. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Gendarmerie nationale : le nouveau Chef d’Etat- major Ould Ahmed Aicha révolutionne le corps

Mardi 2 Mars 2021 - 09:19

Nommé il y a prés de deux mois, le 31 décembre dernier, le nouveau Chef d’Etat- major de la gendarmerie nationale, le Général de brigade Abdallahi Ould Ahmed Aicha a su inscrire avec professionnalisme l’action de cet important corps dans la droite ligne de l’abnégation et du dévouement aux causes nationales, propulsant la gendarmerie, toutes unités confondues dans la perfection.

Lutte contre l’immigration clandestine, les passeurs et les trafiquants de la drogue ainsi l’assistance des voyageurs et des orpailleurs sont des missions qui ont connu leur plus grand essor sous l’impulsion de cet éminent haut officier, qui impose respect, discipline et performance.

En 60 jours seulement, le haut gradé a suscité respect et considération en raison de cette propulsion louable faite au corps de la gendarmerie, désormais présent partout.

En effet, ce sont des éléments de la brigade mobile de la gendarmerie nationale qui seront les premiers secouristes et arrivants dans les accidents pour évacuer les corps et les blessés vers les hôpitaux les plus près, tant sur les routes que dans les sites d’orpaillage.

Les agents de la gendarmerie toujours en alerte et sur le qui-vive, se mobilisent à l’occasion de tels drames, munis de leurs équipements et conduisant leurs ambulances, pour prouver qu’ils vénèrent leur vocation d’hommes chargés de la sécurité des citoyens.

Ce sont aussi les gendarmes en service sur les axes routiers qui protègent les jeunes et la société contre la drogue et ses conséquences désastreuses, en serrant l’étau sur les trafiquants de ces dangereux produits.

C’est dans ce cadre, que sous l’impulsion du nouveau Chef d’Etat-major de la gendarmerie nationale a saisi, en deux mois, 25 kg de drogue (chanvre indien), en provenance de la vallée du fleuve et arrêté un ivoirien en possession d’une quantité de 33 kg de stupéfiants.

Bien avant la gendarmerie avait réussi à démanteler un réseau de drogue dans la banlieue de capitale économique Nouadhibou et arrêté 11 personnes et une femme, tous déférés devant la justice.

Le matériel et les équipements saisis au cours de cette rafle sur le réseau démantelé et déféré devant la justice, est composé d’une pirogue, de 4 voitures et de quantités de drogue.

On reconnait aussi à nos vaillants gendarmes, l’honneur d’avoir neutralisé sous la direction clairvoyante du Général de Brigade Ould Ahmed Aicha les membres d’un réseau opérant dans le trafic d’êtres humains vers l’Europe.

 

Pas d’excès dans l’exercice du travail

L’intervention des éléments de la gendarmerie nationale pour libérer la circulation sur la route de l’Espoir, près de Tivirit, bloquée par un groupe de personnes qui habiterait cette localité, s’était effectuée dans l’art de la profession, en respect totale de la dignité humaine et de la préservation de la sécurité et la quiétude publiques dont la fluidité du trafic en est une composante essentielle, notamment sur cet axe vital qui est le nerf de l’économie nationale.

 En effet, la détermination de la gendarmerie à préserver la sécurité et la quiétude, n’a d’égal que celle permanente de défendre les libertés publiques et le droit des citoyens à exprimer pacifiquement leurs points de vue et la consécration des principes des droits de l’homme et la dignité du citoyen.

On reconnait aussi à la gendarmerie nationale sous le nouveau Chef d’Etat-major l’arrestation de plusieurs vagues de migrants illégaux en face des côtes mauritaniennes à Nouadhibou alors qu’ils tentaient de joindre les côtes européennes.

La gendarmerie mauritanienne avait intercepté par ailleurs d’autres groupes de clandestins pendant leur aventure en pleine mer, dans l’espoir de regagner les Iles Canaries, en Espagne

 

La gendarmerie investie coordonner les interventions lors des accidents

La commission ministérielle chargée de la sécurité routière, a affirmé au cours d’une récente réunion, la nécessité d’élever les niveaux de la coordination, laquelle se fera sous la supervision des unités de la gendarmerie nationale sur les routes reliant les villes et la police nationale dans les périmètres urbains.

L’objectif de cette coordination est d’organiser les opérations d’intervention, la sécurisation des lieux et l’organisation des rôles entre les équipes intervenantes, qu’elles soient médicales, sécuritaires ou de la protection civile.

 

Un réseau de passeurs démantelé

 Une brigade de la gendarmerie nationale a arrêté un réseau de passeurs de migrants dans la Moughataa de Sebkha relevant de   Nouakchott-Ouest.

Une mesure qui avait été appliqué aux centaines de migrants clandestins arrêtés au l’année dernière, rappelle-t-on.

Gendarmerie nationale : le nouveau Chef d’Etat- major Ould Ahmed Aicha révolutionne le corps

 

Nommé il y a prés de deux mois, le 31 décembre dernier, le nouveau Chef d’Etat- major de la gendarmerie nationale, le Général de brigade Abdallahi Ould Ahmed Aicha a su inscrire avec professionnalisme l’action de cet important corps dans la droite ligne de l’abnégation et du dévouement aux causes nationales, propulsant la gendarmerie, toutes unités confondues dans la perfection.

Lutte contre l’immigration clandestine, les passeurs et les trafiquants de la drogue ainsi l’assistance des voyageurs et des orpailleurs sont des missions qui ont connu leur plus grand essor sous l’impulsion de cet éminent haut officier, qui impose respect, discipline et performance.

En 60 jours seulement, le haut gradé a suscité respect et considération en raison de cette propulsion louable faite au corps de la gendarmerie, désormais présent partout.

En effet, ce sont des éléments de la brigade mobile de la gendarmerie nationale qui seront les premiers secouristes et arrivants dans les accidents pour évacuer les corps et les blessés vers les hôpitaux les plus près, tant sur les routes que dans les sites d’orpaillage.

Les agents de la gendarmerie toujours en alerte et sur le qui-vive, se mobilisent à l’occasion de tels drames, munis de leurs équipements et conduisant leurs ambulances, pour prouver qu’ils vénèrent leur vocation d’hommes chargés de la sécurité des citoyens.

Ce sont aussi les gendarmes en service sur les axes routiers qui protègent les jeunes et la société contre la drogue et ses conséquences désastreuses, en serrant l’étau sur les trafiquants de ces dangereux produits.

C’est dans ce cadre, que sous l’impulsion du nouveau Chef d’Etat-major de la gendarmerie nationale a saisi, en deux mois, 25 kg de drogue (chanvre indien), en provenance de la vallée du fleuve et arrêté un ivoirien en possession d’une quantité de 33 kg de stupéfiants.

Bien avant la gendarmerie avait réussi à démanteler un réseau de drogue dans la banlieue de capitale économique Nouadhibou et arrêté 11 personnes et une femme, tous déférés devant la justice.

Le matériel et les équipements saisis au cours de cette rafle sur le réseau démantelé et déféré devant la justice, est composé d’une pirogue, de 4 voitures et de quantités de drogue.

On reconnait aussi à nos vaillants gendarmes, l’honneur d’avoir neutralisé sous la direction clairvoyante du Général de Brigade Ould Ahmed Aicha les membres d’un réseau opérant dans le trafic d’êtres humains vers l’Europe.

 

Pas d’excès dans l’exercice du travail

L’intervention des éléments de la gendarmerie nationale pour libérer la circulation sur la route de l’Espoir, près de Tivirit, bloquée par un groupe de personnes qui habiterait cette localité, s’était effectuée dans l’art de la profession, en respect totale de la dignité humaine et de la préservation de la sécurité et la quiétude publiques dont la fluidité du trafic en est une composante essentielle, notamment sur cet axe vital qui est le nerf de l’économie nationale.

 En effet, la détermination de la gendarmerie à préserver la sécurité et la quiétude, n’a d’égal que celle permanente de défendre les libertés publiques et le droit des citoyens à exprimer pacifiquement leurs points de vue et la consécration des principes des droits de l’homme et la dignité du citoyen.

On reconnait aussi à la gendarmerie nationale sous le nouveau Chef d’Etat-major l’arrestation de plusieurs vagues de migrants illégaux en face des côtes mauritaniennes à Nouadhibou alors qu’ils tentaient de joindre les côtes européennes.

La gendarmerie mauritanienne avait intercepté par ailleurs d’autres groupes de clandestins pendant leur aventure en pleine mer, dans l’espoir de regagner les Iles Canaries, en Espagne

 

La gendarmerie investie pour coordonner les interventions lors des accidents

La commission ministérielle chargée de la sécurité routière, a affirmé au cours d’une récente réunion, la nécessité d’élever les niveaux de la coordination, laquelle se fera sous la supervision des unités de la gendarmerie nationale sur les routes reliant les villes et la police nationale dans les périmètres urbains.

L’objectif de cette coordination est d’organiser les opérations d’intervention, la sécurisation des lieux et l’organisation des rôles entre les équipes intervenantes, qu’elles soient médicales, sécuritaires ou de la protection civile.

linformation.net

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche