. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le porte-parole du Gouvernement commente les résultats du Conseil des Ministres

Jeudi 28 Mars 2019 - 21:02

Le porte-parole du Gouvernement commente les résultats du Conseil des Ministres
Les résultats du conseil des ministres, réuni jeudi à Nouakchott, ont été commentés, dans l’après-midi, par le ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Me. Sidi Mohamed Ould Maham.

Ce dernier a précisé que le conseil des ministres a examiné et adopté un certain nombre de projets de lois, de décrets et de communications dont un projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt, signé le 25 Janvier 2019, entre la République Islamique de Mauritanie et la Banque Africaine de Développement (agissant en qualité d’administrateur du Fonds Spécial du Nigéria (FSN), destiné à la participation au financement du Projet d’Appui à la Transformation Agricole en Mauritanie (PATAM).

Il a ajouté que le conseil a examiné et approuvé également un projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt, signé le 25 Janvier 2019 entre la République Islamique de Mauritanie et le Fonds Africain de Développement (FAD), destiné à la participation au financement du Projet d’Appui à la Transformation Agricole en Mauritanie (PATAM) et un projet de décret portant création d’un Fonds de Promotion de la Publicité, de la Communication et de la Production Audiovisuelle et fixant les modalités de sa gestion ainsi qu’une une communication relative au bilan du département pour la période 2009-2018 et les perspectives.

Au sujet de la communication relative au bilan de son département, le ministre a précisé que son ministère a procédé dans le domaine culturel à la réhabilitation des minarets des mosquées de Oualata, de Ouadane et de Tichitt, à la rénovation du musée échographique à Oualata, à la réalisation et la mise en place d’un laboratoire de conservation et de restauration des manuscrits à Chinguitti et à la bibliographie de plus de dix mille manuscrits des villes anciennes classées patrimoine mondial.

Il a ajouté qu’il a été procédé également à la numérisation de plus 8000 dans le domaine de la culture, du patrimoine et la restauration de plus de 300 unités des manuscrits nationaux.

Abordant l’organisation des manifestations et festivals culturels, le ministre a indiqué que son département a offert un soutien financier de 500 millions MRO à l’organisation de plusieurs manifestations et festivals littéraires et artistiques ainsi d’autres activités culturelles intéressant le patrimoine, le théâtre scolaire, le soutien matériel de 900 acteurs évoluant dans l’organisation des festivals, la participation à 15 compétitions culturelles à l’étranger dans des capitales culturelles arabes, la participation à 13 expositions internationales du livre et à 6 conférences internationales sur le dialogue des cultures. A cela s’ajoute, dit-il, l’institution d’un festival national du théâtre, l’identification et l’enregistrement de 17 sites archéologiques nationaux et l’organisation de plus 300 expositions périodiques au musée national dont certaines en collaboration de la Banque Centrale de Mauritanie, des artistes plasticiens ou des chancelleries arabes accréditées en Mauritanie.

Dans le domaine de la coopération, le ministre a expliqué que près de 20 conventions ont été signées cette année en plus de mémorandums d’entente ainsi que de protocoles de coopération et procès- verbaux et ce, en plus de l’existence de cinq conventions avec des parties extérieures en cours d’examen et de six autres prêtes à être signées.

Il a ajouté que notre pays a été élu à la tête de l’organisation islamique pour l’éducation la culture et les sciences (ISESCO) et comme délégué régional pour l’Afrique du Nord pour le développement de l’artisanat pour la commission africaine de coordination et de promotion de cette industrie.

S’agissant du patrimoine, le ministre a précisé qu’une série d’études scientifiques importantes ont été publiées, un annuaire des résultats des recherches archéologiques pour la ville de Coumbi Saleh réalisé sans compter la traduction de plusieurs rapports scientifiques sur les traditions, les coutumes et la culture du pays en plus de la publication de revues périodiques scientifiques par certains établissements relevant de la tutelle du ministère, de brochures sur les coutumes alimentaires mauritaniennes traditionnelles en plus de l’élaboration de rapports scientifiques sur les sites archéologiques entourant la ville d’Akjoujt.

Dans le domaine de l’artisanat, le porte- parole du gouvernement a relevé que deux espaces équipés de moyens de production ont été construits à Kiffa et Atar et 45 participations à des salons internationaux et régionaux ont pu être effectuées faisant bénéficier quelque 800 artisans et artisanes ces dernières années en plus de quatre participations aux expositions internationales en Chine, en Corée, en Italie et en Turquie pendant que se prépare la prochaine exposition en République Populaire de Chine.

Il a noté que 20 formations ont été organisées avec des séminaires et expositions sur l’artisanat et les métiers ayant profité à 200 artisans répartis sur 24 petites unités d’artisanat, chacune financée par des moyens de production appropriés selon la spécialisation.

En matière de communication, Me Sidi Mohamed Ould Maham a fait remarquer qu’un arsenal juridique complet a été rendu public consacrant la liberté de la presse et la libération de l’espace audiovisuel couronné par la création de cinq chaines de télévision et de 5 radios libres et la création d’une société nationale de télédiffusion radio et télévision consacrant la souveraineté nationale dans ce secteur et l’acquisition d’une plate- forme de diffusion de l’espace numérique qui réunit toutes les chaines nationales dans un seul bouquet afin de faciliter leur réception au plan international.

A cela s’ajoute dit-il, la transformation des institutions de presse officielles en entreprises de service public en 2011 en application de la loi N°45-2010, la création de neuf stations radio régionales, la généralisation de la diffusion de la Radio du Saint Coran dans toutes les moughataa du pays et la production de 11’’Mashaf’’ visuels et de 15 autres audio en plus de l’acquisition d’un système informatique indépendant pour l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI) en 2016, ce qui a pour effet de renforcer la souveraineté nationale dans ce secteur après que le fil de la rédaction de l’AMI ait été distribué par le canal d’ordinateurs appartenant à une agence étrangère en plus de l’ouverture de 5 bureaux de l’AMI équipés et dotés de staffs pouvant couvrir les différentes activités.

Le ministre a affirmé qu’un Fonds d’appui public à la presse privée a été créé, ce à quoi s’ajoute l’extension de la couverture de l’assurance maladie au secteur privé et l’adoption de la loi sur la publicité en plus de la création d’une autorité dénommée autorité de régulation de la publicité.

Il a ajouté que les dix dernières années ont été marquées par le souci constant du gouvernement de respecter la séparation des pouvoirs dans ses relations avec le parlement et notamment l’adoption de plusieurs projets de lois qui ont contribué largement à animer la vie politique nationale, soutenu la croissance économique du pays et assuré la promotion de politiques sociales.

source AMI
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Octobre 2019 - 14:29 Le refus de Ould Baya

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche