. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le ministre de l'équipement et des transports: "Ma conviction est que les transporteurs n'ont aucun lien avec les émeutes"

Mercredi 3 Mai 2017 - 11:09

Le ministre de l'équipement et des transports, M. Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna s'est dit convaincu que les transporteurs n'ont aucun lien avec les émeutes qui ont eu lieu, lundi et mardi à Nouakchott, car ils sont les premiers bénéficiaires du nouveau décret se rapportant à la circulation routière.

Le ministre a précisé, dans une déclaration à la presse, mardi soir, qu'il est nécessaire que l'opinion publique comprenne que ce décret complète la réglementation relative à certaines infractions dans le domaine de la circulation routière.

Il a ajouté qu'en application du programme du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, le gouvernement a arrêté une stratégie nationale de sécurité routière qui a, entre autres, pour objectif de changer le comportement des usagers de la route en les amenant à respecter les règles de la circulation dans le but d'assurer la fluidité de la circulation routière et de préserver les vies humaines et les biens.

Le ministre a souligné que dans ce cadre, le gouvernement a adopté récemment le décret en question qui porte sur la sélection de certaines infractions contenues dans la réglementation de la circulation routière, partant de la nécessité de voir le chauffeur éviter tout ce qui peut conduire aux accidents de la circulation.

Il a noté que le décret porte sur 13 infractions, dont trois ont un caractère sécuritaire, précisant que les amendes réprimant ces infractions sont moins lourdes que celles contenues dans l'ancienne réglementation.

Le ministre a précisé que les infractions qui ont été ajoutées sont relatives aux vitres fumées et la plaque d'immatriculation, soulignant que l'affaire récente de l'Agence de la BMCI montre l'importance de faire face à de telles infractions. En Effet, a-t-il dit, la voiture utilisée dans l'opération avait des vitres fumées et était sans plaque d'immatriculation.

Il a en outre souligné que la carte grise sera désormais biométrique et portera à l'avenir la couleur de la voiture, indiquant que la dite carte grise qui contiendra toutes les données relatives à la voiture sera émise par l'agence nationale de registre de la population et des titres sécurisés.

Le ministre a noté que la carte grise, une fois émise sera remise aux propriétaires des nouveaux véhicules, précisant qu'un délai de trois ans sera donné aux propriétaires des anciens véhicules pour changer leurs cartes grises.

Il a ajouté qu'il est personnellement issu d'un milieu pauvre et que le Président de la République est connu comme étant le président des pauvres et qu'il est donc impensable que l'Etat prenne un choix nuisant aux citoyens, notamment les pauvres.

Il s'est dit, encore une fois de plus, très convaincu que les transporteurs n'ont aucun lien avec les émeutes qui ont eu lieu, car il sont les premiers bénéficiaires du nouveau décret.

Le ministre a affirmé que son département était et restera disposé à traiter positivement toutes les remarques présentées par les transporteurs, précisant que le ministère a demandé à ces derniers de présenter leurs remarques sur la réglementation de la circulation routière et qu'il attend toujours ces remarques.

source AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie/mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG/associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats/Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Pendant ce temps...

Recherche