. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

carnet du 17 octobre 2017

Mardi 17 Octobre 2017 - 14:16

Absent.
Le ministre des affaires étrangères Isselkou Ould Ahmed Izidbih n’était pas présent à l’audience accordée jeudi par le président de la République au ministre sénégalais des affaires étrangères. Pourquoi ? Nul ne sait encore. Ce que tout le monde sait, c’est que le ministre se trouvait bien dans son bureau à Nouakchott, certainement à se rouler les pouces.
 
Vides.
Les boutiques de la Sonimex sont vides. Depuis l’année dernière, leurs prestations avaient été revues à la baisse, au grand dam des populations nécessiteuses. Depuis en effet, seuls le riz local et l’huile étaient commercialisés. Et présent, plus rien.
 
Alerte.
Les médecins qui viennent de passer le concours de recrutement organisé par le ministère de la Santé, ont lancé un S.O.S en direction du gouvernement pour que ledit concours soit corrigé dans la transparence. Une réaction qui serait motivée par un précédent où un médecin serait admis, alors qu’il se trouvait à l’étranger, au moment des épreuves !
 
Festival.
Il fallait bien penser à un festival pour les Ardines, cet instrument de musique, propre aux Mauritaniens. Et ses défenseurs ont bien réussi leur coup en amenant le guovernement à leur financer un festival, à raison de 20 millions d’ouguiyas ! Ce sera pour les 28 et 29 ocotbe courant à Nouakchott.
 
Grève. 
Plusieurs centaines de jeunes ont manifesté jeudi dernier au KM 20 sur la route Nouakchott- Rosso pour demander la réhabilitation de ce tronçon. 
Il faut dire que le cas de cette route est entouré de plusieurs zones d’ombre : d’abord le marché d’appel d’offres avait été emporté par une société sénégalaise, finalement dessaisie. Puis ce fut une société portugaise, boutée après avoir entamé ses chantiers. Dernièrement, le projet serait divisé en deux parties et offert à Zeine Abidine et à Satom représentée par un membre de la famille présidentielle.
 
Réactions.
Dans la journée de dimanche, Human Rights Watch a réagi à la situation du sénateur .
Après avoir dénoncé le fait, Human Rights Watch a d’abord rappeleé en substance que les autorités mauritaniennes ont placé en détention depuis deux mois un leader de l’opposition sur la base de vagues accusations de corruption. Il leur a ensuite demandé de remettre en liberté Mohamed Ould Ghadda, ou le juger rapidement et de manière équitable, si elles disposent d’éléments de preuve suffisants contre lui.
 
Visites.
Le Premier ministre est attendu dans la ville d eKaédi à la fin du présent mois. C’est ce qaue nous avons appris de sources sures qui rappellent qu’en la matière, le chef du gouvernement respecte la promesse qu’il avait tenue dans ce cadre qui consiste à veiller scrupuleusement au contrôle des travaux annonciateurs de la tenue des festivités du 28 novembre prochain dans la capitale du Gorgol.
 
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche