. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie: à quelques jours de la présidentielle, quelles sont les attentes des habitants de Nouakchott?

Samedi 22 Juin 2024 - 20:18

En Mauritanie, la campagne électorale pour la présidentielle du 29 juin lancée il y a une semaine s'accélère un peu. Six candidats affronteront l’actuel président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani qui brigue un second mandat et tous sont actuellement en déplacement à l’intérieur du pays et enchaînent les meetings. A huit jours du scrutin, les habitants de Nouakchott ont confié leurs nombreuses attentes


Léa Breuil
Léa Breuil
.

RFI Avec notre correspondante à Nouakchott, Léa Breuil

Dans l’un des café sur la route de Nouadhibou un groupe d’étudiants discute de la campagne électorale. Ils soulignent avoir vu dans l’hypercentre beaucoup de dispositifs mis en place pour le parti au pouvoir mais précisent que la campagne se joue aussi à domicile et sur les réseaux sociaux. 

Donner les « chances »

Mamadou 23 ans, vient de finir sa licence et a déjà choisi son candidat. Ses attentes sont nombreuses, notamment en terme d’emploi : « On a remarqué que la plupart de la jeunesse veut se déplacer et sortir du pays. La jeunesse attend du développement au niveau des formations. Pour ceux qui ont déjà les diplômes, il faut leur donner leurs chances de trouver des boulots qu’ils méritent. Il y a certaines formations, mais on doit faire un suivi. »

De meilleures perspectives d’avenir mais aussi la même chance pour tous espère également son frère Mamadou, diplômé depuis trois ans et en recherche d’emploi : « Il y a beaucoup de favoritisme. Je veux l’égalité des chances au niveau des formations, au niveau des emplois dans les administrations qu’on soit peul, soninké, ou encore pulaar. »

« Le riz c'est cher »

Dans ce marché central de la capitale les attentes aussi sont nombreuses. Fatou, marchande de légume, souligne l’augmentation du prix des denrées de base mais aussi des légumes dont la plupart sur ce marché sont importés. Elle espère du changement : « Les légumes sont chers actuellement, si y a les légumes mauritaniens c’est un peu moins cher. Le riz c’est cher. Je demande au président qu'il essaie d’arranger la population pour la nourriture, pour l’eau et le courant. J’ai l’espoir qu’ils changent parce que la Mauritanie c’est un bon pays. »

En Mauritanie selon les dernières estimation plus de 60% de la population a moins de 25 ans. Ce qui explique pourquoi tous les candidats affirment accorder une place primordiale aux jeunes dans leur programme.

​RFI
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Juillet 2024 - 16:57 La semaine

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | TAAZOUR






Rubriques à la une

Recherche