. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Ouverture d’un séminaire sur les politiques et programmes du secteur des TICs

Lundi 17 Février 2020 - 22:04

Les travaux d’un séminaire sur les politiques et programmes des différents acteurs du secteur des technologies de l’information et des communications, organisé par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des TICs, en collaboration avec l’Union Internationale des Télécommunications ont débuté ce lundi à Nouakchott.

Cette rencontre a pour objectif de mieux harmoniser les politiques et programmes des différents intervenants dans le secteur, de renforcer l’accès aux services numériques, de densifier le maillage des installations, de multiplier les connexions, de réduire les coûts et d’améliorer les prestations dans ce domaine.

Dans une allocution qu’il a faite à cette occasion, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’Information et de la Communication, porte-parole du gouvernement, Dr Sidi Ould Salem, a souligné que la visite de M. Houlin Zhao, secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT), en Mauritanie traduit la reconnaissance par l’UIT des efforts et des moyens déployés par le gouvernement mauritanien pour le développement du secteur des TIC ainsi que la volonté de cette organisation de continuer à renforcer son accompagnement de notre pays.

Dr Sidi Ould Salem a indiqué que les plans du gouvernement prévoient la mise en œuvre d’une stratégie visant à développer les technologies numériques, améliorer l’accès et la qualité des services publics et lancer un programme ambitieux de e-Gouvernement.

C’est dans ce contexte, a-t-il ajouté, le gouvernement a multiplié ses efforts pour faire des Technologies un levier de développement et de croissance. La Mauritanie qui s'était dotée d'une première station d’atterrissement lui permettant de multiplier ses capacités internet et d’augmenter sa souveraineté numérique, se prépare aujourd’hui, a-t-il dit, à lancer la construction d’une seconde station d’atterrissement avec un nouveau lien par câble sous-marin aux réseaux de télécommunication internationaux. « L’usage de cette connectivité croit très rapidement grâce au développement continu des liaisons par fibre optique et le renforcement de la couverture des étendues vastes de notre pays ce qui a doublé pratiquement, entre décembre 2018 et décembre 2019, le débit internet moyen par usager avoisine maintenant les 20kbps au lieu de 10 kbps en 2018 (correspondant à une capacité totale de 53,7 Gbps en fin 2018) » a révélé le ministre. Afin d’accélérer les réformes dans ce domaine, une « Stratégie nationale de promotion du haut débit et d’accès universel » à l’horizon 2030 a été adoptée afin de promouvoir le développement du Haut Débit à travers la mise en œuvre du plan d’action opérationnel associé, a-t-il affirmé.

Le ministre a fait observer que l’Union Internationale des Télécommunications a accompagné de façon constante ce programme et a, en particulier, soutenu l’élaboration de la stratégie nationale de cyber-sécurité ainsi que la réalisation de plusieurs séminaires de formation et de sensibilisation.

L’ouverture du séminaire s’est déroulée en présence du secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications, du président de l’Autorité de Régulation, des directeurs des opérateurs de télécommunication et d’acteurs du secteur

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche