. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Brakna : Les maires élisent leur président

Mardi 11 Décembre 2018 - 18:14

L’association des Maires du Brakna, réunie le 8 décembre 2018 dans les locaux de la commune d’Aleg, a procédé à l’élection de son nouveau bureau, trois mois après les dernières élections législatives, régionales et municipales. L’ordre du jour portait sur l’élection du bureau, la prise de contact entre les nouveaux édiles et les questions diverses liées à la gestion de leur vingt  et une communes. Sur les vingt et un maires, seuls treize étaient présents à la réunion. Considérant que le quorum était atteint, les présents ont élu à l’unanimité un bureau de dix membres proposé par une commission de désignation composée des Maires de Boghé, d’Aleg, de Cheggar et de Dar El Avia. Les deux revenants Mohamed Ould Ahmed Challa et Bâ Adama Moussa, respectivement maire d’Aleg et de Boghé ont été élus comme président et  président adjoint de l’association des Maires du Brakna.

Les Maires de Magta Lehjar (Babe Ould El Moustapha), de M’Bagne, de Cheggar, d’Aéré Mbar et de Bababé ont eux aussi été désignés comme Secrétaire général, Secrétaire général adjoint, trésorier, trésorier adjoint et commissaire aux comptes. En marge de cette élection, les Maires ont discuté des défis auxquels font face leurs différentes communes et les perspectives que les potentialités spécifiques des unes et des autres offrent. Les Maires ont aussi discuté des voies et moyens de collaborer pour un développement décentralisé profitable aux populations locales. Parmi les interventions les plus remarquables il ya eu celle de Babe Ould El Moustapha, le maire de Magta Lahjar réclamant l’application effective de la circulaire du Ministère de l’intérieur et de la décentralisation en date du 12 août 2017 relative à des aspects protocolaires adressée à tous les Walis les instruisant du rôle et de la préséance des Maires sur le plan administratif et institutionnel en tant que représentants légaux des populations, surtout à l’occasion des fêtes et manifestations officielles. Cette circulaire encore inappliquée  prévoit que lors des visites présidentielles ou des membres du gouvernement, le Maire doit être la première autorité après le Wali. A ce titre, le Maire est la première personnalité à qui on donne la parole pour l’allocation de bienvenue ou de cérémonie de lancement de n’importe quel projet concernant les populations de sa commune.

Ces dispositions étaient déjà prévues par l’ordonnance 87- 289 du 20 octobre 1987 qui donnait aux maires le droit d’être mis au courant et impliqué dans tous les projets financés par l’Etat ou les partenaires privés et publics nationaux ou internationaux sur l’ensemble du territoire national. L’ordonnance stipule aussi que toutes les missions se rendant sur l’espace territorial d’une mairie doivent s’entretenir avec son maire ou son représentant pour lui présenter des explications sur la nature de leurs actions. C’est la deuxième fois que le jeune Maire d’Aleg, Mohamed Ould Ahmed Challa préside aux destinées de l’Association des Maires du Brakna, la tradition voulant que ce soit toujours le maire de la commune centrale de la wilaya qui occupe ce poste.

source lecalame.info
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Novembre 2021 - 09:57 Faits divers

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche