. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie-British Petrolium : un centre de formation à distance et coopération dans le domaine de l’électricité

Mardi 23 Mars 2021 - 17:03

La société britannique, British Petrolium (BP) et le gouvernement mauritanien ont inauguré mardi le premier centre de formation à distance à Nouakchott spécialisé dans le domaine de pétrole et du gaz.

L’inauguration de ce centre a eu lieu au siège du ministère du pétrole, de l’énergie et des mines en présence du ministre, Abdessalam O. Mohamed Saleh et le vice-président exécutif de la société Dev Sanyal.

Prenant la parole à cette occasion le ministre mauritanien a dit que la création de ce centre réaffirme la volonté du gouvernement de développer les projets gaziers, en tant que composante locale destinée à promouvoir les retombées du secteur pétrolier et gazier sur l’économie nationale.

Ould Mohamed Saleh a rappelé que la création de ce centre avait été décidée en 2019dans le cadre d’un partenariat entre British Petrolium et la société Kosmos.

Il a ajouté que la vision sur laquelle se base ce centre est celle d’en faire un outil pratique à même de traduire la stratégie du gouvernement relative à la composante nationale à travers la création d’une valeur ajoutée indispensable aux compétences nationales pour répondre à l’offre des services dans le secteur.

Le ministre a dit que ce centre de formation à distance œuvre à consolider les capacités des cadres et les fonctionnaires de l’administration mauritanienne concernée par la gestion du secteur à travers des stages, des colloques et des ateliers de travail pour élever les compétences des techniciens et des ingénieurs formés localement.

Dans le même ordre d’idées le ministre a ajouté que la création de ce centre vise aussi à adapter «la mise à jour et l’amélioration des connaissances des cadres et des employés de l’administration, la formation des techniciens et des ingénieurs, la formation des petites et moyennes entreprises».

En marge de cette cérémonie le gouvernement mauritanien et la société britannique ont signé un mémorandum d’entente relatif à « l’énergie locale ».

Le communiqué publié à cette occasion rappelle que depuis la signature en 2018 du projet Ahmeyime, BP et le gouvernement mauritanien se sont engagés à investir dans les opportunités prometteuses de l’énergie locale faible en carbone.

Pour BP le mémorandum signé aujourd’hui consacre le partenariat entre les deux parties afin de parvenir à cet objectif.

Commentant la signature de ce mémorandum, le vice-président de la société britannique, Dev Sanyal a déclaré qu’ils sont « fiers d’être partenaires dans le domaine du développement du secteur énergétique en Mauritanie » qualifiant la signature du mémorandum d’une « nouvelle étape dans la coopération et l’action commune ».

La société a promis d’œuvrer avec la Mauritanie à l’évaluation des opportunités dans le domaine de l’énergie à faible carbone, notamment les énergies renouvelables, révélant le lancement d’un projet expérimental des petits réseaux destiné à élargir l’accès des citoyens dans les zones enclavées ou non connectées au réseau principal à l’électricité.

La société britannique (british Petrolium) est le principal employeur du projet gazier Ahmeyim découvert sur les frontière maritimes mauritano-sénégalaises et dont la   production devra commencer en 2023.

saharamedias

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche