. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La ministre des Affaires sociales déclare : le projet politique du Président de la République accorde une place privilégiée aux couches sociales les plus vulnérables

Mardi 10 Septembre 2019 - 16:41

La ministre des Affaires sociales déclare : le projet politique du Président de la République accorde une place privilégiée aux couches sociales les plus vulnérables
Des exposés riches sur les politiques de la direction de l’enfance, ses programmes, le code général qui la protège, le rôle des travailleurs sociaux et des relais communautaires dans l’accompagnement des politiques du ministère des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille seront débattus au cours d’un atelier qui a débuté mardi à Nouakchott.

La rencontre de 4 jours, organisée par le ministère des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille, au profit des coordinatrices régionales et des chefs de division sur les politiques de l’enfance, met un accent particulier sur des thèmes aussi importants comme celui des indicateurs de l’enfance et leur implication dans les objectifs de développement durable mais aussi sur le thème de l’approche communication et développement qui a fait sa preuve dans le développement durable auprès des communautés.

L’organisation de l’atelier vise également à doter les participants de connaissances techniques nécessaires à la réalisation des missions qui leur sont confiées afin de mieux répondre aux attentes des populations cibles.

Dans le discours qu’elle a prononcé, à cette occasion, la ministre des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille, Dr. Neina Kane a indiqué que l’intérêt manifesté par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani pour les couches les plus vulnérables est matérialisé dans son programme par sa ferme volonté d’améliorer les conditions de vie de la femme et de l’enfant.

Elle ajouté qu’il a aussi été réaffirmé dans la politique générale du gouvernement présenté le 5 septembre dernier par le Premier ministre, M. Ismaël Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya avant de souligner que la validation de ce programme ambitieux par les parlementaires témoigne de sa cohésion et de son caractère réaliste.

La ministre encore précisé que le gouvernement entend mettre en place un programme national pour le bien-être familial fondé sur la promotion de la stabilité et de la cohésion familiale et des bonnes pratiques dans le domaine de la santé comme dans celui de la gestion des ressources familiales et cela en plus du renforcement de la protection de l’enfant et de la lutte contre toutes les formes de violence familiale.

Dr. Neina Kane a aussi affirmé que son département a franchi une étape remarquable dans l’exécution des objectifs définis dans le cadre de sa politique d’intervention qui tournent autour des efforts consentis pour l’amélioration des cadres légal, statutaire et stratégique, en plus de la formation continue des personnels supérieurs et fonctionnaires du département.

La représentante adjointe de l’UNICEF en Mauritanie, Mme Judith Léveillée a indiqué, de son coté, que la communication qui peut assurer le développement et apporter le changement de comportement ne peut être perçue que comme une question multisectorielle autour de laquelle les divers acteurs peuvent apporter des contributions constructives appréciables.

Elle a ajouté que pour aboutir aux résultats escomptés, en termes de changement de comportements individuels et collectifs, d’innovations sociales et de développement, il est important d’appliquer des stratégies fondées sur une implication effective des populations concernées par le changement désiré.

Mme Judith Léveillée a aussi précisé que pour mener à bien ces stratégies, il est indispensable d’opérer une réorientation tant de la vision que des principes à travers l’implication des acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux opérant sur le terrain tout en privilégiant la concertation, le dialogue et la participation effective des communautés à travers le dialogue.

Elle a enfin remercié le gouvernement mauritanien pour d’adoption du code générale de protection de l’enfant et la mise en place de son conseil national avant d’assurer que son institution ne ménagera aucun effort pour accompagner la Mauritanie dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de protection de l’enfant.

La cérémonie s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère et des conseillers de la ministre.

AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche