. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

NOUADHIBOU : à l’occasion de la fête du Trône, le consulat du Maroc organise une grande réception

Lundi 31 Juillet 2017 - 15:14

Depuis qu’il a été investi de cette mission diplomatique à Nouadhibou, comme consul général du royaume du Maroc dans la capitale économique de la Mauritanie, Son Excellence Mohamed Essadaoui n’a ménagé aucun effort pour que les relations entre ces deux pays frères soient à leur meilleur niveau.
La commémoration, en grande pompe de la Fête du Trône, a offert l’occasion à ce diplomate chevronné pour rappeler les liens historiques qui unissent la Mauritanie et le Maroc et la coopération sud-sud exemplaire qui est mise en oeuvre aussi bien dans le cadre de l’espace maghrébin qu’africain.
Le jeune diplomate marocain a un atout en main pour réussir sa mission : ses bonnes relations avec les notabilités locales mais aussi avec l’administration et les habitants de Nouadhibou qui recourent aux services du consulat.

Cela s’est traduit dans la quantité et la qualité des invités qui ont tenu à assister, dimanche soir, à la fête organisée par le consulat pour commémorer la fête du trône dans une grande salle du « Bon choix » dans le quartier chic de Dubai pour célébrer l’An XVIII de l’acccession au trône de Sa Majesté le Roi Mohamed VI.
Le consul général était à l’accueil des invités mauritaniens (dont le wali de Dakhlet-Nouadhibou, M. Mohamed Ould Ahmed Raare, et les élus locaux de la ville : maire, députés, sénatrice et les maires de Boulenoir, Inal et de Tmeimichat) mais aussi des membres de la communauté marocaine présente dans la capitale économique mauritanienne.

Le succès de cette commémoration reflète, selon bon nombre de présents, l’estime qu’on les mauritaniens pour le Maroc et particulièrement pour sa Majesté le Roi Mohamed VI. Tout comme il traduit la symbiose qu’a Monsieur le consul général avec les populations de Nouadhibou, notamment avec les élus et les notabilités.
Dans le discours qu’il a prononcé, le consul général Mohamed Essadaoui a indiqué que cette commémoration reflète l’attachement des marocains à leur Roi et constitue le renouvellement de la « be’ya » (allégeance) pour le bâtisseur du Maroc moderne » dans le sens de la continuation du système monarchique, tout en s’attachant aux idéaux démocratiques dont le Roi est le précurseur ».
Cette commémoration survient à un moment où le Maroc assiste à de grandes réalisations, sur tous les plans, et où il signe son retour triomphal au sein de l’Union africaine (UA).

Il a appelé les présents à méditer profondément sur une séquence du discours historique que le Roi Mohamed VI avait prononcé le 31 janvier 2017 à Addis Abeba dans lequel il annonce le retour du Maroc au sein de l’UA par ces mots : « Il est beau, le jour où l’on rentre chez soi, après une trop longue absence ! Il est beau, le jour où l’on porte son cœur vers le foyer aimé ! L’Afrique est Mon Continent, et Ma maison. »
Après avoir rappelé ce passage symbolique, à plus d’un titre, du discours de Sa Majesté, traduisant son panafricanisme traduit dans les faits par les investissements du Maroc dans l’Afrique au sud du Sahara, le consul général a loué l’estime que les mauritaniens vouent à leurs frères marocains et qui se fortifie par le partage avec eux des festivités commémorant la fête du Trône.

source courrirdunord.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie/mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG/associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats/Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Pendant ce temps...

Recherche