. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Extrémisme en Mauritanie : Attention à la banalisation !

Jeudi 30 Janvier 2020 - 07:38

Extrémisme en Mauritanie : Attention à la banalisation !

Après avoir vécu en grande concorde jusqu'à la fin des années 80, les communautés nationales de Mauritanie se regardent depuis plus de trois décennies en chiens de faïence. Le petit intermède de 1966 relatif à l'introduction de l'enseignement de la langue arabe dans les curricula scolaires a été relativement bien géré par les autorités de l'époque. Mais avec la montée des revendications comme celles du Mouvement pour l'émancipation des Harratines,  les frictions causées par les graves événements des années de braise (89/90) et le retour des premières vagues d'étudiants revenus d'Iraq,  de Syrie ou de Libye gonflés à plomb d'idéologies panarabistes prônant l'arabité pleine et entière de la Mauritanie,  les tensions communautaires ont alors commencé.

Au sein de toutes les communautés,  des "leaders " autoproclamés ont monté les vagues, qui pour lutter contre l'esclavage et réclamer la réhabilitation de ses victimes, qui pour demander plus de justice pour les négro-africains de Mauritanie allant même jusqu'à demander la scission des régions où ils prétendent à tort ou à raison être majoritaires, qui pour imposer des idées nationalistes qui promeuvent l'identité arabe exclusive de la Mauritanie. C'est sur le fond de cette grosse confusion que sont apparus il ya quelques années les réseaux sociaux qui ont alors servi à véhiculer sans contrôle toutes sortes de forfaitures et d'appels incendiaires contribuant dangereusement à exacerber les tensions communautaires et mettant l'unité nationale dans la pomme d'un Satan si bien que la moindre étincelle peut à tout moment, qu'Allah ne plaise, embraser le pays.

Et curieusement,  les autorités ne font rien pour arrêter cette menace que propagent quelques usagers malveillants dont certains pour reprendre une expression consacrée (réalisant un agenda étranger). Avec leur laisser aller,  les autorités de la génération des réseaux sociaux ont contribué à la banalisation des discours de haine et de la division. Les exemples de sorties via Facebook,  whatssap et autres chargées d'insanités et de propagandes malsaines. Le phénomène de la banalisation a été dans des pays comme la France ou l'Allemagne et autres à l'origine de la poussée des extrémismes comme l'antisémitisme ou l'islamophobie et le racisme. Ces puissantes nations payent aujourd'hui cash et très lourdement le prix de la lenteur de la riposte. Alors qu'attendent les autorités mauritaniennes pour frapper d'une "main de fer " les ‘’véhiculateurs’’ de la haine et de la division sur la toile via les publications de la discorde.
 

Sneiba

lecalame.info

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche