. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Premier ministre: L'Etat dépense le tiers du budget de fonctionnement pour subventionner les hydrocarbures (120 milliards)

Dimanche 24 Avril 2022 - 22:25

Le Premier ministre, M. Mohamed Ould Bilal, a affirmé que l'Etat supporte 323 anciens ouguiyas du prix de chaque litre de gasoil acheté par le citoyen et 280 ouguiyas de chaque kilogrammes de gaz, ce qui fait qu'il dépense 120 milliards d'anciens ouguiyas, soit près du tiers du budget de fonctionnement .

Le Premier ministre qui répondait aux interventions des députés au cours de la séance plénière de dimanche consacrée à la discussion du programme d'action du gouvernement a précisé que les prix de ces produits sont toujours stables et n'ont nullement changé malgré leur hausse au niveau mondial, soulignant que l'Etat œuvre pour empêcher que ces produits ne fassent l'objet de spéculation et ne soient vendus par certains dans les pays voisins.

En ce qui concerne les aliments de bétail, le Premier ministre a indiqué que le l'Etat a acquis 90 000 tonnes de ces produits et qu'il a entamé leur vente à des prix réduits, le prix du sac du blé de 50 kg est ainsi vendu à 5500 anciens ouguiyas au lieu de 11000 ouguiyas et le sac de Rackel à 5100 anciens ouguiyas au lieu de 8000 ouguiyas, le prix habituel.

Il a précisé que jusqu'à présent 3000 tonnes ont déjà été vendues.

Il a ajouté que pour empêcher la spéculation sur le marché en ce qu concerne ces produits, le gouvernement a décidé d'orienter la quantité vendue directement aux éleveurs, de crainte qu'elle ne soit vendue sur le marché, appelant les citoyens à contribuer à la réussite de l'opération à travers le contrôle des prix.

S'agissant de la distribution du poisson, le Premier ministre a précisé que que l'Etat distribue annuellement 200 tonnes de ce produit, en plus de la disponibilisation de deux espèces de poisson à des prix réduits, la première étant vendue à 500 anciens ouguiyas le kg au lieu de 1200 ouguiyas, son prix habituel et la seconde à 700 anciens ouguiyas le Kg au lieu de 2500 ouguiyas le kg.

Il a également noté que le gouvernement a doublé la quantité des produits vendus dans les boutiques "Emel" dont l'approvisionnement régulier a été assuré, cela en plus des distributions gratuites. Il a aussi élargi l'opération Ramadan et les cantines scolaire et procédé à la distribution de montants d'argent au profit de 210 000 familles à l'intérieur du pays pour renforcer le pouvoir d'achat des populations.

Il a noté cependant que tout cela n'est pas la solution définitive, soulignant qu'il faut par contre mettre en place une politique sage dans le but de réaliser l'autosuffisance alimentaire qui fera que nous n'aurons plus besoin de telles interventions et qui nous permettra d'utiliser ces ressources dans des projets économiques et de services. Il a aussi précisé que le gouvernement dispose d'un plan clair pour atteindre cet objectif basé sur la réalisation de l'autosuffisance dans le domaine du riz, du blé, des légumes, des dattes et des viandes dans leurs différentes sortes, soulignant que le secteur privé a exprimé sa disposition à appuyer ce projet.

Le Premier ministre a affirmé que le gouvernement a entamé l'exécution de ce programme à travers un certain nombre de réformes menées par le biais de la réforme du système foncier, l'encouragement du secteur privé, l'emploi des jeunes, l'investissement dans cet aspect et l'appui à l'industrie alimentaire.

S'agissant de la lutte contre la gabegie, le Premier ministre a indiqué que ce sujet connaîtra des réformes institutionnelles représentées par la publication de tous les rapports de la Cour des Compte, soulignant que le gouvernement est déterminé à lutter contre la gabegie, garantissant ainsi la réalisation du développement , grâce à la préservation des ressources de l'Etat.

Il a affirmé qu'aucune responsabilité ne sera confiée à tout fonctionnaire condamné par la justice, contrairement à ceux qui seront blanchis, précisant que le gouvernement , dans le cadre de ses responsabilités, ne peut adresser aucune accusation à un responsable sans avoir de preuves et que la question relève de la justice.

En ce qui concerne le rapprochement du service des populations, le Premier ministre a affirmé que le gouvernement a créé un bureau dans chaque service public et qu'il mettra à sa disposition tous les moyens, cela en plus de l'utilisation de la technologie pour parvenir à ces services à distance, soulignant qu'un suivi sera assuré dans chaque secteur , s'agissant des demandes des citoyens et qu'un rapport périodique sera établi sur ce sujet. Le Premier ministre a, néanmoins, noté que le plus grand rôle reposera sur les populations elles-mêmes qui doivent avoir confiance en elles et en leur Etat et refuser la corruption et le clientélisme, respecter les lois et l'ordre public et informer les milieux compétents des toute infraction.

En ce qui concerne l'Unité nationale, le Premier ministre a indiqué que le gouvernement a adopté un plan d'équité sur la base du contenu du discours du Président de la République à Wadane. Ce plan ambitieux a été approuvé par le Conseil des ministres, a-t-il dit, précisant que nous franchirons de grandes étapes dans son exécution et la consécration de la cohésion nationale.

Le plan se compose, a-t-il dit, de deux axes. En premier lieu la citoyenneté et la cohésion nationale. Cet axe comporte neuf objectifs : renforcer la cohésion sociale, assurer le meilleur accès des couches les plus déshéritées à la justice, la lutte contre les formes de la ségrégation, le renforcement de l'intégration sociale, le développement du système d'enseignement autour de la citoyenneté et le renforcement du sentiment d'appartenance nationale au sein des jeunes et l'encouragement des sports et de la culture de tolérance.

Le deuxième axe se rapporte, lui, dit le Premier ministre, à la création d'une administration efficace au service du citoyen et la lutte contre la corruption. Il comporte trois objectifs: la consécration de la culture de la dignité et de l'équité au sein de l'administration, le rapprochement de l'administration du citoyen et l'amélioration du système de contrôle des ressources publiques.

Il a noté que ces questions ont été rajoutées au programme du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et c'est sur cette base qu'a été rédigée la déclaration de la politique générale du gouvernement, soulignant certains plans seront exécutés dans des délais limités.

Au niveau du réseau routier national, le gouvernement a lancé récemment des nouveaux appels d'offres qui seront traités, soulignant que ce réseau a souffert d'un manque de maintenance de la part des sociétés qui étaient chargées de cela, ce qui a fait que les réhabilitation des routes nécessitent aujourd'hui des centaines de milliards.
AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche