. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Brakna : Les cadres UPR se bousculent !

Jeudi 29 Mars 2018 - 09:05

Depuis la fin des journées de concertations nationales de l’UPR à Nouakchot, l’imminence du démarrage de la campagne d’adhésion bouscule la région du Brakna, assiégée par les cadres de la formation politique présidentielle. Ils ont débarqué en force dans les villes et les campagnes, pour convaincre leurs militants et sympathisants à adhérer.
 

À Boghé, madame Khadijetou Mbareck Fall, la jeune ministre des Affaires maghrébines, africaines et des Mauritaniens de l’étranger, déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, a organisé, chez elle, une réunion pour mobiliser mais la jeune dame est en butte à des difficultés sur le terrain. Selon une source de bonne foi, elle se serait cependant engagée, avec divers de ses proches, à prendre en charge les frais d’adhésion des militants UPR. Quant au ministre de la Défense, Diallo Mamadou Bathia, il n’y a pas encore été aperçu, bien qu’annoncé à plusieurs reprises. Selon un de ses proches amis, c’est le chef de l’État lui-même qui l’aurait retenu, pour continuer à superviser, de près, le démarrage des opérations nationales. En tout cas, ses proches sont en campagne très active, pour collecter les pièces d’identité. Ils ont eux aussi buté sur des obstacles, lors d’une réunion tenue, hier, à Boghé Dow, au domicile du chef du village, Amadou Oumar Dia.
 

Le désormais directeur du Conseil juridique et de l’environnement, à la direction générale de la SNIM, N’Diaye Bocar, organise, lui, des réunions dans les quartiers, tentant de convaincre le maximum de personnes à adhérer. À Nioly, au domicile de Yengé, une autre réunion s’est tenue dans le même cadre. Sur initiative du directeur de la Coopération internationale au MAEC,  Jarr Inallah a tenu, le 22 Mars 2018, toujours à Nioly, une réunion de sensibilisation au domicile de feu Sy Hamath, ancien député. Une initiative, dénommée « Revitalisation de l’Espoir », a été lancée, en présence de nombreux participants, en majorité des femmes venues de la commune d’Ould Birome (villages d’Avedieydjir, M’Guéyrinatt, Roti, M’Balladji et Dar El Khadra, à l’Est de la commune de Boghé) et de Bouhdida, du département d’Aleg.
 

Jarr Inallah a rappelé les directives de Mohamed ould Abdel Aziz pour aboutir à la modernisation du parti. Une méthode qui repose sur l’adhésion personnelle et non une adhésion fictive, avec priorité accordée aux femmes et aux jeunes. Une nouvelle stratégie qui bannit le discours démagogique et les promesses, jamais tenues par les cadres, à l’endroit des militants. Les participants ont, à l’unanimité, approuvé le discours de monsieur Jarr mais formulé des doléances tendant à renforcer la cohésion des militants. Porté à la tête de l’initiative susdite, Jarr Inallah serait proche, nous informe-ton, du puissant ministre Mohamed Abdallahi ould Oudaa.
 

À Boghé Escale, la campagne a obtenu le renfort du secrétaire général du ministère de l’Énergie, des mines et du pétrole, Ousmane Tall, qui a présidé une réunion au domicile de  Mamoudou Touré, avec une forte présence des jeunes. Une autre réunion s’est tenue, toujours dans le même cadre, chez Abderrahmane Macina. À Bagodine, le lion a commencé à battre le rappel des troupes, dans l’après-midi du samedi, en organisant un meeting populaire qui a rassemblé les populations des communes du département de Mbagne, ainsi que leurs élus (maires et députés).

À Aleg, la disparition de Sid’Amine ould Ahmed Challa se fait sentir encore, bien que le frère, ex-maire, tente de reprendre le flambeau avec les fidèles, après son audience accordée, la semaine passée, par le Raïs. Cheikh Sid’El Mokhtar ould Cheikh Abdallahi, ancien gouverneur adjoint de la BCM, est attendu incessamment à Lemden, village de l’ancien président Sidioca.
 

À Agchorgitt, un conclave s’est tenu au domicile du maire,  Mohamed Mahmoud ould Haïballa, réunion rehaussée par la présence de Mohamed Abdallahi ould Oudaa, ministre de l’Équipement. Un conseil de sages, composé du député d’Aleg, Den ould El Bar, de Mahfoudh Salem ould Mohameda et de Dah ould Mohamed Tfeïl a été mis en place. En concurrence avec la tendance rivale, comprenant Mohamedou ould Mohameda, ex-IDEN de Boghé, et Cheikh Brahim ould Oudaa, cousin du ministre.
 

À Cheggar, Bouhdida et Male, les opérateurs politiques proches du général Mohamed ould Méguett, directeur général de la Sûreté nationale et de l’ancien DIRCAB du PM, Alioune ould Issa, qui contrôle la mairie de Male, sous les couleurs du PUD, sont en action. Le vieux Ismaïl ould Amar, Sidna ould Sid’Amar et  Zeïni ould Amed El Hadi, député d’Aleg, forment un trio politique dans l’arrondissement de Male. Dans la localité de Tantane, Mohamed ould Bakar ould Amedou, dit Memeed, directeur des impôts de la zone Nord basée à Nouadhibou, a rencontré les sympathisants et militants UPR, au domicile du chef général, Mhamed ould Ahmedou. En bref, la scène politique est en effervescence mais les moyens financiers font manifestement défaut, en beaucoup d’endroits.
 

Brahim ould Ely Salem et Daouda Diop

source lecalame.info

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Rubriques à la une

Recherche