. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

ça vient de sortir : Abdel Wedoud Ould Cheikh à l'heure de l'affaire Mkheitir

Jeudi 9 Novembre 2017 - 16:18

La Révélation, la Réalité et la Raison. À propos des analyses et de la fabrique du discours islamique contemporain


ça vient de sortir : Abdel Wedoud Ould Cheikh à l'heure de l'affaire Mkheitir
د. یحیى ولد البراء
الوحي و الواقع والعقل
حول طبیعة النظر و صناعة الفقھ في الخطاب الإسلامي المعاصر نواكشوط، دار النشر جسور، 2017
 

Nouakchott, Dâr al-nar jusûr, 2017, 551 p.

Deux objectifs à ce travail :

1°) • L'un d'eux a trait à la manière dont les spécialistes des sciences religieuses se sont efforcés de contribuer au vœu des peuples musulmans pour réunir les requisits nécessaires et favoriser l'émergences des circonstances appropriées pour sortir de l'immobilisme, dans l'espoir de transformer leur situation de sujets passifs en agents actifs de leur destin. Ce qui se manifeste en premier lieu dans l'élaboration de discours législateurs visant à améliorer le vécu, à fournir des alternatives mobilisatrices.

Il va de soi que les tenants de cette approche tiennent l'islam pour la seule et unique voie conduisant à cette perspective idéale. Car il est le ciment de la umma et le cœur historique de son identité. Les échecs des autres voies le prouvent.

Il faut à ce projet (ré)novateur "un discours islamique englobant, fondateur et contemporain" (iâb islâmî mustaw‘ib wa mu'assis wa mu‘âir) capable de jeter les bases de ce nouveau départ, de lui donner "l'impulsion nécessaire pour sortir la umma de la situation d'arriération et d'affaiblissement, qui l'empêche d'agir, de rejoindre le cortège des nations avancées" (al- daf‘ al-lâzim li-irâj al-umma min âlati al-taalluf wa-l-aâ'iyya al-latî ta‘ûquhâ ‘an al-fi‘l, wa tubi' bihâ ‘an al-liâq bi-rakb al-umam al-mutaqaddima) (6).

C'est la raison pour laquelle une partie de l'élite savante préférera une approche ajustée à des buts visés (al-arh al-maqâidî) comme alternative viable à la réflexion traditionnelle en termes d'ijtihâd (al-adât al-ijtihâdiyya al-ma‘hûda). (6) Car la crise de savoir que connait le monde de l'islam est multidimensionnelle (psychologique, législative, éthique, comportementale...) et ne peut être envisagée sous un seul angle. Pour la traiter, il convient de faire recours à plusieurs registres : les arts, la littérature, les moyens de communication, le prêche, l'enseignement, etc.

Les peuples musulmans ont expérimenté divers types de régimes socialistes et libéraux qui ont tous échoué à réaliser leurs promesses de prospérité, de justice, de liberté, engendrant au contraire plus d'oppression, de pauvreté et d'exclusion. Les musulmans qui représentent près de 20% des habitants de la planète constituent 40% des pauvres de l'humanité.

2° • Le second objectif concerne deux points liés mais distincts :

- le premier concerne l'affirmation selon laquelle la seule manière de renouveler le discours religieux islamique et de sortir la umma de son mal chronique et mortel serait une injection puissante de pensée scientifique contemporaine, source d'interaction positive avec l'autre (occidental).
 
"Nous chercherons à nous assurer de la validité de cette assertion, qui fut initialement à l'origine de la réflexion que nous proposons ici. Pour ce faire, nous nous attacherons à suivre les chemins suivis par la réflexion des fuqahâ' et des penseurs musulmans s'efforçant de prendre en considération les questions posées par les effets de la modernisation dans leurs multiples dimensions, qu'il s'agisse des échanges économiques, des institutions, des idées, de la culture, des arts, des objets marchands... Ces penseurs ont-ils produit des constructions juridiques et conceptuelles qui rendent inutile la quête de solutions extérieures au cadre proposé par l'islam, des constructions suffisamment robustes pour entrer en compétition avec d'autres dans le cadre d'une libre concurrence et qui épargnent à la société les écueils de la dissension et de l'affaiblissement ?

- le second point de ce second objectif a trait à la description d'une situation. Il s'agit d'examiner les preuves juridiques sur lesquelles s'appuient ces fuqahâ' et penseurs entrés dans ce champ de lutte pour affirmer la nécessité d'y être présent et de prendre part aux compétitions qu'il impose. A cette fin, ils ont produit des avis théologico-juridiques, nouveaux pour une partie d'entre eux, qui légitiment les états de fait contemporains. Ils ont cherché à travers ces avis à concilier, autant que faire se peut, leurs engagements religieux et les voies d'accommodement avec les manifestations de la modernité. Ceci appelle de notre part l'investigation des conditions de formation de ces preuves, de leur degré de cohérence interne, de leur conformité avec les fondements de la religion, de ses règles générales et de ses principales formations dogmatiques (kulliyâtihi al-kubrâ).

Notre projet consiste donc à étudier le discours islamique contemporain, comment il s'y prend avec le corpus reçu de la tradition en matière de fiqh. Quel est son rapport à la modernité ? Quelle est sa capacité à répondre aux préoccupations de la société en préservant son identité et ses valeurs ? Jusqu'à quel point répond-il à cette exigence principielle essentielle en matière de connaissance qu'est la cohérence interne et l'absence de contradiction ?

La demande s'accroit de nos jours en direction des porteurs du savoir religieux de la part de tous les musulmans, de la part des couches agissantes de la société, pour la production d'un discours religieux en harmonie avec l'état des connaissances contemporaines. Ce discours doit tenir compte d'un état de fait contemporain marqué par la multiplicité des rattachements, non pas seulement au niveau mondial, mais aussi à l'intérieur de chaque pays. Il devrait œuvrer à générer le climat propice à engendrer des formations éthiques capables de faire avancer la société et à remplacer les discours qui font fond sur les classements discriminatoires (al-tanîf al-tamâyzî), quelle qu'en soit la nature, pour en faire un outil destiné à alimenter les conflits à usage local ou global.

Il y a, de même, une demande pressante de la part des puissances occidentales dominantes, qui participent à quelque degré de la gestion interne des affaires des peuples musulmans, pour inciter les fuqahâ' et les penseurs musulmans à formuler leurs opinions concernant de nombreuses questions entrant dans ce que l'on appelle aujourd'hui "les valeurs humaines communes" (al-qiyyam al-insâniyya al-mutaraka) et la possibilité d'une cohabitation autour de ces valeurs considérées comme une constitution de l'ensemble de l'humanité dans toute sa diversité.

Les fuqahâ' et penseurs musulmans sont aussi interpellés sur leurs avis relativement aux évènements au rythme accéléré qui concernent l'islam en général et dont le plus important est la progression de la haine de l'autre et tout ce qui peut en découler de positif ou de négatif. Ils sont également sommés de prendre position concernant la globalisation de l'islam jihadiste, devenu sujet de l'heure des médias internationaux et objet prioritaire des agendas politiques internationaux au niveau des Etats comme de la planète tout entière.
 
L'examen de ce vaste sujet sera décliné à partir d'un certain nombre de questions.

• A quelles conditions un discours peut-il être dit islamique ?


• Les musulmans vivent-ils effectivement aujourd'hui une crise relativement à leur discours religieux ou s'agit-il d'une exagération, sinon d'une déformation injustifiée ?

• Comment les fuqahâ' ont-ils fait face aux nouveautés civilisationnelles qui se renouvellent sans cesse ? Ont-ils, pour en traiter, fondé des conceptions théologico-juridiques (fiqhiyya), dont ils auraient affermi les fondements et les hypothèses, et élaborés les instruments de leur démonstration et les approches ?

• Les fuqahâ' ont-ils élaboré un discours comparable à celui de l'Occident susceptible de lui servir d'alternative ? Un discours de nature à atténuer les défis qui menacent l'organisation de la umma et les fondements de la religion ? Ce discours était-il conforme aux fondements ari‘atiques constitutifs de l'autorité référentielle dont on présume qu'elle fournit la base nécessaire à tout celui qui voudrait s'exprimer au nom de l'islam ?

• Ce discours a-t-il permis de briser l'attraction exercée sur le vaincu ébahi et soumis à la volonté d'autrui, convaincu de sa faiblesse et de son infériorité devant le vainqueur ? A-t-il permis de surmonter les défauts et les motifs d'auto-flagellation qu'il ressent fréquemment du fait des divergences culturelles ? Du fait de la transposition et de l'interprétation [des productions occidentales] ? De l'accommodement d'avec ces emprunts et de leur application ? Du fait de ses liens avec le réel et ce qui advient ?

• Quels sont les sujets de divergences des producteurs du discours islamique contemporain en ce qui concerne la situation présente, dans leurs évaluations de cette situation, dans leurs approches des solutions possibles, dans leurs démarches méthodologiques pour le traitement de ces questions ? Ces divergences procèdent-elles d'une différence d'époque ou renvoient- elles à quelque opposition touchant les arguments et les preuves ?

Pour répondre à ces questions, Y.w.B. choisit de traiter de quelques thèmes fiqhî précis issus de nawâzil contemporaines relatives à divers domaines du fiqh.

Ce faisant, il vise deux objectifs :

1°) Dégager une vision d'ensemble de la manière dont les fuqahâ' contemporains ont abordé les questions nouvelles apparues dans la scène islamique

2°) Donner à son propos une "dimension expérimentale" et l'éloigner d'une vision exagérément abstraite, éloignée de toute réalité concrète. 

lire la suite... _
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Recherche

Pendant ce temps...