. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le ministre secrétaire général de la Présidence représente le Président de la République à la Conférence internationale sur Gaza

Mardi 11 Juin 2024 - 22:04

Le ministre secrétaire général de la Présidence de la République, M. Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, représentant Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, président tournant de l’Union africaine, a participé, mardi, à la Conférence internationale sur la réponse humanitaire d’urgence à Gaza, qui se tient à la mer Morte, au Royaume hachémite de Jordanie.

La conférence, à laquelle participent plusieurs chefs d’État, chefs de gouvernement et de responsables d’organisations humanitaires et de secours internationales, a pour but d’identifier les moyens de renforcer la réponse de la communauté internationale à la catastrophe humanitaire à Gaza, d’identifier les mécanismes et les étapes d’une réponse efficace, les besoins opérationnels et logistiques, et de s’engager à coordonner une réponse unifiée à la situation humanitaire dans la bande de Gaza.

Dans un discours prononcé pour circonstance, le secrétaire général de la Présidence de la République a transmis les salutations de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani aux chefs d’États et de gouvernement participant à la conférence, exprimant ses profonds remerciements au gouvernement et au peuple jordaniens pour leur accueil chaleureux et leur hospitalité, ainsi que pour la bonne organisation de cette conférence.

Voici le discours dans son intégralité :

« Au nom d’Allah, le Miséricordieux, le Compatissant et le Miséricordieux,

– Sa Majesté le roi Abdallah Ibn El Houssein, Roi du Royaume hachémite de Jordanie,

– Excellences, Chefs d’État,

– Son Excellence le secrétaire général des Nations unies, M. António Guterres,

– Leurs Altesses, Excellences, représentants des États membres,

– Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi de vous transmettre les salutations de Son Excellence le Président Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président de la République Islamique de Mauritanie, qui a tenu à participer à cette importante réunion, mais des engagements pressants l’en ont empêché, ainsi il m’a fait l’honneur de le représenter.

Avant de vous livrer le texte du discours de Son Excellence, je ne peux que remercier le gouvernement et le peuple jordaniens pour leur accueil chaleureux et leur hospitalité, ainsi que pour la bonne organisation de cette conférence.

Son Excellence le Secrétaire général de la Présidence de la République a lu le texte du discours de Son Excellence le Président de la République, Président de l’Union africaine :

“Au nom d’Allah le Miséricordieux, le Compatissant et le Miséricordieux, et paix et salut sur son Prophète,

– Sa Majesté le Roi Abdullah II Ibn El Houssein, Roi du Royaume Hachémite de Jordanie,

– Excellences, Chefs d’État,

– Son Excellence le Secrétaire général des Nations unies, M. António Guterres,

– Leurs Altesses et Excellences, représentants des États membres,

– Mesdames et Messieurs,

Tout d’abord, je voudrais exprimer mes sincères remerciements et ma profonde gratitude à Sa Majesté le Roi Abdoullah II Ibn El Houssein, à Son Excellence le Président Abdelvettah Essissi et au Secrétaire général des Nations Unies M. Antonio Guterres, pour l’invitation conjointe qu’ils m’ont adressée à l’occasion de cette conférence.

Ils m’ont invité à participer à cette conférence de haut niveau, qui se tient en Jordanie, oasis de paix et de stabilité dans notre patrie arabe, sous le thème : ‘’réponse humanitaire d’urgence à Gaza’’.

– Leurs Majestés, Excellences, et Altesses,

– Messieurs et Mesdames.

Gaza est une plaie saignante dans le cœur de notre nation arabe, et un stigmate qui hante les consciences libres de ce monde, qui assiste depuis neuf mois à la première guerre génocidaire systématique, documentée par des photos et des sons dans l’histoire de l’humanité, et qui ne fait rien pour l’arrêter et demander des comptes à ses auteurs.

Gaza est une tragédie humanitaire sans précédent, avec à l’horizon encore plus de tueries, de destructions, de déplacements et de famines.

Gaza, où les souffrances de plus de 2,3 millions de palestiniens se sont aggravées depuis le début des opérations militaires à Rafah, qui ont entraîné des boucheries et des déplacements forcés dans des endroits sans abri, sans nourriture, sans eau, sans médicaments.

Gaza, dont les citoyens n’ont d’autre issue que la mort et la faim, a vraiment besoin de cette initiative urgente, de la part de frères et des Nations unies, pour montrer leur solidarité et discuter des moyens d’aide les plus efficaces et les plus urgents.

C’est pourquoi nous soutenons fermement cette réunion, qui reflète l’esprit humanitaire et de solidarité élevé de ceux qui l’ont organisée, en soulignant l’importance d’efforts internationaux concertés pour soulager le peuple palestinien frère.

Dans ce contexte, nous apprécions l’appel urgent lancé par les Nations unies pour collecter 2,8 milliards de dollars américains afin que les agences humanitaires puissent mettre en œuvre un plan de réponse pour les citoyens de Gaza et de Cisjordanie.

Nous apprécions, également, le soutien généreux apporté par les pays arabes frères et d’autres pays et donateurs dans ce domaine.

– Leurs Majestés, Excellences et Altesses,

– Messieurs et Mesdames,

Permettez-moi, à ce stade, de rappeler la position constante de la République Islamique de Mauritanie en matière de solidarité avec le peuple palestinien frère à tout moment et dans cette tragédie gravissime causée par l’agression israélienne qui défie de manière flagrante les principes du droit international, du droit international humanitaire et de toutes les valeurs et normes humanitaires et morales.

A ce propos, nous réitérons notre soutien absolu à tous les efforts visant à alléger les souffrances de nos frères palestiniens, même si nous sommes bien conscients que les souffrances affligées ne seront pas vraiment allégées tant qu’il n’y aura pas de cessez-le-feu immédiat et permanent, de retour des personnes déplacées dans leurs foyers et de reconstruction de ce qui a été détruit par la brutale machine de guerre israélienne, afin que la vie puisse reprendre son cours normal.

Quant à la fin de la tragédie, elle restera subordonnée à la recherche d’une solution juste à la question de la Palestine, qui lui permette de réaliser son droit à la liberté et à l’indépendance, dans un État pleinement souverain avec El Quds-Est comme capitale, sur les frontières du 4 juin 1967, conformément à l’initiative arabe et aux résolutions internationales pertinentes.

À cet égard, nous ne pouvons manquer l’occasion d’exprimer notre satisfaction face à la prise de conscience croissante de l’opinion publique internationale en faveur de la cause palestinienne et à la reconnaissance de plus en plus large de l’État palestinien.

Je vous remercie de votre attention et j’espère que cette conférence atteindra les objectifs souhaités pour le bien de notre peuple palestinien frère et pour la paix et la sécurité dans notre région et dans le monde.

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous”.

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | TAAZOUR





Rubriques à la une


Recherche