. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

L’Initiative pour la Reconstruction de l’AJD/MR dénonce la gestion trouble du parti

Dimanche 22 Décembre 2019 - 10:25

Les leaders et cadres regroupés sous la bannière de l’Initiative pour la Reconstruction de l’AJD/MR ont organisé, ce samedi 21 décembre 2019, une conférence de presse, à l’hôtel Koumbi Saleh situé au centre de Nouakchott.
A l’ouverture de la conférence, deux points jugés essentiels ont été avancés par les animateurs (Mouhamedou Pathé Diallo, Sidibé Moussa et Oumar Ali Thiam) : la condamnation ferme et sans réserve de la volonté délibérée de sabordement du parti AJD/MR sur fond de mauvaise gestion, de division, d’animosité et d’ancrage d’idées antidémocratiques et l’attachement inconditionnel de cet ensemble aux principes, orientations et objectifs de la CVE originelle.

Dans la foulée, le principal conférencier et non moins membre du bureau politique et secrétaire général adjoint chargé des affaires politiques du parti, M. Mouhamedou Pathé Diallo, a dans son exposé, dénoncé vigoureusement la situation que vit AJD/MR depuis quelques années. Une situation dit-il, caractérisée par une absence remarquable de démocratie au niveau du bureau politique surtout dans la conduite de toutes les affaires. Il a aussi, précisé dans un passage la violation systématique des dispositions des textes fondateurs du parti, sa prise par otage par le président Ibrahima Mokhtar Sarr et son entourage.

La gestion nébuleuse et opaque des ressources du parti, l’usage de sanctions abusives à l’encontre de tout celui qui ose contredire ou émettre un avis contradictoire à celui du président, ont été parmi les grands points signifiés par M.Diallo dans l’un des passages de son exposé.
Toutes les pratiques négatives entreprises par la direction du parti, ne concordent pas avec les principaux termes du parti qui sont : la justice et la démocratie, a-t-il martelé sous les vives acclamations du public venu nombreux.
Il a aussi fustigé la propagation d’un népotisme ambiant et l’ancrage d’idées néfastes qui n’ont rien à avoir dit-il avec les principes et orientations ordinaires d’un parti démocratique et progressiste qui constituent entre les manifestations les plus claires de la déliquescence d’une formation politique dans laquelle tous les mauritaniens de toutes les communautés nationales plaçaient de grands espoirs.

La grave léthargie dans laquelle se débat le parti depuis quelques temps a eu un impact négatif sur les résultats des élections de septembre 2018, souligna le principal animateur de la conférence.
Et Diallo d'affirmer que la situation déplorable que vit le parti a vu le jour en 2014 après les élections de novembre 2013 et elle s’est intensifiée en 2018 lors des élections.
Face à cette situation et conscients de la crise qu’ils ont qualifié de regrettable, les leaders et cadres regroupés au sein de l’Initiative pour la Reconstruction de l’AJD/MR ont décidé de mener le combat pour lutter contre toutes les formes et pratiques révolues.
Et M.Diallo de dire que ce qu’ils n’ont pas toléré au système, ils ne pourront le tolérer à personne. Ceci dit-il qu’ils combattront l’injustice sur tous les fronts.

Les membres de l’initiative ont déclaré dans la déclaration rendue publique qu’ils sont déterminés à tout mettre en œuvre pour sauver leur parti de la pratique opaque que le président Ibrahima Mokhtar Sarr et son entourage veulent imposer afin de lui éviter la déstructuration où ils veulent le mener.
"Nous sommes pour une solution pacifique et consensuelle à cette situation pour éviter l'escalade , précise l’initiative.
Comme déjà signifié, ils sont pour les principes de la CVE Originelle et ils iront sur le terrain pour une réconciliation conforme aux aspirations de leur base.

En plus de nombreux militants d’AJD/MR qui soutiennent l’initiative, ont assisté à cette activité des cadres, des présidents et représentants des formations politiques.
Au finish, le conférencier a répondu à toutes les questions posées par les journalistes.
A en croire que le groupe a rendu public une déclaration signée par des leaders et cadres dont d’anciens maires, des présidents de section dans les capitales régionales, représentants, membres et secrétaires de section.

Synthèse A. SIDI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche