. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Nécrologie: Disparition de Bal Mohamed

Dimanche 25 Février 2018 - 11:57

Décès de Bal Mohamed El Bachir, signataire du Manifeste des 19, à Nouakchott, ce jour samedi 24 février 2018. Qu'Allah l'accueille dans son paradis.
 

Nos sincères condoléances à la famille Bal, aux proches et à ses anciens camarades en vie. Pensée particulière à son frère Bal Mohamed El Habib dit Doudou, signataire dudit Manifeste, en vie.
 

Tijane Bal témoigne:  "Il avait choisi de vivre une retraite discrète, loin des éclats sombres de la compromission. Son train de vie de retraité ressemblait en tous points à celui du haut fonctionnaire qu'il fut: modeste voire spartiate. Par choix. Le choix de l'honnêteté avec soi-même et avec les autres.

On avait bien du mal à imaginer l'administrateur civil, le contrôleur général de l'État, le gouverneur de région, le directeur de la tutelle régionale à la présidence de la République, bref le serviteur de l'État derrière l'homme qu'on avait devant soi. Ni l'apparence et encore moins le décor intérieur de son domicile ne laissaient entrevoir la carrière qu'il eut. Le clinquant et le m'as-tu-vu, ce n'était pas son truc. Signataire du Manifeste des 19 comme son frère aîné, Mohamed El Habib Bal, plus connu sous le nom Doudou, ils ont été l'un et l'autre au nombre des premiers cadres de la Mauritanie post indépendance.

Leur frère Bal Moustafa, ancien directeur des domaines n'était pas en reste. Je réentends encore certains moquer gentiment son ascetisme et son peu de goût pour le confort matériel. A quoi cela sert-il de travailler à la présidence si c'est pour avoir un séjour si modestement meublé? De rouler dans une vieille guimbarde? En réalité, les gentilles moqueries dont nous participions un peu, nous ses neveux, cachaient une admiration sans bornes pour un homme si différent et qui avait de ses fonctions une conception si singulière. Il est parti comme il a vécu. En honnête homme et en homme honnête. Notre famille perd un de ses membres chers. Et la Mauritanie un de ses fils qu'elle n'a pas assez célébrés et auxquels elle doit tant.
 

N’oublions pas les 19 et inscrivons leurs noms dans la mémoire collective de nos concitoyens. Célébrons ceux qui sont en vie. Prions pour les disparus. Pour l'histoire, la liste des 19 :      

                                                                   Ba Abdoul Aziz, Magistrat

Ba Ibrahima, Ingénieur géomètre

Ba Mohamed Abdallahi, Instituteur

Bal Mohamed El Habib, Ingénieur des Eaux et Forêts

Daffa Bakary, Ingénieur des TP

Diop Abdoul Bocar, Commis comptable

Diop Mamadou Amadou, Professeur

Kane Bouna, Instituteur

Koïta Fodié, ingénieur des TP et bâtiments

Seck Demba, Instituteur

Sow Abdoulaye, Inspecteur de Trésor

Sy Abdoul Idy, Statisticien

Sy Satigui Oumar Hamady, Instituteur

Traoré Souleymane dit Jiddou, Instituteur

Bal Mohamed El Bachir, Administrateur

Ba Aly Kalidou, Inspecteur de Trésor

Ba Mamadou Nalla, Instituteur

Traoré Djibril, Instituteur

Coulibaly Bakary, Instituteur. 
 

source:Ciré Ba
lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Mai 2021 - 10:42 Faits divers

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche