. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Trois questions à M. Ahmedou Yahi, acteur politique et président d’un Mouvement Citoyen

Samedi 17 Octobre 2020 - 11:24

le Regroupement National pour le Soutien du Président Mohamed Ould Cheikh El Ghazwani : ‘’La première année de pouvoir du président Ghazwani été marquée par une décrispation politique sans précédent dans le pays’’


Trois questions à M. Ahmedou Yahi, acteur politique et président d’un Mouvement Citoyen

Le Calame : Lors des dernières présidentielles, vous avez mis en place un mouvement citoyen de soutien au candidat Ghazwani, élu au premier tour, président de la République, plus d’une année passée, quelle évaluation vous faites de sa première année de pouvoir? 

Ahmedou Yahi 
: -Je pense que la première année du président de la République a été globalement positive. Les espoirs placés en son mandat et les engagements qu’il a pris pendant  sa campagne  électorale et lors de son investiture, sont en train d’être mis en œuvre pour le grand bonheur des mauritaniens. Le président Ghazwani a montré encore une fois qu’il est le président de tous les mauritaniens, aussi bien de ceux qui avaient voté pour lui que de ceux qui ont porté leur choix sur d’autres candidats concurrents. 

Il faut reconnaître que la tâche n’a pas été facile, compte tenu de la pandémie de la COVID 19, qui a interféré, comme vous le savez pour  perturber tous les  agendas économiques, sociaux et politiques et il a fallu  s’attaquer à cette priorité pour protéger les mauritaniens et pour préserver leur économie. C’est dans ce cadre qu’un premier programme de riposte a été décidé et mis en œuvre avec l'appui des partenaires au développement internationaux, 
Au plan politique, cette première période a été marquée par une décrispation politique sans précédent dans le pays. Désormais, le pouvoir et l'opposition se parlent et se fréquentent et le président de la République a ouvert les portes du palais à tous les acteurs politiques, ce qui donne de notre pays, l’image d’une démocratie apaisée. 

 
-Quelques mois après son investiture, le pays a été confronté à la pandémie de la COVID 19. Quelle appréciation vous faites de la gestion par le gouvernement de cette crise sanitaire ? 

-Lors de la révélation des premiers cas en Mauritanie, en mars dernier, le gouvernement a pris des mesures fermes pour faire face à cette pandémie. Dans le cadre de la prévention de la propagation de la maladie, le gouvernement a procédé à la fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes et les structures de santé ont été renforcées pour jouer pleinement leur rôle. Je les félicite  au passage pour leur détermination et leurs sacrifices. 
En plus, la vulgarisation à travers les médias appuyés par les acteurs politiques et la société civile, a joué un rôle important dans  la gestion  de la pandémie. 
Par ailleurs, le Président de la République a décrété un fonds spécial auquel ont répondu favorablement les mauritaniens et nos partenaires au développement. Ce fonds a permis rapidement de soulager les populations, notamment les couches les plus vulnérables. 
 
-En début septembre, le gouvernement a adopté un plan de relance économique post COVID d’un montant de 24 milliards MRU. Qu’attendez-vous de ce plan? Pourrait-il remettre sur les rails l’économie du pays, affectée par la pandémie ? 

-On a des attentes ambitieuses par rapport à ce plan de relance. Notamment, au niveau sanitaire, on doit équiper nos hôpitaux, former notre personnel soignant et renforcer les mesures de prévention. 
Compte tenu de l'arrêt  des activités, le tissu économique et social a fortement souffert de ce ralentissement. 
C'est pour cette raison que le gouvernement, en dépit de la conjoncture nationale et internationale, particulièrement difficile, a mis en place ce plan de relance très ambitieux, et j’ose croire qu’avec l'appui de nos partenaires au développement, ce plan apportera un soulagement aux différents secteurs de notre économie. Nos acteurs économiques doivent saisir cette opportunité pour relancer  leurs activités, afin d'offrir  des  emplois à leurs concitoyens. 
Enfin, je pense que cette année, avec cet hivernage pluvieux dans la plupart de nos régions, l'avenir s'annonce meilleur. Ainsi, je souhaite une bonne continuation et plein succès à notre Président et son gouvernement.

 

Propos recueillis par Dalay Lam

lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Banque Populaire de Mauritanie

Banque Populaire de Mauritanie


Rubriques à la une

Recherche