. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie les perspectives et dessous du Covid-19 – Par Idoumou Ould Beiby

Mardi 7 Avril 2020 - 22:22

Ici,chez moi en Mauritanie où nous sommes presque tous assignés au couvre-feu,à la quarantaine pour certains,à l’isolement et au confinement volontaire,tout,pourtant,va bien,tout marche bien aussi et on s’habitue – Covid-19 oblige !

En apparence ? Oui mais en dessous,en bas,en cachette,on couve des grognes tues,des révoltes matées,des peurs réelles mais aussi des phobies ,pour certains injustifiées !

En un mot le Coronavirus qui fait des ravages,des carnages oblige et tous sont conscients que rien ne sera plus comme avant !

Le monde change tout au tour de nous et puis comme on n’a pas le choix,ce temps perdu de Proust,cette Nejma de Kateb Yacine,ce degré zéro de Roland Barthes,ce nihilisme des existentialistes et j’en passe se chevauchent,déboussolent les géants du monde et tournent en boucle parce que les valeurs et les donnes jusque là considérées comme baromètre se voient remise en cause et devant un tel défi les approches changeront forcément et l’après Coronavirus sera un moment fort car,pour moi,ou les pays du monde prendront conscience que l’Humanité est indivisible et inextricable et par conséquent obligée de prôner une solidarité et un partenariat où chaque pays a son mot à dire et son apport à apporter et au cas échéant le bateau échouera – laghadara Allah et aucun pays ne sera épargné !

D’ici cette prise de conscience,je crois que nous devons revoir nos cartes et essayer de ne pas attendre les légumes,le blé de l’Asie,le riz de Thaiwan ou le mil,la farine et le lait en poudre et autres denrées d’Ailleurs ! Nous avons des Terres fertiles,très fertiles mettons les en valeurs

La Mauritanie est certes un pays de moins de 4 millions d’habitants,un pays riche,je dirai très riche avec un désert féerique,des oasis,des parcs naturels prisés,un sous-sol riche,fourre tout et la côte la plus poissonneuse du monde et une population hospitalière,façonnée par plusieurs siècles de partages,de cohabitations pacifiques mais tout ça,sans une prise de conscience réaliste et des approches pertinentes ne veut rien dire .

Sur ce resserrons nos fronts intérieurs et affrontons notre avenir commun avec courage,abnégation et agissons en toute célérité et mettons en Allah et accompagnons nos dirigeants pour le meilleur et pour le pire car l’heure est grave et les heures,jours,mois et années à venir seront décisifs ! Consommons local et mettons les bouchées doubles afin de mettre en valeur le lit du fleuve,les vallées et toutes ces terres vierges,riches et jamais souillées car c’est à ce prix là que nous pourrons survivre,continuer à être un passage obligé et un modèle de référence dans la sous région .

La bataille sera une bataille où rien ne sera jamais laissé au hasard !

De toute façon,quelques jours après ce remue ménage causé par cette pandémie,les habitudes et tics changent et les feux rouges sont déjà allumés et la grogne monte,en sourdine,d’un cran …
A écouter tout ce monde affamé,mis au chômage forcé,désœuvré,licencié comme ça du secteur informel et autres,on voit bien que la situation mondiale et locale annoncent une grande crise à multiples facettes,raison pour laquelle,en Mauritanie,nous devons aussi mettre les bouchées doubles afin que les fonds d’aide annoncés et mis en place par le Président de la République Ghazouany,puissent venir au secours de tout cette économie qui se consume et ce afin d’éviter- laghadara Allah – le pire et puis pourquoi pas,au besoin,réquisitionner tous ces insolents et gros moyens financiers que détiennent certains nationaux pour le bien de tous !
En d’autres mots,il est normal de prendre les mesures drastiques contre cette pandémie certes mais est ce que les approches, toutes ces approches prises unilatéralement,sont toutes pertinentes ?

Est ce qu’il ne va pas falloir faire appel à des conseillers occultes ,des personnalités anonymes,loin des regards,du Palais brun,de la primature et autres ?
Par ailleurs,je pense que tout en restant vigilants,sur le qui-vive, qu’il serait souhaitable d’alléger certaines décisions et circonscrire les cas déclarés ou suspectés ce que d’ailleurs nos autorités sanitaires,administratives et sécuritaires ont,jusqu’ici,bien faites et ouvrir quelques brèches pour laisser la population respirer car à force de boucler,on risque d’asphyxier et tuer lentement,sans le savoir tout un monde fragile,pauvre et sans problème  …
Ouvrir les commerces non concentrés dans les grands espaces, les petits métiers ,les ateliers,laisser les vendeurs ambulants et à la criée grignoter sur le temps du couvre-feu et autres restrictions et impliquer d’avantage la société civile et autres peut-être une demie solution en attendant de voir le pic de la pandémie prendre le virage et laisser la vie reprendre son souffle normal .
La Mauritanie est certes considérée un bel exemple dans la sous région et comme telle elle doit aussi savoir toujours anticiper et pourquoi pas prévenir et faire éviter les révoltes et implosions …

Idoumou Ould Beiby

Diplomate,analyste social et politique

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche