. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Table rase de la crispation

Samedi 21 Août 2021 - 19:55

Certains dirigeants de l'opposition semblent être nostalgiques des années d'escalade et de tension politique, peut-être du fait qu’ils ne savent nager que dans les eaux troubles et qu’ils s’étaient trompés de temps.

L’eau de la politique coule d'une manière inédite aujourd'hui, depuis l’arrivée du président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani au pouvoir.
 

Une aile de l’Etat-major du Parti islamique Tawassoul, ce qui reste encore pour Messaoud Ould Boulkheir de la direction du parti de l’APP (Alliance Populaire Progressiste), ce que Samory Ould Bey a hérité du parti El Moustaghbel et Oumar Ould Yali tente de faire recueillir autant que possible du parti non autorisé RAG et ce que Kane Hamidou Baba a pu rassembler des négromauritaniens, toute cette nébuleuse hétéroclite réunie tente, aujourd’hui d’attirer l’attention, après que le pays ait dépassé leurs discours radicaux aux relents racistes, régionalistes et sectaires.
 

Le président Ould Ghazouani a fait table rase,des tensions politiques et raciales, de l’intransigeance régionaliste et du fanatisme sectaire, en mettant à contribution les prodiges de l'ouverture, de la participation, de la morale et du respect des engagements.
 

Le résultat était retentissant : une décrispation politique sans précédent, une réconciliation sociale sans pareille, des rapports régionaux, un cocktail idéologique harmonieux, incluant le soufi, le salafiste, le frérot et le gauchiste, réunis par la confiance dans la capacité du Président de la République d’assurer une traversée à bon port du pays vers la berge du salut, après avoir été à deux doigts d’une chute libre.
 

Ceux qui tweetent en dehors du cortège du consensus n'ont rien trouvé d'autre que de jongler avec les expressions, exigeant de mettre à la place du mot "concertation" celui de “dialogue", préoccupés par la forme du bâtiment plutôt que par son fond.

Ces leaders ravivent les hostilités et cherchent à les perpétuer, consultent le dictionnaire de la tension pour en extraire des phrases qui ont été enterrées par la phase du consensus national, qui n'ont plus de signification dans la présente atmosphère politique, faisant resurgir la trahison de son profond sommeil et s'érigent en défenseurs de l'illusion et en garants de l'imagination.
 

Qui les informera que leur discours n'est plus d’actualité, qu’il est en déphasage de l’étape, que leurs actuels efforts sont arrivés trop tard, que les divergences internes de leurs blocs politiques constituent la plus grande preuve de l'échec de leur pari sur le discours de leur première conférence de presse, laquelle doit être leur dernière sortie médiatique, dés lors où elle n'a ni enragé un ennemi ni plu à un ami ?

https://alwiam.info/ar/18411

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Janvier 2023 - 13:38 Entre Nous /Sneiba El Kory

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche