. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le porte-parole du gouvernement commente les résultats du conseil des ministres

Mercredi 28 Juillet 2021 - 22:05

Le ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, M. Moktar Ould Dahi, a commenté, mercredi après-midi, les résultats du conseil des ministres tenu plus tôt dans la matinée.

Au cours de la conférence de presse, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le conseil des ministres a examiné et approuvé plusieurs projets de loi, de décret et des communications, dont les projets de décret instituant une nouvelle carte nationale d’identité et la règlementation des titres de voyages.

Selon le porte-parole, le projet de décret abrogeant et remplaçant le décret n°2012.030 du 25 janvier 2012 instituant une nouvelle carte nationale d’identité et fixant les règles de sa délivrance, s’inscrit dans le processus de modernisation de l’état-civil, à travers l’actualisation des pièces mais aussi avec le renouvellement des équipements et logiciels.

Le porte-parole a annoncé qu’en plus de la nouvelle carte nationale d’identité, une nouvelle carte de résident pour les étrangers établis sur le sol mauritanien, une carte grise ainsi qu’un permis de conduire, tous biométriques, seront délivrés par l’Agence Nationale du Registre des Populations et des Titres Sécurisés (ANRPTS).

En outre, il a été indiqué que l’un des objectifs du projet de décret est de permettre l’intégration des couleurs nationales.

S’agissant du second projet de décret abrogeant et remplaçant le décret n°2012.032 du 26 janvier 2012, modifié par le décret n°2012.111 du 2 mai 2012, réglementant les titres de voyage, le porte-parole du gouvernement a précisé qu’il permettra à la Mauritanie, d’être en conformité avec ses engagements internationaux, par rapport à la convention du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés.

Ainsi, les réfugiés en Mauritanie, pourront jouir d’un titre de voyage, conformément à la convention de 1951. Outre les réfugiés, d’autres personnes étrangères avaient, dans certaines circonstances, accès au passeport mauritanien. Désormais, elles seront dotées d’un titre de voyage en lieu et place du passeport.

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a répondu à une série de questions dont une en rapport avec la situation épidémiologique en Mauritanie. A ce propos, il a indiqué que la barre des 1000 cas positifs au covid-19, en une semaine a été dépassée. De plus, le nombre de décès a doublé, au cours de la même semaine, passant de 12 à 26 cas.

C’était l’occasion pour lui de revenir sur les mesures prises récemment par les autorités. Il a souligné que toutes les administrations vont s’organiser de telle sorte que le personnel non essentiel, puisse travailler à distance. En ce qui concerne ceux dont la présence physique est nécessaire, il a été recommandé entre autres, d’alterner et d’aménager les heures de travail.

Le porte-parole du gouvernement a rappelé que le taux de vaccination reste encore très bas, malgré l’acquisition par la Mauritanie de centaines de milliers de doses de vaccin. Il a exhorté les populations à se vacciner et à scrupuleusement observer les mesures barrières.

M. Dahi a souligné qu’un pic de cas positifs a effectivement été constaté à Nouadhibou. Il a tenu à rassurer en précisant que la capitale économique est bien outillée pour gérer cette situation, aussi bien sur le plan des ressources humaines que matérielles. Il a ajouté que les autorités ont dépêché sur place, un coordinateur pour superviser la riposte.

Le porte-parole du gouvernement s’est félicité de l’inauguration, mardi, de l’hôpital Mohamed Ben Zayed, par le Président de la République, M. Mohamed Cheikh El Ghazouani. Cet hôpital illustre une nouvelle fois, les relations séculaires que la Mauritanie entretient avec les Émirats Arabes-Unis, a ajouté le ministre.

Selon lui, c’est un apport important au système sanitaire du pays, car l’hôpital, a une capacité d’accueil de 120 lits dont 24 destinés à la réanimation. Équipé d’une centrale d’oxygène, l’hôpital est apte à recevoir et à prendre en charge des cas de covid-19, a précisé le porte-parole du gouvernement.

En outre, le porte-parole a répondu à une question relative à l’examen du baccalauréat 2020-2021. D’après lui, les dispositions nécessaires ont été prises afin de lutter contre la tricherie. Parmi elles, figure l’interdiction des téléphones dans les salles d’examen. Jusqu’ici, plus de 300 candidats ont bravé cet interdit, a-t-il déclaré avant de confirmer que le règlement sera appliqué.

Le porte-parole a souligné que les autorités ont décidé de ne pas couper l’internet à l’occasion des examens nationaux, car c’est contre-productif. Il a estimé que les répercussions étaient négatives aussi bien au niveau économique que pour l'image du pays.

Le porte-parole a enfin annoncé que les deux mauritaniens qui avaient été enlevés au Mali, il y a quelques jours, ont été libérés et rapatriés par avion militaire.

AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Rubriques à la une

Recherche