. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Meeting du parti CDN à Arafat : « Le régime en place n’est une fatalité», dixit Ould Bettah

Samedi 12 Mai 2018 - 20:56

Le parti Convergence Démocratique Nationale (CDN) a organisé, vendredi, dans l’après-midi  un meeting  au  CLASICO (Arafat), situé sur la route  des Grues ( Chaare Lingaat), sous le thème : «le régime en place n’est pas une fatalité». Une occasion pour partager son ambition pour la Mauritanie avec  les populations de ce grand bourg de la capitale, militants et sympathisants de ce parti.  Au cours de cette rencontre entre le sommet et la base, plusieurs orateurs  se sont relayés au pupitre.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas  ménagé le pouvoir  d’Ould  Abdel Aziz et de son gouvernement,  accusés  de tous les maux dont souffre, depuis  bientôt dix ans,  l’écrasante majorité du peuple mauritanien : déliquescence des secteurs vitaux que sont l’éducation, la santé, la montée effrénée et continue des prix des produits de base, une unité nationale  menacée, un chômage massif des jeunes etc. ils ont crié stop au pouvoir successif des militaires qui ont ruiné le pays.
 

Prenant la parole, à son tour, le président du parti, Me Bettah a invité les participants et l’ensemble du peuple mauritanien  à refuser  de considérer ,  comme une « fatalité »,  le pouvoir en place qui a fini, selon lui,  de saper  les fondements économiques, politiques et sociaux  du pays. « Vous êtes capables de booter  dehors  Ould Abdel Aziz et ses laudateurs, nous vous savons capables,  ressaisissez-vous   et  donnez lui  un carton rouge, lors des prochaines élections », dira-t-il.
 

Face à ces «  échéances cruciales »  et  à un « moment historique du pays »,  Ould Bettah met le peuple en garde   et  le  place devant ses responsabilités. Deux choix  s’offrent  à vous mauritaniens : se résigner  et laisser Ould Abdel Aziz  poursuivre son œuvre de destruction du pays, ou  lever la tête pour  lui dire non et  lui  indiquer la sortie;  le parti  CDN est pour cette dernière option  et il compte sur le peuple mauritanien  pour  réussir l’alternance qui se profile  à l’horizon.
 

Me Mahfoudh Ould Bettah dont le parti participera à toutes  prochaines élections,  promet, une fois au pouvoir,  d’instaurer  un état de  droit  où  tous les citoyens seront libres et égaux, où les ressources seront équitablement réparties entre les  différentes composantes du pays.  «Aujourd’hui, poursuit-il, les ressources du pays sont  monopolisées  par une infime minorité de gens  proches  du pouvoir, d’opportunistes de tout acabit,  alors que la majorité   peine  à tirer  le diable par la queue »,  a martelé  le président  du  CDN.
 

Pour en arriver là, suggère le président  du CDN, il faut que le peuple  sorte pour exiger  des élections libres  et transparentes  au cours desquelles  ils  seront maîtres de leur  vote.

Le meeting d’Arafat  donne le coup d’envoi  d’une séries de manifestations que le parti CDN entend organiser sur toute l’étendue du territoire national, en perspective des prochaines élections.

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche