. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Président de l’Assemblée nationale : Il est du devoir du Parlement d’œuvrer au renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale

Lundi 19 Juin 2023 - 20:30

Le président de l’Assemblée nationale, M. Mohamed Bamba Meguett, a affirmé que le rôle de l’institution législative ne dépend pas seulement de la promulgation des lois et de la discussion des questions publiques, mais aussi et surtout du renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale.

Il a ajouté, dans le discours qu’il a prononcé aujourd’hui, lundi, peu après son élection à la présidence de l’Assemblée nationale, que le peuple mauritanien est impatient de voir se réaliser ses attentes et espoirs, ses préoccupations discutées et ses aspirations prises en compte. Il a souligné que le Parlement constitue la tribune appropriée dont les membres disposent de l’immunité et des privilèges nécessaires pour discuter des grandes questions nationales donnant la latitude à tous de donner leurs opinions, nonobstant leurs appartenances politiques, au peuple qui est la source du pouvoir.

Voici le texte de ce discours :

Au nom d’Allah, le Très Miséricordieux, et que la prière et la paix soient sur Son Messager.

Mesdames et Messieurs, honorables députés,

Honorable assistance,

D’emblée, je voudrais vous adresser mes sincères remerciements pour m’avoir porté à la tête de l’auguste Assemblée nationale. Je profite de l’occasion pour vous féliciter aussi pour la confiance que le peuple mauritanien a placée en vous lors des élections qui viennent de se dérouler, conformément à l’Accord politique convenu entre les partis politiques reconnus et le gouvernement.

Honorables députés,

Votre important rôle au sein de cette institution législative qui rassemble aujourd’hui les différentes formations de l’échiquier politique national ne dépend pas seulement de la promulgation des lois et de la discussion des questions d’intérêt national, mais aussi et surtout du renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale. Le patriotisme est une vertu que l’on trouve chez tous les fils de ce pays et dans tous les segments de la société mauritanienne. Vous, en tant qu’élus, avez gagné la confiance du peuple. A ce titre, vous êtes les gardiens de cette cohésion sociale et les premiers dépositaires de celle-ci en paroles et en actes, en tant que soupape de sécurité pour le fonctionnement de toutes nos institutions constitutionnelles, et le véritable moteur devant conduire notre démocratie vers plus de liberté, de prospérité et de développement global.

Je ne puis m’empêcher d’invoquer aujourd’hui cette lourde responsabilité dans la conscience de chacun d’entre nous, face à tous les appels tendancieux qui veulent, à Dieu ne plaise, faire chavirer le navire qui nous transporte tous et qu’il est de notre devoir de travailler pour qu’il nous amène à bon port. Notre attachement à l’Islam et aux enseignements du Prophète Mohamed (SAW) constituent la seule source à laquelle nous nous abreuvons et celle qui fonde notre législation, l’Islam étant la religion du peuple et de l’État qui nous unit sans exception, notre boussole dans ce monde et dans l’au-delà, le symbole de notre identité et de notre appartenance commune, et la base de la coexistence et de la solidarité entre tous les Mauritaniens sans distinction de langues ou de couleurs. Car en eux tous s’incruste l’amour pour ce pays, pour le drapeau national qui flotte sur leurs têtes et pour cette patrie qu’Allah a voulue protectrice et rassurante.

Honorables députés,

Notre Constitution a défini le rôle du Parlement et consacré le principe de la séparation des pouvoirs. C’est grâce à Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, que ce principe démocratique sacré a été respecté en paroles et en actes. Dans son programme « Taahoudati », dans la rubrique « créer un climat politique apaisé et des institutions fortes », il s’est engagé à « revitaliser, renforcer et rationaliser le travail des institutions de la République et, dans ce cadre, à doter l’Assemblée nationale et le Conseil constitutionnel de sièges modernes. De même, l’Assemblée nationale sera dotée d’une direction technique, de conseillers et d’assistants parlementaires qui assisteront les députés dans l’accomplissement de leur mission et contribueront ainsi à l’amélioration de la qualité et de la pertinence des lois, ainsi que des débats au sein du Parlement.

C’est en ce moment que les représentants du peuple pourront exercer pleinement leur rôle de contrôle sur l’activité du gouvernement, en activant le rôle des équipes parlementaires ».

Nous voilà aujourd’hui au sein d’une assemblée nationale dont le siège est des plus modernes répondant aux exigences des missions qui nous sont confiées et nous allons, avec l’aide d’Allah, renforcer les ressources humaines par les compétences appropriées pour mieux encadrer les débats qui président à la ratification des lois. Il s’agit là de l’une de nos premières tâches et nous en partageons l’initiative avec le gouvernement. Quant au contrôle de l’action gouvernementale, elle répondra à la stricte application des lois en vigueur et à la gestion rationnelle de nos ressources nationales. Je vous invite, à ce sujet, à donner une impulsion à l’exercice de cette tâche dans le respect des règles et procédures, d’autant plus que Son Excellence le Président de la République respecte l’indépendance de l’Assemblée nationale et demande au gouvernement de coopérer de façon positive avec elle.

Honorables députés,

Le peuple mauritanien nous a choisis pour le représenter dans cet hémicycle, et chacun de nous doit assumer la lourde responsabilité que confère ce mandat, car le peuple aspire à ce que ses revendications soient exprimées, ses préoccupations débattues et ses aspirations prises en compte. Car le Parlement constitue la tribune appropriée dont les membres disposent de l’immunité et des privilèges nécessaires pour discuter des grandes questions nationales donnant la latitude à tous de donner leurs opinions, nonobstant leurs appartenances politiques, au peuple qui est la source du pouvoir. C’est ainsi que nous pourrons renforcer notre système démocratique basé sur le principe de l’arbitrage par le peuple dans toute compétition politique privilégiant le vote. Cela ne s’accomplira cependant que dans une atmosphère caractérisée par l’ouverture, l’apaisement et le respect mutuel, permettant à chacun de nous d’exprimer son point de vue tout en respectant les règles qui régissent le travail de notre Assemblée nationale.

Je vous remercie.

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche