. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Nouakchott : c’est la 1ère fois en 30 ans que le consulat français me refuse un visa…

Lundi 14 Juin 2021 - 18:39


Un malheureux concours de circonstances : d’habitude pour renouveler mon visa de circulation, je passe par la voie traditionnelle qui consiste à chercher, dans notre vaste réseau d’amis de la France, qui connaît le nouveau consul afin d’avoir une recommandation en plus d’un dossier complet. Cette fois, ayant des rapports professionnels avec le service de communication de l’ambassade et m’estimant assez connu, j’ai pensé que je pouvais faire l’économie d’une recommandation et écrire directement au consul vu la densité de mon dossier.
Pour l’élite arabophone, je ne défends pas la langue française et l’amitié franco-mauritanienne pour rien. Certains pensent que j’ai des liens avec la DGSE depuis qu’un ex otage français Pierre Camatte, qui a failli être décapité au Mali, m’a écrit pour me remercier de l’avoir défendu.

https://chezvlane.blogspot.com/2011/03/en-voila-une-surprise-pierre-camatte.html?q=pierre+camatte

Même Ahmed Hamza, président de l'alliance française à Nouakchott, est tombé des nues en apprenant mon aventure avec ce nouveau consul, excellent agent administratif mais pas diplomate pour un sou. Il a agi comme s'il était dans une préfecture de province. La diplomatie est un métier et dans un pays étranger, avec un peu de discernement,  il faut d'abord informer l'ambassadeur avant de remuer ciel et terre de l'autre côté des mers.
L’histoire est simple : je dispose d’une carte de séjour italienne en cours de validité mais vu que je viens de renouveler mon passeport, il est vierge de tout visa et de tout cachet de police aux frontières. Il faut être un étranger disposant d’un passeport d’une république islamique pour savoir les tracasseries qui vous attendent dans le monde, notamment en France où je vais souvent pour des raisons familiales, amicales et culturelles.
Quand la Mauritanie a été créée, les pères fondateurs ont cherché un nom qui pouvait rassembler les maures et les négro-mauritaniens, ce fut l’islam sauf que le terme islamique en 1960 n’a plus la même connotation de nos jours… 
Dès que vous arrivez à l’aéroport à Paris, les policiers vous attendent à la porte de l’appareil pour un premier tri, histoire de savoir qui a un titre de séjour ou non. Si vous présentez un passeport islamique, déjà vous attirez l’attention et si en plus il est vierge de tout visa, ça n’arrange rien et même si vous dites que vous avez un titre de séjour européen, ils vous diront gentiment de vous mettre sur le côté, le temps de vérifier les passeports de tous les passagers qui ont la tête de l’emploi ensuite vous irez avec la compagnie au poste pour vérifier votre titre de séjour. Pendant ce temps tous ceux qui ont voyagé avec vous, croiront qu’on vous arrête pour une raison pas claire.
De même, en ville, lors d’un contrôle de routine comme il y en a mille, au lieu de regarder votre visa et vous laisser partir, vous irez dans le fourgon vérifier votre titre européen. De même partout, en voyageant entre pays européens, les compagnies aériennes vous réserveront un traitement particulier en plus des regards et ne soyez pas étonnés si votre carte d'embarquement bipe à votre passage car vous êtes signalés…
Pareil dans les hôtels, on vous sourira en vous voyant arriver jusqu’à ce qu’ils voient le passeport islamique vierge de tout visa. Ils penseront peut-être que vous êtes arrivés en barque…
Pour éviter ces tracasseries vu que je voyage beaucoup, j’ai écrit au nouveau consul sans la moindre recommandation sinon des liens pour vérifier mes activités et des courriels vers des personnalités françaises notamment un ambassadeur en plus d’un dossier comprenant mes liens familiaux, professionnels et culturels ainsi que 30 ans de visas du diplomatique au visa de circulation de 4 ans. Dans mon courriel j’ai bien expliqué les motivations de la faveur que je demande à savoir renouveler mon visa français malgré ma carte de séjour italienne qui est un document à part.
Le consul m’a appelé gentiment pour m’expliquer qu’il était gêné de ne pouvoir donner une suite favorable car j’ai déjà un titre de séjour italien. Nous avons bien ri de mon honnêteté source de ce regret et il m’a quitté en m’assurant qu’il ne doute pas que j’aurais à l’avenir les fruits de mon honnêteté.
Afin d'user de tous les recours hiérarchiques j’ai été reçu par son excellence l’ambassadeur Robert Moulié en présence du consul et du 2ème conseiller. On m’a alors expliqué que le consul aurait demandé à la métropole s’il pouvait délivrer un tel visa dans de telles circonstances, on lui aurait répondu qu’il n’en avait pas le droit. Personnellement je n’y crois pas. Je crois que la métropole n’a pas compris l'utilité d’une telle requête car ils ne peuvent pas savoir ce que c’est que de débarquer en France ou même en Europe avec un passeport islamique vierge de tout visa.

Ma requête est-elle illégale ? Non ! Je devais juste me garder de parler de ma carte de séjour italienne et éviter d'écrire sans recommandation alors que je connais quasiment toutes les têtes de la communauté française en Mauritanie. Le consul s’est retrouvé seul face à ce dossier reçu par courriel. Il a agi comme s’il avait affaire à un inconnu dont toutes les motivations ne sont peut-être pas déclarées, il n’avait aucune raison de faire une faveur et il a reçu de la métropole le même langage alors que je parlais de faveur pour des raisons d’intérêts diplomatiques qui dépassent les compétences administratives d’un consul.
 

A quelque chose malheur est bon, j’ai pu rencontrer l’excellent ambassadeur Robert Moulié et nous avons eu un entretien privé au sortir duquel je le sais convaincu que cette faveur malheureuse qui n’avait rien d’illégal, ne changera rien à mes rapports à la France mais vu les ennemis redoutables que me vaut mon activisme pour défendre la langue française et, à mes risques et périls, un regard décomplexé face à la pacification, je me vois au regret de devoir quelque temps m’éloigner de tout activisme à propos de ces sujets sensibles par les temps qui courent mais je continue à souhaiter que notre 2ème langue, butin de la colonisation comme dit l’autre, trouve d’autres ressources humaines averties pour renforcer la place qu’elle mérite comme passerelle entre les cultures de la région en bonne intelligence avec l’arabe.
Cette aventure malheureuse pour  un papier qui se limite à deux dates sans vous permettre de travailler ou de vous installer en France, un document stérile dans ma situation, un papier qui aurait pu être juste une faveur comme une marque de confiance destinée à faciliter la circulation en France d’un activiste tel que Vlane, cette aventure en dit long sur le manque de diplomatie éclairée des instructions qui viennent de la métropole.
 
Avec l’arrivée de Fabius au quai d’Orsay, Georges Malbrunot, l’ex otage, expliquait que la France perdait les arabes car on envoyait les ambassadeurs arabisants en Amérique du Sud.

https://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2013/09/quai-dorsay-les-ambassadeurs-a.html

Aujourd’hui la France perd petit à petit l’Afrique francophone qui préfère d’autres puissances : USA, Chine ou la Russie.
La France devrait s’inspirer de l'efficace diplomatie des USA en matière de soft power car sans amis de la France dans la société civile à tous les niveaux, elle perdra tout un précieux monde déçu qui aurait pu avoir des relations privilégiées basées sur une considération réciproque qui passe par une fine connaissance de la psychologie de chacun afin de ne pas faire des gestes secs qui peuvent froisser gratuitement des amis de longue date.
Tout ça pour dire que malgré tout je reste un ami de la France juste au regret de ne plus vouloir accumuler des ennemis pour ses beaux yeux...

Ahmed Ould Soueid Ahmed
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche