. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Carte électorale : le nombre d’inscrits baisse dans les zones défavorisées au profit de celles aisées de Nouakchott

Samedi 6 Mai 2023 - 16:21

Le fichier électoral validé en prélude des élections législatives, régionales et municipales du 13 mai 2023, montre un recul des électeurs des zones défavorisées tandis que celles aisées ont connu une forte augmentation.

Après analyse du fichier électoral, les équipes d’Alakhbar ont constaté une baisse importante du nombre d’inscrits dans les quartiers pauvres de Nouakchott, par rapport à la liste électorale de 2018. Ceci a suscité étonnement dans la mesure où ces zones sont densément peuplées.

Ainsi, nous avons relevé que le nombre d’inscrits dans les moughataas du Nord et de l’Ouest de la capitale, est monté en flèche. Cela explique « un transfert » d’électeurs vers ces quartiers aisés, afin remporter plus de sièges.

De ce fait, la moughataa de Tevragh Zeina enregistre la plus grande progression. Ses électeurs passent de 52.416 en 2018 à 71.593 en 2023, soit une augmentation de 36,5%. Ksar arrive en seconde position avec 42.911 inscrits, alors qu’elle n’avait que 34.781 en 2018, soit une hausse de 23%. Teyarett ferme le podium. La moughataa affiche désormais 42.456 électeurs contre 35.129 en 2018, soit un bond de 21%. 

De l’autre côté, c’est la moughataa d’El Mina qui a le plus régressé. Elle passe de 40.253 en 2018, à 32.122 aujourd’hui, soit une chute de 20%. Dar Naim suit avec 36.700 inscrits en 2018 à 30.730 en 2023. Il s’agit d’une baisse de 16%.

Toujours concernant les baisses, Riyad a perdu 15% de son électorat. De 35.043 en 2018, elle passe à 29.580. Sebkha connait quasiment le même sort, avec une perte de 14%. Elle avait 31.937 électeurs en 2018. Il ne lui reste que 27.417.

Enfin, la moughataa de Toujounine a gagné quelques électeurs, 141 en tout. Elle était à 47.058 électeurs en 2018 et stabilise à 47.201 aujourd’hui.

A noter que le code électoral qui régit les élections, permet aux citoyens de s’inscrire pour voter dans la moughataa qu’ils souhaitent, indépendamment de leur lieu de résidence. La disposition a été décriée par certains observateurs et acteurs politiques.

alkhbar
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche