la région commence à se relever des graves conséquences économiques de la pandémie de COVID-19 », a souligné Aliou Maiga, directeur régional d'IFC pour l'Afrique de l'Ouest et centrale.

Le prêt octroyé à la Mauritanie vient en complément d’un financement initial de 35 millions de dollars alloué l'an dernier par IFC dans le cadre de son mécanisme de financement accéléré de 8 milliards de dollars mis en place pour aider ses clients — et les milliers de petites entreprises qu'ils soutiennent — à surmonter les bouleversements provoqués par la pandémie. 

Ces financements d'IFC témoignent également de la stratégie du Groupe de la Banque mondiale visant à intensifier son appui au Sahel, une région durement touchée par les effets de la pandémie et confrontée, en outre, à d’immenses défis sécuritaires.

dakaractu
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche