. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Ministre de l'Éducation nationale : «L'augmentation significative des dotations du ministère a permis des réalisations importantes»

Lundi 4 Octobre 2021 - 19:17

Le ministre de l'Éducation nationale et de la Réforme du système éducatif, M. Mohamed Melainine Ould Eyih, a déclaré que l'augmentation significative du taux des allocations à l'éducation dans le budget national, qui a atteint 18% en 2021, a permis des réalisations importantes.

Le ministre a ajouté que les salaires du personnel du département ont connu une hausse de 14 milliards d'anciennes ouguiyas, passant de 48,9 milliards de A-UM en 2019 à 63,38 A-UM soit une hausse de près d'un tiers, ce qui a permis le recrutement de 6000 nouveaux enseignants entre fonctionnaires et prestataires de services à l’éducation.

Cette augmentation a aussi permis une augmentation significative des primes des travailleurs du secteur, dont je citerai, par exemple, la rubrique consacrée à la prime d’éloignement qui est passée de 800 millions d'A-UM en 2019 à 4 milliards en 2021.

S’adressant au Président de la République, le ministre indique que pour la troisième fois consécutive, au cours de ce mandat, « vous supervisez le lancement de l'année scolaire, soulignant à chaque fois le grand soin que vous accordez à l'éducation et le grand effort que vous faites pour la développer », soulignant les efforts de tous les membres de la famille éducative, y compris les élèves, les enseignants, les organes d'encadrement, les syndicats et les parents, qui ont fait de l’année écoulée une réussite.

Évoquant le programme électoral du Président de la République, M. Mohamed Melainine Ould Eyih a passé en revue les réalisations déjà accomplies dans le domaine dont : le Conseil national de l’éducation qui s'apprête à lancer ses activités pour contribuer à la mise en œuvre de la feuille de route des réformes approuvée par le gouvernement ; l’évaluation de la réforme de 1999 ; la définition des thèmes de la concertation qui sera lancée dans les prochains jours ; et heureuse coïncidence la concomitance de la concertation dans le secteur de l’éducation avec le processus global de dialogue inclusif au niveau national où il n’y a pas de sujet tabou sans compter les différents chantiers importants que connait le secteur.

L’ouverture cette année, poursuit le ministre, intervient alors que le projet « Évaluation de la profession enseignante », vient d’être lancé. Son plan d'action comprend une programmation pour répondre à de nombreuses demandes des travailleurs du secteur, prestataires de services éducatifs mais aussi des mesures dont la création de nouveaux corps dont celui d’instituteur principal et d’autres mesures pour renforcer l’attrait de la profession d’enseignant dans le secondaire.

Lorsque la pandémie du coronavirus a balayé le monde, perturbant ses systèmes économiques et sociaux, vous avez décidé poursuit-il, de l'affronter et de lancer le programme prioritaire élargi pour sortir l'économie du pays de la stagnation. L'urgence des préoccupations économiques ne vous a pas néanmoins détourné des problèmes sociaux qui ont eu droit à plus de 33 % du financement du programme dont l’appui à l’école républicaine a obtenu 40 milliards d’A-UM permettant de lancer un ambitieux programme d’infrastructures comprenant 2000 salles de classe dont 1000 ont été réceptionnées avec y compris 42 écoles complètes que vous allez inaugurer à travers l’école El Ghotob Ould Momma qui abrite cette cérémonie.

Le lancement du Programme National de Nutrition Scolaire a été une autre manifestation de l'importance particulière accordée à l'éducation, dit le ministre avant de savoir gré à tous les partenaires du ministère publics et privés nationaux et étrangers pour leur contribution qui a permis de faire bénéficier au cours de l'année scolaire écoulée, plus de 170 000 élèves dans plus de 1 000 écoles dans 12 wilayas.

M. Mohamed Melainine Ould Eyih s’est réjoui de ce que le budget du ministère comprenne pour la première fois un poste consacré à l'entretien, qui s'élève à un milliard et demi d'anciennes ouguiyas dans le cadre de la loi de finances rectificative, comme en témoigne notre système éducatif après le lancement de l'acquisition de plus de 80 000 tables- bancs, ce qui comble la grave pénurie de tables qui existait.

Ce grand effort pour améliorer l'accès aux services éducatifs n'a d'égal que ce que le gouvernement fait sous la supervision du Premier ministre, M. Mohamed Ould Bilal, pour élever la qualité des services éducatifs : diffusion progressive des nouveaux programmes, renforcée par les manuels révisés et qui sera diffusée à toutes les années de réforme ; stratégie claire pour fournir le livre dans les meilleures conditions et à prix bas.

A l'heure où le processus de réforme des écoles normales entame sa deuxième année, où les programmes de ces écoles ont été revus et la formation des formateurs renforcée avec le recrutement de 100 nouveaux formateurs, en contrôlant leur concours d'entrée et en renforçant les modalités de contrôle de leur niveau, est lancé aussi le plan de formation continue au profit de 3000 enseignants.

Conformément à vos instructions, M. le Président, après l'annonce des résultats du baccalauréat plus de 60 000 livres sont distribués aujourd'hui, dans le cadre d'un programme de coopération avec la Coopération française, afin que chaque élève des classes préparatoires au baccalauréat des établissements publics reçoive les trois livres des matières de base.

Dans le même contexte, un projet d'appui à l'enseignement et à l'apprentissage des sciences, de la technologie et de l'innovation dans les écoles secondaires, financé par la Banque islamique, d'une valeur de 12 millions de dollars, sera lancé cette année pour permettre la restructuration des effectifs de l'enseignement secondaire, donner les moyens d'enseigner les sciences, stimuler l'innovation, valoriser le numérique et mettre en œuvre un plan de formation élargi pour les enseignants du secondaire.

L'éducation des filles a fait l'objet d'une attention particulière, car 40 000 filles ont bénéficié au cours des deux dernières années des services du projet autonomisation des femmes et dividende démographique, comprenant bourses, transports, manuels et des cours de rattrapage. Ces services seront renforcés par le lancement de la deuxième phase de ce projet avec une enveloppe financière de 60 millions de dollars dont 15 millions pour la scolarisation des filles.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du généreux soutien que le secteur reçoit de la Banque mondiale, et s'ajoute au financement du Projet d'appui à l'éducation de base n° 2, doté d'une enveloppe financière de plus de 50 millions de dollars.

Tous ces efforts ne pourront porter leurs fruits sans un travail sérieux pour améliorer la gouvernance du secteur, qui a connu une longue période d'abandon.

Dans ce contexte, le secteur œuvre depuis plus d'un an à la mise en place d'un système d'information pour la gestion de l'enseignement qui a permis la gestion électronique des dossiers des élèves, car il contient aujourd'hui plus d'un million d'élèves avec leurs numéros nationaux, et aujourd'hui il est utilisé pour gérer les résultats des élèves, leur passage d’une classe à une autre et leur transfert, etc. Aujourd'hui, ce système permet également la gestion électronique des travailleurs du secteur, ce qui a permis la réouverture de centaines d'écoles fermées en raison d'une pénurie d'enseignants.

Nous espérons ajoute le ministre, compléter ce dispositif dans un avenir proche et le rattacher au dispositif de l'état civil, dans le cadre du plan lancé par la filière en charge de la transformation numérique.

Dans le même contexte, le département revoit désormais les textes réglementant la carte scolaire, dans un souci de rapprocher le service des bénéficiaires, tout en veillant à la rationalisation des ressources et à de bonnes performances.

La signature de lettres de mission avec les administrations régionales de l'éducation définissant leurs missions et les méthodes d'évaluation de leurs performances est une autre étape importante vers l'amélioration de la gouvernance.

AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche