. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Madame Amina Habib, DG de Habib Holding : ‘’Ce sont surtout les obstacles d’ordre social qui empêchent les femmes de développer leurs activités’’

Jeudi 10 Mars 2022 - 10:42

Le Calame: Vous avez organisé, le samedi 26 Février, une conférence sur l'entreprenariat féminin. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Amina Habib : J’ai lancé cette initiative au constat du manque de formation sur ce thème qui me tient vraiment à cœur.

 

Cette rencontre a connu une importante participation de femmes, essentiellement des jeunes. Est-ce à dire que le sujet les intéresse ? Avez-vous le sentiment d'avoir satisfait leur curiosité ?

- L’ambiance était très bonne et j’ai directement échangé avec la plupart des invitées qui m’ont donné un avis plutôt positif sur le contenu de la conférence.

 

On constate que les femmes s'investissent beaucoup dans le petit commerce et tout ce qui relève des « activités génératrices de revenus ». Quels sont les atouts dont elles doivent disposer pour réussir?

- Il leur faut surtout une certaine confiance en elles-mêmes. Pour réussir un projet, il faut vraiment être fort et y croire.

 

Lors de votre exposé, vous avez évoqué les obstacles auxquelles elles sont confrontées. Pouvez- vous nous les rappeler brièvement?

- Nous avons surtout parlé des obstacles d’ordre social qui persistent et ne permettent pas aux femmes de développer leurs activités comme il le faut.

 

Pouvez-vous nous dire pourquoi vous êtes-vous lancée dans l'entreprenariat ?

- Je m’y suis lancée pour être libre et ne pas dépendre d’un employeur.

 

N'est-ce pas là un gros challenge ?

- Il s’agit effectivement d’un gros challenge car j’ai quitté mon emploi pour me lancer dans mes propres activités.

 

Que trouve-t-on chez Habib Holding ?

- Habib Holding est composé de plusieurs petites entreprises que je gère avec des partenaires en divers secteurs d’activités : commerce général, transports, prestations de services et éducation.

 

À votre avis, pourquoi n'y a-t-il pas de femmes au sein du patronat mauritanien ?

- C’est juste une question de réseautage et de temps. Les choses changeront avec le temps et nous aurons à coup sûr des femmes au patronat.

 

- Les femmes s'apprêtent à célébrer le 8 Mars. Que vous inspire cette Journée internationale ?

- C’est un rappel de toutes les actions qui doivent être menées autour de la Femme, même si j’estime que ce travail ne doit pas s’arrêter à ce jour.

 

- Le Parlement mauritanien a rejeté à deux reprises la loi sur le genre. Un commentaire ?

- Je dirai qu’il s’agit d’une question qui se réglera elle aussi avec le temps, comme toutes les batailles engagées et gagnées par les femmes. Je reste très positive là-dessus.

 

                                    Propos recueillis par Dalay Lam lecalame

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Février 2023 - 12:53 Au travail, messieurs les juges !

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche