. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Ahmed Samba, candidat APP pour la mairie et la députation de Rosso : ‘’Flétrie par les politiques publiques d'appauvrissement et d'exclusion menées par le pouvoir, notre ville est restée une ville d’opposition’’

Mardi 24 Juillet 2018 - 18:43

Le Calame : Vous êtes  pressenti candidat à la mairie et à la députation de la commune de Rosso pour le compte de votre parti, l’Alliance Populaire Progressiste. Pourquoi Rosso  et non le Ksar que vous aviez tenté de conquérir en 2013?
 

Ahmed Samba : je suis Rossossois, c'est dire : né à Rosso, de parents rossossois. J’ai fait mes études coraniques et primaires à Ndiourbel  et à l'école I de la Médine. Mon antre est à Rosso, marié à Rosso. Rosso est donc la première ville de Mauritanie qui m'intéresse. Aucune autre n'occupe, en moi, sa place. Rosso est tout pour moi, c'est là où j'ai découvert le monde, c'est ici que je veux être enterré. J'ai été candidat de mon parti, par le passé, à la maire du Ksar, et j'y ai réalisé un score inattendu, au-delà des espérances car l’APP n'était pas bien implanté dans ce quartier. Ce fut mon baptême de feu, j'y ai gagné le fauteuil de 1er adjoint au maire et le poste de président de la commission financière de la Communauté urbaine,  ce qui m'a donné une grande expérience en gestion communale et me servira dans celle de Rosso, incha Allah. Bien qu'ayant réalisé beaucoup au Ksar et que les circonstances actuelles me prédisposent à y conquérir haut la main la commune, la construction de Rosso reste pour moi le sublime de mes objectifs.
 

 

- Quelles sont les chances d’APP en ce que d’aucuns  considèrent, depuis les dernières municipales  et législatives, comme le fief de WIAM et de l’UPR ?
 

- Rosso n'a jamais été le fief d’El Wiam, ni celui de UPR.  Flétrie par les politiques publiques d'appauvrissement et d'exclusion menées par le pouvoir, Rosso est restée une ville d’opposition, une ville de contestataires. L’UPR n'a jamais gagné, à Rosso, que par la fraude massive. Le parti-État  perdit les deux dernières élections municipales et législatives des deux mandats précédents.  El Wiam, parti nouvellement fondé, ne s’est jamais vraiment implanté à Rosso. Sidi Diara profita de querelles et mésententes, entre les militants et les cadres d’APP à Rosso, pour se faire élire député- maire de la ville. Puis il fit son mea-culpa et se retira, de façon dramatique, en trahissant l'espoir des jeunes rossossois, non seulement par son échec dans la gestion de ses deux mandats mais, surtout, par  l'insulte de demander, aux révoltés rossossois, de voter pour les frustes candidats du pouvoir. Aujourd'hui, APP a reconquit son fief, son électorat et sa prépondérance à Rosso. Nous le prouverons, le jour du vote prochain, incha Allah, en magnats de la scène politique locale !
 

 

- Un jeune cadre de l’UPR  déplorait dans nos colonnes, il  y a quelques semaines, que Rosso manquait de tout, en dépit de son potentiel humain, agricole et sa situation frontalière. C’est un aveu  de faiblesse. Comment entendez-vous  affronter et relever ce défi ?
 

- La situation de Rosso est désolante. Malgré le grand potentiel  humain, agricole et commercial, les Rossossois croupissent sous la pauvreté et la privation. Ils sont exclus de la propriété agricole,  exclus, par le passé, des avantages du Crédit agricole et, aujourd’hui, de ceux de la CDD. Les entreprises publiques et privés sur place (SNAT, EX-MPOURIE, le BAC, banques, sociétés de communication, etc.) n’embauchent que rarement les jeunes locaux, ce qui les contraint à l'exode, vers Nouakchott, les villes du Nord et l'Europe,  laissant parfois leurs très chères vies dans l'océan, en chemin de leur gagne-pain. Rosso est laissée pour compte. Totalement délabrée, la route Rosso-Nouakchott  ne suscite, de la part des autorités, qu'indifférence et mépris. Pourtant beaucoup de vies humaines et de matériels sont ici perdus, c'est par là que passent ceux qui entrent ou sortent de la Mauritanie. Quelle image cela renvoit-il de notre cher pays?
 

La marginalisation et l'exclusion de Rosso et de ses habitants écœurent, à tout bout de champ et point de vue. Les derniers recrutements de la Garde et de la gendarmerie n'ont pas échappé à la règle ; les jeunes de Rosso se sont vus, là encore, exclus de l'incorporation, même dans les bas échelons desdits corps, pour des raisons injustes, fallacieuses, arbitraires et discriminatoires.

On a l'impression que le pouvoir a planifié l'appauvrissement des Rossossois, en les excluant des abondantes richesses et opportunités que recouvre généreusement leur ville. L’inégalité des conditions sociales qui sévit à Rosso est frustrante et sera, indubitablement, génératrice de troubles sociaux et politiques, si rien n'est fait pour corriger les distorsions fâcheuses qui étranglent ses citoyens.

 

- Face à vous, il y aura certainement de nombreux prétendants à Rosso. Lequel de ces adversaires vous paraît le plus redoutable ?
 

- La quasi-totalité des candidats aux prochaines élections municipales et législatives sont politiquement inconnus et sans expérience en la matière. Menacés de dissolution, à défaut de réaliser le score fatidique de 1% à l'élection municipale, beaucoup de partis ont payé des candidats mercenaires pour défendre leurs couleurs. Mais je ne vois pas, sincèrement, qu’ils puissent tenir. Moins aimés encore et rejetés par les Rossossois, lors des scrutins antérieurs, les candidats de l'UPR n'ont rien à espérer. Leur image est tant entamée, par leurs inanités à la cause de Rosso, que leur engagement dans la course est un envoi au pilori ! Rien n'a changé, depuis leurs cuisants échecs, chez les habitants de Rosso ; rien n'a changé aussi en eux, sinon en pire. Ils risquent fort essuyer un cinglant échec. Je suis convaincu de passer au premier tour, par la bonté, la puissance et la grâce  d’Allah. Je sais pouvoir compter sur les Rossossois  et Rossossoises. Je vous remercie.
 

Propos recueillis par DL

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche