. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Où va mon pays ?

Vendredi 14 Mai 2021 - 22:58

Mon pays la Mauritanie connaît une instabilité économique et politique sans précédent, avec un sérieux problème sécuritaire traduit par la hausse de la criminalité dans les banlieues de Nouakchott et de Nouadhibou.
Plusieurs manifestations se sont tenues dans plusieurs villes comme Tintane où les populations souffrent de manque d’eau potable, d’électricité et de la médiocrité des services de base.

Le pays vit une crise politique, dont les principaux acteurs principaux sont l’actuel président et son prédécesseur. L’opposition radicale garde le silence malgré les doléances de la population dans l’espoir de trouver un terrain d’entente entre les deux protagonistes.
 

Force est et de constater que le Président n’assume pas ses responsabilités et ne tient pas compte de la catastrophe que le pays est entrain de subir et personne n’est content, ni de lui, ni de son gouvernement loin de répondre aux attentes.
De grandes personnalités indépendantes commencent déjà à évoquer avec beaucoup de courage les points de divergences politiques et juridiques entre les deux généraux ayant le monopole de la scene politique.
Ould Ghazouani veut coûte que coûte éliminer l’homme fort qui a dirigé le pays pendant onze années et qui l’a surtout propulsé au sommet du pouvoir.

Ould Abdelaziz a décidé de ne pas quitter la scène politique quelqu’en soit le prix à payer. Il s’obstine à évoquer l’article 93 de la constitution, malgré la pression mise sur lui par Ghazouani, des actes constituant un enfreint à la loi et des enquêtes hors loi, la confiscation de ses biens ainsi que les biens de ses proches et partisans, la violation de la loi de liberté des partis politiques et les droits de l’homme.

Des arrestations ont eu lieu sans motif recevable et alors qu’on a assisté au même moment à la libération de prisonniers très dangereux par l’actuel gouvernement qui essaye de masquer son bilan peu reluisant avec la pandémie de Covid-19.
Toutes ces dérives se déroulent devant une opinion internationale qui ferme les yeux face à cette situation très dangereuse que nous vivons.

Le monde entier considère que tout va bien dans le pays alors qu’en réalité, on sent que le pays va mal et que des règlements de comptes sont entrain d’avoir lieu au détriment de la stabilité, de la sûreté et de l’état de droit qui disparaît petit à petit.

À cet effet, je lance un appel à l’opinion internationale et aux nations unies pour leur demander de prêter un œil attentif à ce qui se passe en Mauritanie afin de nous éviter la prolongation de cette crise politique qui impacte négativement le développement de notre nation.

Expert Mohamed Vadel Elhady

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Juin 2021 - 00:17 Usés jusqu’à la corde…

Dimanche 13 Juin 2021 - 21:56 Un débat stérile sur la première dame

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche