. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

M. Khattar Ould Cheikh Ahmed, président du Conseil Régional du Hodh El Gharbi: ‘’Le coaching territorial consiste à faciliter le dialogue des autorités territoriales avec tous les acteurs impliqués dans le développement durable du territoire’’

Jeudi 1 Octobre 2020 - 11:22

Le Calame: Vous venez de mettre en place un centre de coaching territorial en Mauritanie.  C’est un concept nouveau, non ? De quoi s’agit-il exactement ?  Quels sont ses objectifs ?
 

M. Khattar Ould Cheikh Ahmed -Merci au Calame pour l’intérêt que vous portez à la décentralisation et surtout pour l’opportunité que vous m’offrez de parler de cette première expérience pilote de coaching territorial dans notre pays.
Comme vous le savez déjà, notre région vient de créer par une délibération de son conseil approuvée par le ministère de l’intérieur, un centre régional de coaching territorial.

Le centre est dédié aux métiers du coaching territorial consistant à faciliter le dialogue des autorités territoriales avec tous les acteurs impliqués dans le développement durable du territoire.
 

-Quel rôle peut-il jouer dans la décentralisation et donc les mairies et les conseils régionaux ?
 

-Le coaching territorial est une approche nouvelle bien adaptée au développement local et consiste à accompagner et encadrer les initiatives locales pour les rentabiliser et donc les pérenniser. La région étant chargée de la promotion du développement économique, social, culturel, scientifique et du désenclavement numérique a besoin de cet outil pour assurer la formation, la sensibilisation et la mobilisation des populations afin qu’elles adhèrent et s’approprient les actions engagées dans ce sens par les collectivités publiques ( l’Etat, la région, la commune ) ou par nos partenaires au développement 
Un autre objectif, pas des moindres, est également visé par la création de ce centre, c’est d’enrôler le maximum de jeunes diplômés sans emploi, de leur donner une formation de base et une expérience sur le terrain mais surtout une réelle connaissance du milieu qui facilitera le recrutement par la suite.
 

-Y-a-t-il une expérience de coaching territorial en Mauritanie ?
 

-Nous avons engagé des négociations au sujet de ce centre avec l’Union des collectivités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLU), il y a deux ans et nous avons obtenu leur accord pour nous accompagner pendant la phase pilote.
Le CGLU appuie une expérience pilote par pays. Pour les pays où il y a un centre déjà opérationnel, on note Kaolack au Sénégal (partenaire), Oujda au Maroc (partenaire), au Maliet au Burkina Faso.

 

Propos recueillis par Daly Lam

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Banque Populaire de Mauritanie



Rubriques à la une

Recherche