. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Voilà de quoi justifier la célérité du Maroc à soutenir la tour de Pise gabonaise...

Dimanche 25 Septembre 2016 - 11:42

A  peine  exprimé l'arbitrage de la belle-mère d’Ali Bongo, à la tête du conseil constitutionnel, augmentant le score de sa victoire après avoir  reconsidéré les résultats sur invitation de Ping l’ex beau-frère d’Ali au cœur d’un cruel feuilleton digne de la famille Ewing de Dallas, voilà que le Maroc publie in media res un communiqué prenant acte du verdict de la cour constitutionnelle gabonaise appelée par certains "Tour de Pise" car elle penche toujours du côté du pouvoir.  

 

Pourquoi cette célérité du royaume chérifien à soutenir Ali Bongo alors que l’affaire est encore sur le feu démocratique ?

 

 

Qu’Ali Bongo soit un ami de M6, il l’a déjà prouvé même politiquement en étant à la tête des 28 pays africains demandant l’exclusion de la RASD de l’Union Africaine.

 

 

Est-ce suffisant pour que le makhzen se mouille autant pour un président si mal assis ? Certainement pas… Le Maroc, un peu nerveux sur le coup, pense à protéger tous ses acquis au Gabon sous l’ère Bongo : banque, telecom, ciment, immobilier, aviation, alimentaire etc.


Avant de voir les acquisitions du Maroc au Gabon, à lire cet article de Libération qui rappelle que derrière Ali Bongo qui pousse la Françafrique dehors, il y a les USA qui lui apportent leur soutien diplomatique comme partout où les intérêts français reculent… Vive la liberté et l’orgueil national ! A bas le néocolonialisme ! Tu parles ! En politique surtout au tiers-monde, la nature des intérêts a horreur du vide, l'accusateur libérateur est souvent le sujet de quelqu’un…

 

« Dans ce climat de méfiance, les ambassades française et américaine ont vite été impliquées dans la gestion de la crise postélectorale. Peu après le scrutin, Jean Ping y aurait été convié pour garantir la sécurité d’Ali, au cas où ce dernier acceptait de lâcher le pouvoir. «La négociation a échoué face à l’intransigeance des Américains sur certaines exigences d’Ali»

 

 «Ali n’est pas très francophile. Il est fasciné par les Etats-Unis, a invité Michael Jackson à Libreville. Ses copains se trouvent bien plus dans le monde anglo-saxon, au Moyen-Orient ou au Maroc : il est très proche de Mohammed VI»,explique Antoine Glaser, en rappelant que «du vivant d’Omar, Ali faisait figure de mal-aimé. C’est sa sœur Pascaline qui régnait au côté du père, c’est elle qui avait les réseaux. A Paris, à l’hôtel Crillon, elle choisissait qui avait le droit de voir Omar, alors qu’Ali végétait au bout du couloir».

 


Quant aux investissements marocains au Gabon :

 

1- Rappel de RFI :

 

«  Le Maroc, qui a racheté Gabon Telecom devient le plus grand fournisseur d'internet et numéro deux de la téléphonie mobile au Gabon. Le groupe Attijariwafa Bank a racheté l'Union gabonaise des banques, la troisième banque du Gabon. Les Marocains exploitent l'or, le bois et lancent dans quelques semaines une cimenterie qui produira à terme un million de tonne de ciment par an. Ils opèrent également dans le transport maritime et aérien avec la Royal Air Maroc.

 

Le cumul des investissements directs étrangers marocains au Gabon a atteint près de 400 millions de dollars US, faisant du Gabon le premier destinataire des investissements marocains en Afrique centrale, selon l'ambassade du Maroc au Gabon. Ces statistiques pourraient encore s'améliorer davantage car les deux pays ont supprimé le visa d'entrée pour leurs citoyens respectifs. »

 

 

 

2- Gabon : Sefrioui rachète la cimenterie de l'allemand Heidelberg Cement 

 

Ciment de l'Atlas (CIMAT) vient de procéder à l'acquisition de la filiale gabonaise du cimentier allemand Heidelberg Cement. Ce dernier opérateur du ciment se déleste ainsi de sa filiale dans ce pays au profit d'Anas Sefrioui. Le nouveau management de l'entreprise devrait prendre les rênes de l'entreprise nouvellement acquise dans la quinzaine. " 

 

 

 

3- Royal Air Maroc rachète Air Gabon

 

« Les négociations pour la reprise d’une partie du capital de Air Gabon par Royal Air Maroc ont abouti.

RAM rachète 51% du capital, l’Etat gabonais conservant les 49% restants. Le nouveau staff de la compagnie vient de se rendre au Gabon. C’est Mohamed Amraoui, un cadre de la compagnie nationale, qui en est le directeur. Le trafic de RAM sur l’Afrique a crû de 140% en 2005. »

 

 

4- Le Maroc et le Gabon ont signé 24 accords de coopération économique

 

" Parmi les plus importants accords signés, on cite notamment :

 

- un mémorandum d’entente sur la coopération en matière de domaines et d’infrastructures industrielles entre la société marocaine MEDZ et le ministère gabonais de l ’Industrie de la République

 

- une convention de partenariat entre le groupe Banque centrale populaire (BCP) du Maroc et le ministère de l’économie, de l’emploi et du développement durable du Gabon

 

une convention de partenariat entre la république gabonaise et le groupe Attijariwafa Bank  pour soutenir le Plan Gabon Emergent

 

- une convention relative au projet de construction d’un programme immobilier sur le site d’Avorbam à Libreville entre le groupe Attijariwafa Bank  et la sociétéTravaux Généraux de Construction de Casablanca (TGCC), côté marocain, et la Société nationale de gestion de construction du logement social de l’Etat (SNGCLS), côté gabonais

 

- une convention pour la construction de logements sur le site du pont Nomba Owendo entre groupe marocain Palmeraie  et la société nationale gabonaise de gestion de construction du logement social de l’Etat (SNGCLS)

 

- un protocole d’accord pour la mise en place d’un centre national de courrier hybride entre la poste gabonaise entre la société marocaine spécialisée dans l'édition et l'intégration de solutions informatiques liées à l’expertise documentaire GEMADEC

 

- une convention fiscale, douanière et sociale entre la République gabonaise, la société Ciments d’Afrique (CIMAF), l’Union gabonaise des banques (UGB) et le groupe Attijariwafa Bank d’un côté et le ministère gabonais de l’Economie et BGFI Bank de l’autre. 

 

A noter que le Gabon et le Maroc avaient déjà signé, le 6 mars, un accord portant sur la production d'engrais agricoles destinés aux marchés africains pour un investissement de 2,3 milliards de dollars."

 

 

 

--------------------


Ainsi pour finir avec l'humour de ce journaliste auteur d'un article à charge mais qui vaut le détour :

 
 « Mohamed VI a donc de bonnes raisons « d’aimer » tant le Gabon. Ce pays lui permet de faire tourner son économie et de contribuer à la résolution des problèmes sociaux dans son royaume. Notamment la question du chômage. La seule contrepartie exigée par le Gabon, étant que le monarque marocain, daigne faire des apparitions mondaines aux côtés d’Ali Bongo Ondimba. Sans doute pour lui faire croire le temps de cet instant, qu’il est aussi « roi »».

 

 
------------------------

 
 
 
 
 
N.B :  Je tiens à préciser que  sans adhérer toujours à ses objectifs ni aux moyens pour y parvenir, je reste impressionné par l’intelligence politique et économique du Maroc sous M6, de même que je ne suis pas malheureux de voir les africains faire des affaires entre eux au lieu que nos ressources profitent à des puissances étrangères donneuses de leçons démocratiques et mouillées jusqu’au cou dans bien des coups assénés aux démocraties africaines, pour ne citer qu'ellesmais il faut dire la vérité et Ping ou Pong, Bongo ou Bingo, peu m'importe, je pense au peuple gabonais comme tous les peuples qui craignent  les armes dirigées contre eux chaque fois qu'un président sortant ou entrant veut y rester ou y entrer au mépris du suffrage universel direct quitte à s’appuyer sur des puissances étrangères.


Recompter les voix n'est-ce pas un minimum au nom de la démocratie ? Pourquoi le silence de la rue terrifiée devrait-il valoir consentement ? Car en occident, la démocratie n’est pas née de la lâcheté ni de la résignation…

chroniques VLN | énergie/mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG/associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats/Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Pendant ce temps...

Recherche