. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

L’Espagne réuni les cinq ministres de la Femme et des Affaires Sociales des pays du Sahel G-5 pour analyser le rôle de la femme dans la région.

Vendredi 27 Octobre 2017 - 20:49

Las Palmas de Gran Canaria, 27 octobre 2017. L’Espagne réunira le prochain mardi 31 octobre à Casa África (Las Palmas de Gran Canaria) les cinq ministres responsables des politiques de genre des pays africains qui forment le G-5 Sahel, lors d’une réunion qui servira pour que les ministres puissent partager des initiatives et expériences relatives au renforcement du rôle des femmes dans cette sous-région du continent africain. La rencontre culminera avec la signature et la lecture de la « Déclaration Politique sur les femmes au Sahel ».  
 
La réunion des mesdames les ministres de Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad sera présidée par la Ministre de Santé, Services Sociales et Équité du Gouvernement de l’Espagne, Dolors Montserrat, avec la présence des Secrétaires d’Etat aux Affaires Etrangères, Ildefonso Castro, et des Services Sociaux et Équité, Mario Garcés.
Lors du rendez-vous, mesdames les ministres discuteront aussi bien sur le rôle des femmes dans l’activité publique des pays sahéliens, que sur le rôle de celles-ci dans l’économie et dans la prestation des services basiques essentiels, santé et éducation.
 
La rencontre, qui a été organisée par le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, le Ministère de la Santé, Services Sociaux et Équité et Casa África, mets en évidence le caractère prioritaire pour notre pays de la région du Sahel, une zone de pays contigus, très étendus et soumis aujourd´hui à d’importantes tensions géopolitiques.  
Lors des dernières années, l’Espagne s’est distinguée pour son leadership dans l’agenda multilatéral des femmes, pays et sécurité. En outre,  avec sa présence au Conseil de Sécurité des Nations Unies, notre pays impulsa la célébration d’un débat ouvert de Haut Niveau sur ce sujet ; un débat qui compta sur le plus grand nombre d’interventions dans l’histoire du Conseil (110) et durant lequel fût approuvé, par unanimité, une nouvelle résolution, la 2242 coparrainée par soixante Etats.
 
En décembre 2014 est née officiellement, dans la sous-région du Sahel, la plus jeune organisation multilatérale du continent africain, le « G-5 Sahel » dans l´objective, toujours sous le binôme sécurité-développement, de coordonner et structurer les politiques. 
 
Dans ce sens, le G-5 créa, entre les ministères chargés de la promotion des femmes des cinq pays, la « Plateforme de Femmes du Sahel », culminant ainsi un intense travail préparatoire mené aussi bien au sein du groupe lui-même (Forum Régional de 2015) qu’au niveau multilatéral, en collaboration avec l’UE et les Nations Unies, à travers une Conférence de Haut Niveau sur les Femmes, stabilité et développement du Sahel célébrée en avril 2013.
 
La réunion des femmes ministres sahéliennes est un pas de plus dans ce travail de promotion de politiques communes, et culminera avec la signature et lecture d’une « Déclaration Politique sur les Femmes au Sahel ».
 
Ambassade d’Espagne
en République Islamique de Mauritanie

source atlasinfo.info
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche