. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Dar El Barka: Litige foncier à Oulad Mansour

Samedi 16 Mars 2024 - 21:34

Un litige foncier datant de plusieurs années a resurgi ces derniers jours dans l’Arrondissement de Dar El Barka plus précisément dans la localité de Tichilit Az’ay, une zone agricole appartenant depuis des siècles à la communauté des Oulad Mansour en vertu de la tenure foncière traditionnelle. Cette communauté y exerce une intense activité agricole. Cette zone renferme aussi un ancien cimetière où reposent d’éminentes personnalités dont El Mokhtar Ould Lilli, un des symboles du terroir.
 

Selon des sources dignes de foi, il existe un accord écrit entre la Jema’a des Oulad Mansour et le nommé Saleck Ould Saleck qui avait une attribution de l’Etat. En vertu de cet accord, les propriétaires avaient accepté de lui céder 20 ha contre son engagement de leur aménager 20 ha. Mais ce dernier n’a jamais respecté les clauses de cet accord. Entre-temps, l’homme d’affaires avait confié la gestion de ses terres à son neveu Moulaye Ould Bomba.
 

Le mercredi 6 mars, les habitants du terroir ont été surpris de constater l’arrivée d’engins agricoles qui commençaient à effectuer des travaux. Les autochtones ont alors dépêché un groupe de notables pour demander aux conducteurs d’engins d’arrêter les travaux. Une chaude altercation ayant abouti à des affrontements survient alors entre les deux parties. On signale un blessé grave parmi les ouvriers selon des témoins oculaires. Il aurait été évacué à Nouakchott pour des soins d’urgence.
 

C’est à la suite de cette altercation que le chargé du suivi des travaux, Moulaye a saisi la gendarmerie de Dar El Barka et déposé une plainte contre le groupe qui s’était présenté au périmètre à savoir : Mohamed Ould Amar, El Houcein Ould Amar, Sidi Ould Boïlil, Sidi Ould Amar, Brahim Ould Abdallahi, El Kounti Ould El Moctar, Yacoub Ould Bilal. Aussitôt, la brigade de gendarmerie de Dar El Barka a déféré ces personnes auprès du tribunal régional d’Aleg. Deux d’entre elles sont placées sous contrôle judiciaire : il s’agit de El Hussein Ould Amar et El Kounti Ould Moctar.
 

Notons que ce projet de 40 ha qui se situe à 25 km à l’ouest de Dar El Barka squatte la forêt classée de Tessem et le village des Oulad Mansour qui est habité depuis 1988 et qui dispose d’une école et d’un bureau de vote. Selon des sources dignes de foi, Moulaye Ould Bomba aurait vendu ce périmètre à un investisseur étranger à un prix exorbitant (Plusieurs millions de nos ouguiyas).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Brahim Ely Salem

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Cp/Brakna

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche