. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Nouakchott : “EMU” indignée par des tracasseries sur fond politique à l’aéroport

Mardi 10 Janvier 2023 - 20:28

Nouakchott : “EMU” indignée par des tracasseries sur fond politique à l’aéroport

Un membre d’Engagés pour une Mauritanie unie (EMU) vient de faire l’objet de tracasseries humiliantes et injustifiées à l’aéroport international Oumtounsy de Nouakchott, suscitant une vive consternation devant ce recul inquiétant des libertés et des droits humains.

« Face à ces abus récurrents, le Mouvement EMU tire la sonnette d’alarme sur le délitement de la situation en Mauritanie et envisage d’en informer les organisations internationales », indiquent la plateforme de concertation récemment créée dans un communiqué à caractère d’alerte, appelant les organisations internationales à faire pression sur le gouvernement mauritanien pour que cessent ces violations.

L’ancien président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz et les FLAM avaient annoncé au cours des derniers mois, la constitution d’une plateforme de concertation et de suivi dénommée “Engagés pour une Mauritanie unie”, rappelle-t-on.

Ci-après le communiqué d’EMU

« Demine, membre de la Coordination du mouvement ENGAGÉS POUR UNE MAURITANIE UNIE (EMU) à l’étranger, devait prendre son avion ce soir, à Nouakchott, en direction de la France. À l’aéroport international Tounsi, il a été abordé par des gendarmes qui l’ont amené dans une pièce.

Ils ont fouillé ses bagages, ils l’ont fouillé minutieusement.  Il leur a demandé pour quelles raisons, ils procèdent ainsi, ils n’ont même pas daigné lui répondre. Il leur a dit qu’il est porteur de la nationalité française.

N’en ayant cure, ils lui ont adressé des insultes, des vexations. Ils ont continué leur besogne jusqu’au départ de son avion sans lui…

Le mouvement ENGAGÉS POUR UNE MAURITANIE UNIE dénonce cet acharnement contre ses membres.

EMU constate une nouvelle fois qu’en Mauritanie, la Déclaration universelle des droits de l’Homme est toujours davantage un rêve qu’une réalité. Le pouvoir instrumentalise la force publique et la justice pour briser les opposants et pour ce faire tous les moyens sont bons.

Les individus subissent des abus, des tortures. La liberté d’expression et de mouvement est restreinte.

Ils sont marginalisés, diabolisés traités d’ennemis du peuple. La presse n’est pas libre et les contestataires sont réduits au silence, de manière permanente. Les violations des droits de l’Homme se multiplient aujourd’hui de façon inquiétante.

Face à ces abus récurrents, le Mouvement EMU tire la sonnette d’alarme sur le délitement de la situation en Mauritanie et envisage d’en informer les organisations internationales.

Il appelle les organisations internationales à faire pression sur le gouvernement mauritanien pour que cessent ces violations.

Demine, qui est citoyen français, a d’ores et déjà contacté l’ambassade de France et son avocate pour donner suite à ce dangereux précédent.

Le 9 janvier 2023

senalioune

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche