. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie : hommage aux martyrs de l’Armée : le Président omet les Noirs

Vendredi 4 Août 2017 - 16:26

Le président mauritanien a omis les officiers noirs lors de son discours d’hommage aux "martyrs" des forces armées et de sécurité mauritaniennes.

 

Mohamed Ould Abdel Aziz expliquait la proposition référendaire d'ajouter deux bandeaux rouges sur le drapeau national pour symboliser "le sang des martyrs". Il s’adressait jeudi aux enfants de ces martyrs qui ont présentés à son meeting de clôture de la campagne pour le référendum du 5 août.

 

« Ces amendements comportent deux composantes dont la première est relative à l’amélioration du drapeau national avec l’ajout de deux bandeaux rouges en mémoire du sang des martyrs. Dans ce cadre, je prends, a-t-il dit, l’exemple des enfants du martyr Colonel Mohamed Lemine Ould Ndiayane, des martyrs de Tourine, d’El Ghalaouiya, de Lemgheyti et de Hassi Sidi », a indiqué Ould Abdel Aziz. LireMauritanie-Inal: Papa est tué j’avais 8 mois, me raconta grand-mère

 

Le président mauritanien a poursuivi : « Sans oublier ceux des victimes de la douloureuse guerre de 1975 que nous sommes en train de chercher pour prendre soins d’eux ».


Etaient absents dans le discours de Ould Abdel Aziz les "martyrs" négro-africains victimes de "la campagne gouvernementale contre les Négro-africains s'est intensifiée à la fin de l'année 1990 et au début 1991, avec le massacre de plus de 500 Noirs qui travaillaient dans l'armée et dans l'administration.".

 

L’Etat mauritanien a reconnu sa responsabilité dans ces évènements 89-91. Le président Mohamed Ould Abdel Aziz a effectué une prière à Kaédi (sud) en mémoire des victimes.

 

Quant aux ONG de défense des droits de l’homme, elles continuent à réclamer la levée de la loi d’amnistie pour juger les coupables.

 

Les ONG exigent également la lumière sur 28 officiers négro-africains qui auraient été pendus à Inal, un jour de célébration de l’indépendance de la Mauritanie. LireMauritanie: Le 28 novembre, une joie pour les uns, une peine pour les autres (rescapé d’Inal).

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche