. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Sélibabi: Quand la volonté des hautes autorités porte ses fruits dans une ville moderne

Lundi 14 Mars 2022 - 14:01

Au lendemain de la supervision par Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, le 2 décembre 2019 du lancement d'un ensemble de projets d'aménagement et de modernisation de Sélibabi, la ville s'est transformée en un vaste chantier où s'étendent à perte de vue les édifices d’institutions et d'établissements sanitaires, résidentiels, administratifs, éducatifs et commerciaux.

Ces réalisations interviennent en application des directives de Son Excellence le Président de la République concernant la lutte contre les répercussions des inondations qui ont frappé la ville à l'automne 2019 et causé de graves dégâts matériels aux habitants de la ville.

Aujourd'hui, la plupart des travaux de ces importants chantiers sont réalisés dans le respect des délais fixés dans les cahiers des charges, matérialisant dans la pratique le souci d’abriter les personnes touchées par les inondations dans les différentes parties de la ville tentaculaire de Sélibabi.

Ainsi, les travaux de construction de 50 logements ont été achevés. Chaque lot construit dispose d’une superficie de 300 mètres carrés, et se compose de deux chambres, un salon, une cuisine et une salle de bain. Le tout édifié dans les règles de la technologie (BTC). Les briques en banco comprimé sont constitués d'un mélange de granulés d'argile, de sable et de gravier additionné à 8% de ciment et ces matériaux sont mélangés avec un mélangeur automatique, à partir duquel un mélange cohérent est produit pour être transféré dans une deuxième étape au compresseur automatique puis le résultat sort sous forme de briques.

Ensuite, commence le processus d'arrosage avec l’eau deux fois par jour pendant vingt-huit jours sans exposition au soleil puis enfin, l’on rentre dans la dernière étape à savoir le séchage au soleil pendant 48 heures.

L'une des caractéristiques des briques compressées est qu'elles offrent une isolation thermique élevée et qu'elles ont la capacité de résister au pourcentage élevé de salinité du sol et à l'humidité de l'air. Ces briques sont également moins lourdes (de 55%) par rapport aux autres types et sont également moins chères.

De même, quelque 120 jeunes ont été formés dans le cadre de ce projet pour réaliser de tels travaux, ils disposent d’ailleurs aujourd'hui d’une expérience réussie qu'ils peuvent transmettre au profit de chantiers et de programmes similaires dans les secteurs public et privé.

Ce projet -le premier du genre dans le pays- a été mis en œuvre par entreprise d’exécution de travaux réalisés avec des matériaux locaux.

Le directeur général de cette société, M. Mohamed Lemine Ould Khattri, affirme dans une déclaration à l'Agence mauritanienne d’information que la construction avec des matériaux locaux présente de nombreuses caractéristiques et avantages, notamment le faible coût et l'utilisation de matériaux respectueux de l'environnement et adaptés aux conditions climatiques.

En plus de cela, elle offre des opportunités d'emploi, contribue à fixer les populations dans leur terroir et à réduire l'exode des jeunes vers les grandes villes.

Il a ajouté que les avantages apportés par l'utilisation des matériaux locaux dans la réalisation des travaux les ont mis au centre de l'attention des autorités et parmi les priorités des politiques du gouvernement dans le domaine du logement pour établir une politique efficace capable de fournir des logements sociaux décents adaptés aux fluctuations du climat dans diverses régions du pays conformément à la vision perspicace contenue dans le programme sociétal de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani.

D'autre part, les travaux sont sur le point d'être achevés dans un grand hôpital régional spécialisé de la zone d'habitat à Sélibabi d'une capacité de 150 lits, qui constituera un apport qualitatif en matière de couverture sanitaire dans la wilaya. En outre, les travaux ont été achevés dans le nouveau collège de la ville comprenant 16 salles de classe, un bâtiment administratif, un bloc technique, un logement pour le proviseur et un autre pour le gardien, ainsi que d'autres annexes.

Les travaux ont également pris fin dans les bâtiments du conseil régional du Guidimagha, qui se compose de 5 pavillons pour l’administration dont une aile spécifique pour le président de ce conseil, 3 grandes salles de réunion, en plus de nombreuses installations complémentaires et de nombreuses autres annexes.

Avant cela, les travaux ont été achevés dans un immense complexe islamique qui comprend une mosquée pouvant accueillir environ 800 fidèles, avec une mahadra modèle qui comprend des logements pour ses élèves, un autre pour son cheikh, et plusieurs salles pour recevoir des cours.

Des travaux ont également été achevés dans un marché aux céréales qui comprend des quartiers de vendeurs, des magasins de marchandises et plusieurs autres annexes.

Les travaux de construction d’une grande gare routière ont été achevés il y a quelque temps comprenant des parkings, des bâtiments administratifs, des magasins destinés au chargement et au déchargement de produits divers, et diverses installations commerciales et de services.

Concernant l'importance de ces aménagements réalisés par la société « Iskan » et l'entreprise d'Exécution des Travaux Exécutés avec des Matériaux Locaux pour les habitants de la wilaya, le wali mouçaid du Guidimagha, M. Sidi Mohamed Ould Soueilem, wali par intérim, a, dans une déclaration à l'Agence mauritanienne d'information, a salué ces acquis essentiels qui couvrent la ville de Sélibabi d'infrastructures neuves et d'équipements de services, et traduisent dans la réalité le rapprochement des services des citoyens.

Il a ajouté que l'impressionnant programme de développement et de modernisation de la ville représente un bond qualitatif majeur et une source de soulagement et de bonheur pour les citoyens touchés dans les zones inondées qui se préparent à recevoir de nouveaux logements avec des spécifications techniques adaptées aux conditions climatiques de la zone.

Le wali par intérim a expliqué que recevoir un établissement de santé de la taille d'un hôpital régional spécialisé avec une grande capacité contribuera sans aucun doute à renforcer le système de santé dans la wilaya et à permettre à la population d'accéder aux services de santé dans de bonnes conditions.

L'avantage des établissements d'enseignement et des bâtiments administratifs avec un magnifique style architectural moderne, renforcera les acquis et fera avancer le processus de développement.

C'est ainsi qu'une nouvelle ville a émergé dans une zone sûre, à l'abri des sentiers empruntés auparavant par les eaux de ruissellement et dans un emplacement stratégique des acquis visibles et réalisés dans un laps de temps relativement court et à partir des ressources de l'État malgré les répercussions négatives aux plans régional et mondial de la propagation de l'épidémie Covid-19 au cours des deux dernières années.

par Nagi Ould Bellal
ami
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:10 L’UPR devient INSAF : Et après?

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche