. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

L’ONG espagnole ARAPAZ prospecte le terrain à M’botto

Vendredi 7 Juillet 2017 - 01:08

Une mission de l’Ong espagnole ARAPAZ  vient de séjourner, du 10 au 13 juin 2017, au village de M’Botto, commune de Niabina/Garaol,  département de M’Bagne (Brakna).
 

Composée de Daniel Rupérez  et  Aranxa, deux des responsables de cette organisation, la mission était venue s’enquérir, sur le terrain, des problèmes des populations du village de M’Botto en vue de leur apporter une aide. Ainsi, au cours de leur séjour, les membres d’ARAPAZ ont d’abord tenu une réunion avec  les responsables de la Coopérative Dental, des Jeunes et les populations du village, pour expliquer le but de leur déplacement. Ils ont  ensuite visité  les différentes infrastructures de base du village : poste de santé, école primaire, périmètre maraîcher des femmes,  le réseau d’adduction d‘eau en cours de réalisation, le projet de pont sur la rivière de Lougué, les périmètres rizicoles de Sorimalé et de Thiéguel/ Niaki. Ici les riziculteurs n’ont pas manqué d’expliquer  les difficultés qu’ils rencontrent, notamment des pannes récurrentes des motopompes.  Les missionnaires d’ARAPAZ  ont également effectué des haltes à Liliya et Thilla. Ce fut, partout où les experts espagnols sont passés, l’occasion d’écouter les populations exposer leurs préoccupations, de demander des explications et éclaircissements sur les problèmes qu’elles rencontrent au quotidien, les propositions pour les résoudre. Un partenariat est donc en gestation entre cette Ong et les populations des localités visitées.

 

Droit au développement en Afrique
 

Créée en 2008, c'est-à-dire  au lendemain de l’Exposition Internationale sur la problématique de l’eau, tenue  à Zaragoza, en 2009,  ARAPAZ décide de s’installer au Sénégal pour mener à bien, et sur le terrain ses interventions humanitaires. Grâce aux bailleurs de fonds locaux (ZARAGOZA), cette ONG  qui oeuvre pour le droit au développement en Afrique, intervient, dans divers domaines, particulièrement  dans le  domaine  agricole   et d’approvisionnement   en eau, aussi bien au  Sénégal  que dans les pays limitrophes, comme la Gambie. ARAPAZ  opère également en RDC, avec, partout, comme créneau le DROIT AU DEVELOPPEMENT en AFRIQUE, grâce aux politiques de co-développement.  Elle sert de facilitatrice aux  structures locales  pour la réalisation de cet objectif.
 

 Aussi intègre-t-elle une plateforme d’ONG, dénommée Afircagua (Afrique eau, Afrikwater) ; elle entretient de bons rapports avec la diaspora africaine (Ong, Associations villageoises..),  installée  en Espagne (Zaragoza) et qui  l’interpelle sur les problèmes de leurs  villages et  de leur communes.

ARAPAZ travaille également sur un programme dénommé AFRICagua (migration + développement),  financée par la Mairie de Zaragoza. Plusieurs acteurs interviennent dans ce programme: des associations et ONG locales et des associations des villages africains avec une représentation à Zaragoza. 
 

A l’occasion de cette visite  de prospection, la Coopérative des Jeunes du village  et l’ensemble des populations ont réservé un accueil chaleureux à leurs hôtes. Dans un mot prononcé à leur arrivée, le porte-parole du village, Athie Abdoulaye Hamatt a exprimé la joie des populations d’accueillir ces partenaires, venus, depuis leur lointain pays s’enquérir, de près,  de leurs problèmes afin de pouvoir leur apporter un appui. Il a indiqué que les populations du village ne ménageront aucun effort  pour  nouer un partenariat franc et sincère avec ARAPAZ, et de  travailler pour améliorer leurs conditions de vie.
 

Au terme de leur séjour de 3 jours, Aranxa, venue directement d’Espagne et Daniel, du Sénégal, ont exprimé, à leur tour,  leurs remerciements pour l’accueil et la disponibilité des populations rencontrées en période de Ramadan et de grande chaleur. Ils ont indiqué avoir pris note des préoccupations des populations. Ils ont enfin promis de les  étudier avec toute l’attention requise afin de répondre aux attentes des populations. Le contact est déjà établi. Les populations attendent la suite.
 

Signalons que l’arrivée de cette mission à M’Botto est rendue possible grâce à Dia Ousmane Amadou, l’un des ressortissants de M’Botto, installé en Espagne.

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Recherche

Pendant ce temps...