. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le candidat Mohamed Ould Maouloud exige du président Aziz, l’arrêt du bradage du patrimoine de l’état et des promotions de nature clientéliste

Vendredi 3 Mai 2019 - 17:59

Après avoir déposé son dossier de candidature, ce vendredi matin,  au Conseil Constitutionnel, le candidat à la présidentielle de la coalition des forces  démocratiques du  changement  (FDC),  Dr Mohamed Ould Maouloud  a exigé  du président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz  l’arrêt immédiat du bradage du patrimoine de l’Etat mauritanien  auquel il se livre de façon accélérée ces derniers temps,  mais également des nominations de complaisance visant à  influer  sur le  scrutin présidentiel  en vue,  et les contrats de gré à gré. Ould Abdel Aziz doit déménager de la présidence de la République, sous peu et, par conséquent,  doit arrêter  ces pratiques qui compromettent l’avenir des mauritaniens.

Des pratiques auxquelles nous a habitué ce régime de corruption et d’exclusion, a martelé le candidat Ould Maouloud pour qui  la présidentielle du 22 juin offre l’occasion de s’en débarrasser définitivement. Pour cela, il a lancé un appel pressant à l’ensemble des  forces vives de ce pays, en particulier la jeunesse  et  les  femmes  pour qu’elles se mobilisent  afin de tourner définitivement la  page des régimes militaires. Parce qu’elles sont les premières à souffrir des affres de ce régime, insensible aux  préoccupations des mauritaniens, que sont  la question de l’esclavage, le passif humanitaires, la mauvaise gouvernance, l’ancrage de la  démocratie, l’état de droit et  l’insécurité, dira-t-il.
 

Mohamed Ould Maouloud a profité de la journée internationale de la presse pour  déplorer le recul des libertés en Mauritanie, et pour apporter sa solidarité  aux  activistes  et bloggeurs, Ould Jiddou et Ould Wedady embastillés  pour  leurs opinions.

Profitant de la célébration du  1er mai, Ould Mouloud a  témoigné de son soutien   aux travailleurs mauritaniens dont le lot quotidien demeure le licenciement, l’exploitation et   le chômage.
 

Enfin, le candidat de la CFDC a remercié vivement la coalition qui le soutient, avec une mention particulière au leader de l’opposition démocratique et président du RFD, Ahmed Ould Daddah. Il a également eu une pensée pour les maires et conseillers qui ont bien voulu parrainer sa candidature.

Répondant à une question sur  l’accord de recomposition de la CENI concocté, hier,  entre  le gouvernement (ministre de l’intérieur)  et l’opposition, Sidi Ould Kory, SG de l’UNAD  a  déclaré que l’opposition sera représentée au sein de toutes les instances de la CENI, si bien sûr le pouvoir ne se rétracte pas. 

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche