. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Guerre en Ukraine : Le G5 Sahel face à la nouvelle donne géostratégique. par Ely Ould Sid’Ahmed Ould Krombelé

Jeudi 21 Juillet 2022 - 09:08

Guerre en Ukraine : Le G5 Sahel face à la nouvelle donne géostratégique. par Ely Ould Sid’Ahmed Ould Krombelé

Est-ce bientôt la fin du monde ? Et dire que les adeptes des discours eschatologiques  en ces moments de turbulence ont pignon sur rue, étant donné que le spectre d'un conflit nucléaire de grande ampleur, disons.... à l'échelle planétaire, n'est plus à exclure. Des exégètes des trois religions révélées nous enseignent depuis longtemps que la fin des temps s'accompagne toujours de l'apparition de deux gnomes: Joujéwe Majoujé (Gog et Magog). Si l'un des gnomes s'est fait connaître en la personne du président russe Vladimir Poutine, l'autre encore en hibernation ne peut-être que Xi Jinping, l'actuel président chinois. Plus sérieusement, l'on constate que tous deux défient l'Occident, tous deux revendiquent un nouvel ordre international, ce duo a également des visées annexionnistes sur "les provinces de la mère patrie" (le Donbass pour la Russie et Taiwan pour la Chine). Enfin tous deux sont dotés d'un terrible arsenal nucléaire capable de sonner le tocsin.
 

   Ainsi le monde entier est en ébullition, mais comment ? Dangereusement, surtout depuis que la Russie a mené une "opération spéciale" contre l'Ukraine, le 24 février 2022.  Au-delà du dérèglement climatique, des méfaits de l'immigration, de la démographie galopante, ou de la crise sanitaire liée à la covid 19, l'on constate, malgré un spleen universel, une compétition au leadership mondial entre des pays tous membres du conseil de sécurité de l'ONU, mais également tous détenteurs de l'Arme atomique. En effet, les Etats-Unis d'Amérique, figure de proue du monde occidental, tentent depuis la chute du mur de Berlin en 1991, de maintenir leur "différentiel irrattrapable" de puissance irréfutable. Cette vision d'un monde unipolaire n'est plus concevable auprès des puissances telles la Chine et la Russie, voire même des pays émergents comme l'Inde, le Brésil ou l'Afrique du Sud pour ne citer que quelques membres des BRICS. Certes la Chine sort du lot à plus d'un titre au plan économique surtout, depuis qu'elle a surpassé l'Allemagne et le Japon en moins d'un quart de siècle. Elle  risque, si sa croissance n'est pas freinée de dépasser  bientôt les USA. Dès lors le poumon économique du monde ira de l'Amérique du nord, à l'Empire du Milieu, en Asie-pacifique. Ainsi le dollar, jadis monnaie de référence mondiale depuis 1945, sera vite enterré au profit du Yen chinois, mettant fin de facto  à l'hégémonie d'un système monétaire, tacite bras armé d'une civilisation judéo-chrétienne dont les "valeurs émancipatrices libérales" seront désormais malmenées. Cet Occident, qui se prend pour le" phare du monde" depuis la révolution industrielle du début du 19ème siècle, tout en donnant des leçons de "démocratie" à tous les continents, reverrait sa prétention à la  baisse.
 

  Un autre pays, non des moindres, qui monopolise l'actualité et qui conteste l'unilatéralisme américain, est la Russie de Vladimir Poutine. La "Russie Eternelle", dont la partie ouest appartiendrait pourtant au monde occidental, est une puissance géographique (immensité territoriale) mais surtout militaire avec des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins, des fusées balistiques intercontinentales porteuses de missiles nucléaires également dont le dernier  est  " l'indétectable Sarmat", capable de frapper n'importe quel point du globe. C'est en voulant cerner et "cueillir" la Russie comme la majorité des anciens pays du Pacte de Varsovie, que Vladimir Poutine a déclenché contre l'Ukraine une "opération spéciale" le 24 février 2022. Cette opération spéciale risque de se transformer en guerre totale, en conflit ouvert entre la Russie et les pays occidentaux, menés par les USA. Tous les coups sont permis: embargo politique, économique, sportif, artistique, culturel de l'Occident contre la Russie. Tout cela pour dissuader ou faire peur à la Chine au cas où elle serait tentée, elle aussi de vouloir conquérir un jour l'ile de Formose (Taiwan) par la force, d'une part, et "affaiblir l'économie russe", d'autre part. Pour le moment la Chine soutient du bout des lèvres la Russie. Mais des accords secrets entre ces deux puissances, et qui consistent à endiguer la présence des USA dans la zone d'influence chinoise en Asie du Sud-est, ne sont pas à exclure. La nouvelle donne géostratégique, favorisée par l'opération spéciale en Ukraine et la tension sino-américaine pour cause du statut de Taiwan, accouchent d'une nouvelle géopolitique mondiale où les dessous de cartes restent encore à décrypter. Notre zone sahélo-saharienne qui subit déjà des turbulences, ne sera pas en reste. Pour dire vrai, rien ne sera plus comme avant. 

 

A/ Est-ce le début de la 3éme Guerre Mondiale?
 

   Durant son enfance, un célèbre sociologue français posait assez de questions pertinentes à ses parents. Et ces derniers répondaient à chaque fois: "tu verras quand tu seras grand, tu verras..." Et le sociologue arrivé à l'âge de maturité de conclure:" j'ai grandi et je n'ai rien vu". ..Personnellement et contrairement à notre éminent érudit, j'ai vu beaucoup de choses depuis le 24 février 2022, et qui ont changé totalement ma vision du monde. Je croyais que la liberté d'expression était sacrée en occident, je croyais qu'on pouvait défendre son opinion à Paris ou à Londres sans être mis au rebut. Mais depuis que la Russie a attaqué l'Ukraine, sur tous les  plateaux de télévision de France, je n'ai pu entendre un seul avis contraire et qui fasse place à la dualité, à un compromis d'opinions ....

Mais que de compromissions. En effet tous ces journalistes chevronnés, ces géopoliticiens, ces généraux, ces colonels qui commentent le conflit russo-ukrainien, ne cherchent même plus à déchiffrer les "dessous de cartes", comme s'ils avaient l'ultime consigne d'enfoncer la Russie pour mieux défendre l'Ukraine à tort ou à raison. Du jamais vu. Même lors de la guerre que les américains avaient imposée à l'Irak en 2003, on entendait çà et là des voix discordantes, soit de penseurs, soit de diplomates chevronnés ou de politiciens raisonnables. Mais depuis le 24 février 2022, le monde occidental s'est levé comme un seul homme derrière l'Ukraine. Pas de critique à l'égard des Etats-Unis, maîtres de l'OTAN, non plus.  L'OTAN qui pourtant est une organisation militaire qui voulait coûte que coûte contenir la Russie de Poutine, la vassaliser comme les pays Baltes, la Pologne ou la Bulgarie, en ne citant que ces quelques Etats de l'ancien bloc soviétique. 

 

 B/ La Russie défie l'Occident:
 

    Vladimir Poutine a compris que depuis l'entrée des anciens pays du Pacte de Varsovie à l'Otan, la Russie n'aura plus de répit. Soit elle se défend bec et ongles, soit elle sera absorbée comme ses anciens alliés soviétiques. Mais il y a un pays, l'Ukraine qui appartient à la sphère d'influence russe et qui partage avec la Russie une aire géographique et une civilisation millénaire, et qui a tendance à s'approcher de l'Europe occidentale tout en niant ses propres valeurs. Or depuis la Révolution d'Octobre 1917 avec Lénine et le pouvoir de Staline, au début des années "30", le parti communiste soviétique avait  octroyé d'importantes faveurs à Kiev, berceau de la civilisation russe, en lui cédant un littoral le long de la mer noire, ensuite la Crimée reprise chèrement aux Ottomans par l'empire russe, en procédant à  industrialisation des provinces du fameux Donbass etc...

Une Ukraine membre de l'Otan peut concéder à l'alliance militaire occidentale  l'installation de missiles à têtes nucléaires qui seront sans doute pointées sur Moscou. Ce qui menacerait la sécurité voire l'existence même de la Russie. Si la Russie a attaqué l'Ukraine, c’est que les occidentaux ne lui ont laissé que ce choix avec la ferme intention de l'isoler sur la scène internationale et ensuite d'endiguer son économie pour mieux l'asservir. Mais les Russes en excellents joueurs d'échec ont sans doute su prévenir les intentions de leurs adversaires. Il fallait pour les Russes avoir un pied au Moyen Orient d'abord, c'est fait avec la base navale permanente de Tartous dans le nord-ouest de la Syrie, un élément précurseur en Afrique du Nord, c'est acquis en Libye. En Centrafrique et tout récemment au Mali, les Russes ont bousculé les français confirmant ainsi qu'il n y a pas d'action militaire sans objectif politique. En pénétrant le dispositif géostratégique occidental en Afrique et au Moyen Orient, la Russie a avancé ses pions sur l'échiquier mondial, comme si elle devait perturber a postériori les approvisionnements de substitution de la France et ses alliés européens, en matière d'énergie (pétrole, gaz, uranium etc...). Poutine avait tout prévu, même les sanctions économiques, car les stratèges préparent les guerres de longue date. 
 

  Le conflit entre la Russie et l'Occident par la manipulation de l'Ukraine va probablement durer et sera sans doute le prélude à un autre rideau de fer Est-Ouest. Une prétendue victoire de l'Ukraine évoquée çà et là par les officines occidentales du renseignement, ou par des analystes de plateaux de télévision n'est que théorie mensongère abjecte d'un cynisme qui consiste à semer le chaos à la frontière occidentale de la Russie et saigner le peuple Slave. La Russie détient le stock le plus important au monde en matière de têtes nucléaires. Alors à quoi servirait cet arsenal si la Russie devrait être défaite au plan militaire conventionnel? Depuis que la Russie a osé défier l'Occident le 24 Février 2022, le monde ne sera plus comme avant, car la puissance d'une seule bombe atomique actuelle vaut 2000 fois la puissance de celles lancées les 6 et 9 Août 1945 par les Américains sur Hiroshima et Nagasaki, au Japon. Pourquoi ? Parce que les Américains pour envahir le Japon afin qu'il capitule, avaient estimé leurs pertes en soldats à plus d'un million. En effet les militaristes japonais fervents nationalistes et l'empereur Hirohito en tête, n'ont cessé de combattre en 1945, qu'après l'utilisation par les Américains de deux petites bombes atomiques. Comme quoi la dissuasion nucléaire est encore d'actualité. Et l'armement nucléaire actuel peut détruire la planète, le jour où il y aura attaques-ripostes...même graduées. Alors est-ce le début de la fin de notre civilisation ?
 

  C/ Le G5 Sahel dans la tourmente de par la nouvelle donne géopolitique mondiale 

   D/ Quels impacts sur la Mauritanie : 

  (La suite dans notre prochaine édition)

 

Ely Ould Sid’Ahmed Ould Krombelé

France
lecalame

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Février 2023 - 12:53 Au travail, messieurs les juges !

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche