. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

L’érudit Cheikh Abbas Mohamed Djaby membre de l’Association des oulémas interné à l’hôpital et abandonné par ses pairs et par l’Etat

Jeudi 10 Décembre 2020 - 16:22

L’éminent marabout de Cheikh Abbas Mohamed Djaby qui est interné depuis plus de dix jours à cardiologie de Nouakchott l’hôpital est dans un état critique. Sa famille très inquiète s’interroge sur l’attitude de l’Etat et des oulémas à son égard. En effet depuis le début de sa maladie et son admission à l’hôpital personne n’est venu s’enquérir de son état de santé.

Cette attitude incompréhensible vis-à-vis de l’un de nos plus éminents oulémas soulève plusieurs interrogations.

Pourtant le régime actuel s’est distingué depuis son arrivée par un comportement fort louable vis-à-vis de toutes les personnalités malades et qui sont dans des difficultés. Les exemples ne manquent pas. Pourquoi alors fait-il exception dans le cas de cet éminent membre de l’association des oulémas et membre également de la commission d’observation du croissant lunaire. C’est aussi l’une des icones de la télévision et de Radio Mauritanie.

Pourquoi le ministre des affaires islamiques ne lui a pas rendu visite ? Où est le directeur de Radio Mauritanie qui s’affiche ostensiblement comme le défenseur du coran et des oulémas ? Qui d’autre plus que Diaby pourrait mériter son attention ?

Y a-t-il en Mauritanie deux poids deux mesures pour le traitement réservé aux personnalités et aux citoyens ?

Et l’association des oulémas à quoi sert-elle si elle est incapable d’apporter le moindre réconfort à l’un de ses membres et à plaider sa cause ?

Il y a lieu de rappeler que Cheikh Abbas Mohamed Djaby n’est pas n’importe qui. Actuellement imam de la mosquée de Basra, il est né en 1945 à Kaédi dans une famille de lettrés.

Il a débuté son enseignement coranique dans une mahadra de Kaédi avant d’aller en Assaba où il récita le coran et reçu son diplôme (Ijaza) dans la mahadra de l’érudit Sid’El Moktar. Il séjournera par la suite à Médine pour étudier le figh et la charia. Et au début des années 70 il travaillé avec la radio nationale puis à la télévision dès son avènement.

Dans les médias d’état il continue encore aujourd’hui à prêcher la parole de Dieu.

Il a participé à plusieurs forums internationaux consacrés à la religion islamique. Et chaque année il faisait le voyage de la Mecque avec les pèlerins mauritaniens afin de les orienter en langues nationales.

Cheikh Abbas Mohamed Djaby dirige aussi la mahara « Enakhil » qui a formé des dizaines de personnes qui ont assimilé et récité le coran.

Une telle personnalité mérite le respect de la nation tout entière et il est urgent pour que les autorités et l’association des oulémas se ressaisissent pour apporter l’assistance et la prise en charge appropriée pour ce grand cheikh.

Bakari Guèye

AFP
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche